• La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

          comme adame de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

     Madame de Sévigné est allée dans de nombreuses villes thermales.

    Comme j’étais  en cure thermale à Vichy ,  j’ai eu envie de m’intéresser au cas de la célèbre marquise d’autant plus qu’un bâtiment historique de Vichy s’appelle Pavillon Sévigné . Les  lettres  sur Vichy ne sont qu’un grain de sable dans ses nombreux écrits. J’ai feuilleté les 3 volumes de la Pleïade consacrés aux lettres de la Marquise. Chaque volume a plus de 1500 pages.

     

    La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

    Gravure extraite du livre: Madame de Sévigné aux Eaux de Vichy  par Arlette de Bennetot -Edité par la Compagnie Fermière 

    Marie de Rabutin - Chantal, devenue Marquise de Sévigné par son mariage avait une santé que tous lui enviaient. Mais, en 1675,alors qu'elle séjournait à Vitré en Bretagne et qu'elle s'apprêtait à franchir le cap de la cinquantaine, elle perdit pratiquement l'usage de ses mains par un mal qu'elle appela tout d'abord "un bon petit rhumatisme". Elle absorbe de " l'Eau de La Reine de Hongrie ". Mais enflure et fièvre persistent .

    Elle rentre à Paris et d'après des écrits, son médecin lui aurait conseillé les thermes de Bourbon l'Archambault. Mais sa fille , Madame de Grignan lui aurait conseillé Vichy.

    Donc, le 11 mai 1676, Madame de Sévigné , couverte de " peaux de liévres " quitte la capitale en carrosse. Elle mit sept jours pour arriver à Vichy où elle fit , selon ses dires " une entrée triomphale ".

    QUELQUES LETTRES ECRITES de Vichy pour sa fille et divers amis (des extraits choisis et la lettre complète en lien,  aprés les extraits )

    Prendre les eaux : Boisson

     Lettre du 20 mai 1676

    "J'ai donc pris des eaux ce matin ; ah, qu'elles sont méchantes ! On va à six heures à la fontaine : tout le monde s’y trouve, on boit, et l’on fait une fort vilaine mine ; car imaginez-vous qu’elles sont bouillantes, et d’un goût de salpêtre fort désagréable. On tourne, on va, on vient, on se promène, on entend la messe, on rend les eaux, on parle confidemment de la manière qu’on les rend ; il n’est question que de cela jusqu’à midi. Enfin, on dîne ; après dîner, on va chez quelqu'un : c'était aujourd'hui chez moi. Il est venu des demoiselles du pays avec une flûte, qui ont dansé la bourrée dans la perfection. C'est ici où les bohémiennes poussent leurs agréments ; elle font des dégognades [danses plutôt relâchées] où les curés trouvent un peu à redire. Mais enfin, à cinq heures, on va se promener dans des pays délicieux ; à sept heures, on soupe légèrement ; on se couche à dix. […] Je me suis assez bien trouvée de mes eaux ; j'en ai bu douze verres: elles m'ont un peu purgée, c'est tout ce qu'on désire. Je prendrai la douche dans quelques jours." 

    La lettre du 20 mai 1676 en entier ici.

     
     La Maison du Roy : Premier Etablissement thermal de Vichy  (gravure extraite du livre d'Arlette de Bennetot )

    La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

     Première Expérience des douches :

     Lettre du 28 mai 1676 

    Première douche 

    "J'ai commencé aujourd'hui la douche. C'est une assez bonne répétition du purgatoire. On est toute nue dans un petit lieu sous terre, où l'on trouve un tuyau de cette eau chaude, qu'une femme vous fait aller où vous voulez. Cet état, où l'on conserve à peine une feuille de figuier pour tout habillement, est une chose assez humiliante. J'avais voulu mes deux femmes de chambre, pour voir encore quelqu'un de connaissance. Derrière le rideau se met quelqu'un qui vous soutient le courage pendant une demi-heure ; c'était pour moi un médecin de Ganat. […] Il me parlait pendant que j'étais au supplice. Représentez-vous un jet d'eau contre quelqu'une de vos pauvres parties, toute la plus bouillante que vous puissiez vous imaginer. On met d'abord l'alarme partout, pour mettre en mouvement tous les esprits ; et puis on s'attache aux jointures qui ont été affligées ; mais quand on vient à la nuque du cou, c'est une sorte de feu et de surprise qui ne se peut comprendre ; cependant c'est là le nœud de l'affaire. Il faut tout souffrir, et l'on souffre tout, et l'on n'est point brûlée, et on se met ensuite dans un lit chaud, où l'on sue abondamment, et voilà ce qui guérit." 

    La lettre du 28 mai en entier ici 

     Lettre du 1 ier juin 1676

    "J'en suis à la quatrième douche ; j'irai jusqu'à huit, et mes sueurs sont si extrêmes que je perce jusqu'à mes matelas; je pense que c'est toute l'eau que j'ai bue depuis que je suis au monde. Quand on entre dans le lit, il est vrai qu'on n'en peut plus: la tête et tout le corps sont en mouvement, tous les esprits en campagne, des battements partout. Je suis une heure sans ouvrir la bouche, pendant laquelle la sueur commence, et je continue pendant deux heures."

    lettre du 1ier juin en entier ici

     

    Bilan : lettre du 4 juin 1676 ( Madame de Sévigné n'oublie personne .Voir lettre en entier )

    "Je crois qu'en huit jours il est sorti de mon pauvre corps plus de vingt pintes d'eau. Je suis persuadée que rien ne me peut faire plus de bien ; je me crois à couvert des rhumatismes pour le reste de ma vie. La douche et la sueur sont assurément des états pénibles ; mais il y a une certaine demie heure où l'on se trouve à sec et fraîchement, et où l'on boit de l'eau de poulet fraîche ; je ne mets point ce temps au rang des plaisirs médiocres. […] Je n’ai plus les mains enflées, mais je ne les ferme pas ; et comme j’ai toujours espéré que le chaud les remettrait, j’avais fondé mon voyage de Vichy sur cette lessive dont je vous ai parlé, et sur les sueurs de la douche, pour m’ôter à jamais les craintes du rhumatisme : voilà ce que je voulais, et ce que j’ai trouvé." 

    Lettre du 4 juin  en entier ici

     
      

    La Maison du Roy:( construction vers 1630)

    C'est le premier établissement thermal connu depuis la décadence romaine,époque où Vichy était connu sous le nom de Vicus Calidus ( Bourg chaud ).La Maison du Roy était tourné au midi, avec deux chambres carréees.Il y a deux baignoires profondes avec huit degrés pour y descendre.L'eau coule dans des fontaines qui se vident dans un bassin découvert ,derrière la Maison du Roy, pour les commodités des pauvres.

    Autour de ce bâtiment , les habitants de la ville offrent cuvettes, lits , tentes pour soigner.

    Une codification thérapeutique s’élabore sur la façon de boire les eaux, de prendre des douches, de suivre des régimes alimentaires.

     

    Madame de Sévigné faisait de la publicité 

    Ce n'est qu'à la suite des séjours de Madame de Sévigné à Vichy que la Cour connut cette ville.La station connut une vogue extraordinaire et on se passait de main en main les lettres de la Marquise .On les copiait pour connaître la manière de vivre des curistes, mais aussi les potins de la ville thermale.

    Madame de Sévigné avait retrouvé à Vichy l'usage de ses mains pour tenir sa plume.

     

     SOURCES de l'époque : Photocopie tiré du Bulletin de la Société d'Histoire et d'Archéologie de Vichy et des environs ( juillet -décembre 1957 )

     

    La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

     

    La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

     Où logeait-elle pendant ses séjours à Vichy ?
     
    Pour moi , jusqu'à mes recherches récentes , je croyais qu'elle logeait au Pavillon Sévigné Mais là c'est la controverse car Madame de Sévigné n'a jamais parlé de son lieu de vie dans sa correspondance .Le Pavillon Sévigné n'était pas un hôtel à l'époque , mais une demeure bourgeoise. C'est  ALAIN CARTERET , spécialiste contemporain de l'Histoire de Vichy qui va nous renseigner.  

     " La Marquise venait soigner ses rhumatismes aux mains qui la gênaient pour écrire à sa chère fille, Madame de Grignan. Veuve à 26 ans (son mari est tué en duel pour les beaux yeux d’une autre dame), elle est alors âgée de 50 ans. A-t-elle logé au « Pavillon Sévigné », alors Maison Gravier construite vers 1624 pour la famille Gravier ? Les historiens de Vichy ont longtemps pensé qu’elle aurait résidé à côté, à l’Auberge du Cheval blanc qui deviendra « l’hôtel de l’Ermitage et du Pont neuf » (ensuite maison de retraite jusqu’en 2007). En fait, elle a elle a logé dans la Maison Badoche : emplacement actuel de la Villa paisible (maison de retraite face l’église Saint-Blaise).

     

    Le nom de Pavillon Sévigné n’est donné à l’hôtel qu’en 1838 par son exploitant, Mme Ramin-Chacot. Agrandi et devenu Palace en 1909, il fut même la résidence privée du maréchal Pétain de 1942 à 1944. Après avoir été un hôtel quatre étoiles réputé, le Pavillon Sévigné est fermé en 1995 et transformé en résidence privée (de classe !) en 2002. La façade avec jardin est magnifique à voir de l’extérieur, sur le boulevard Kennedy."

      

    La Marquise de Sévigné aux eaux thermales de Vichy

      Pavillon Sévigné  (  gravure du livre d'Arlette de Bennetot )      

     Peu importe où Madame de Sévigné a habité  en 1676 et 1677 ( pendant quelques semaines ). Voici une vue du Pavillon Sévigné en 2013 sur le site de la ville de Vichy. Cliquez ici .Vous pourrez même faire un tour de Vichy sans avoir froid.

    Toutes les gravures anciennes sont extraites du livre : Madame de Sévigné aux eaux de Vichy par Arlette de Bennetot 1966

    Lettres extraites de:Wikisource Texte établi par Louis Monmerqué, Hachette, 1862 et du livre "Lettres de Vichy "par Madame de Sévigné Bibliothéque mondiale - 1954

    Les livres sont empruntés au Service " Patrimoine " de la médiathèque de Vichy .

     

     

     

    « PRENDRE LES EAUX A VICHY : LE HALL DES SOURCES FUBLENE : un groupe bourbonnais de musique trad ' »

  • Commentaires

    1
    daniel63
    Mardi 26 Novembre 2013 à 06:21

    Je sais maintenant pourquoi et où séjourna la Marquise !

    Curieux de constater que ce ne fut pas pour une raison hépatique , mais rhumatismale ...Mais ce traitement redevient à la mode actuellement .

    Bravo Nicole pour la clarté , la concision  et la mise en page de cet article ! Pour moi , un modèle du genre ....

    PS: si tu as l'origine de la fondation de la chocolaterie ....

    2
    Mardi 26 Novembre 2013 à 08:37

    Très beau travail de recherche et de synthèse ! 

    Bien intéressant ce parallèle entre les écrits de la marquise et l'extrait du bulletin de la société historique.

    Et la célèbre curiste a vraiment du style.

    3
    Mardi 26 Novembre 2013 à 09:36

    tout est dit, que ce soit dans les commentaires précédents ou dans ton article.

    Gros travail de recherche et de mise en page. A quand dans la semaine de l'Allier?

    4
    Mardi 26 Novembre 2013 à 10:07
    eMmA MessanA

    Merci Nicole, c'est vraiment très intéressant et agréable à lire.

    J'aime beaucoup l'humour avec lequel Madame de Sévigné rend compte de ses séances de grande "lessive" !

     

    Bonne journée,

    eMmA

    5
    Mardi 26 Novembre 2013 à 10:28

    Daniel : Merci .Les eaux de Vichy ont des propriétés  anti-inflammatoires depuis longtemps. Mais il est vrai qu'on entendait plus parler des propriétés hépato - biliaires dans notre jeunesse. En 2013 , j'ai rencontré beaucoup de curistes venus là pour les mêmes raisons que la Marquise .Tu peux lire ici

    A la Belle Epoque, l'engouement pour Vichy fut surtout pour soigner son foie .La chocolaterie , encore de la littérature .Eh oui ! Edmond Rostand est dans l'histoire

    A l'origine de cette histoire, Clémentine et Auguste Rouzaud, respectivement fille de chocolatiers et contrôleur des Mines, décident de reprendre une petite chocolaterie dans la station thermale de Royat, en Auvergne.

    Auguste se passionne pour le chocolat : il teste, dose, malaxe, hume, compare pour faire naître des techniques innovantes et des saveurs inédites.
    Clémentine, de son côté, s'attache à la vente de ces nouvelles créations en menant une politique subtile de communication. Elle choisit d'envoyer un coffret de ses chocolats les plus fins à Edmond Rostand, alors en représentation au casino de Vichy, qui est descendu "Au pavillon Sévigné"...". 
    C'est ainsi que naît, en 1898, l'idée de la marque "À la Marquise de Sévigné" !

    6
    Mardi 26 Novembre 2013 à 10:39
    eMmA MessanA

    C'est amusant, car l'une de mes anciennes collègues est une parente des descendants de la chocolaterie.

    Elle m'avait en effet expliqué qu'elle n'avait rien à voir avec la Marquise (bien que j'estime qu'elle a elle-même la finesse d'une très grande dame !)...

     

    7
    Mardi 26 Novembre 2013 à 10:40

    Yanik : Merci.Ce bulletin est très intéressant .Je vais d'ailleurs le scanner en entier avant de le rendre. La cure de la Marquise me fait rire car très différente de celle de 2013. Elle a du style , la célèbre curiste et ne ménage pas vraiment ses " amies "dans ses lettres. J'ai d'ailleurs découvert qu'une de ses lettres de Vichy a été donnée comme base d'un sujet d'examen , l'an dernier.

    Une cure thermale à Vichy, ce n'est  pas l'enfer!

    8
    Mardi 26 Novembre 2013 à 10:49

    Papydom: Merci. Je n'ai pas la prétention de rivaliser avec les journalistes de la Semaine de L'Allier. Mais , j'aime beaucoup cet hebdomadaire et le fait que tu poses cette question ne me déplaît pas . ( Disparu , l'émoticône que je voulais mettre . Eklablog s'est transformé cette nuit  )

    9
    Mardi 26 Novembre 2013 à 11:00

    eMma :Merci d'avoir pris le temps de me lire alors que tu prépares ton Intim ' expo.Moi aussi j'apprécie son humour et je pensais à ses lettres quand j'étais aux thermes. J'espère que cette dame t'apportait des chocolat trés fins eux aussi.

    10
    Mardi 26 Novembre 2013 à 11:03
    eMmA MessanA

    Marie-Eugénie devrait passer à mon expo. Je lui demanderai de me reparler de la chocolaterie...

    Bisous d'eMmA

    11
    Mardi 26 Novembre 2013 à 11:18

       Si vous êtes sur Paris , voilà une idée pour votre week-end .Bonne chance eMma!

    12
    Mardi 26 Novembre 2013 à 11:38
    eMmA MessanA

    Oh merci Nicole pour ton relais, qui devient un "triple buzz"...

    13
    Mardi 26 Novembre 2013 à 15:38

    Quel article !!! plusieurs passages sont nécessaires pour tout apprécier.

     Bravo Nicole  et merci

    Bises

    14
    Mardi 26 Novembre 2013 à 15:50

    Jackie: Merci .Ma porte est ouverte . Je ne ferai pas d'autre article avant une bonne semaine. Donc , viens boire l'eau de Vichy avec la Marquise , quand tu veux.Bises

    15
    Danielle34S
    Mardi 26 Novembre 2013 à 16:11
    Un article très intéressant Nicole, un très beau travail ! Tu as du en faire des recherches pour y trouver ces extraits et les liens qui nous permettent de lire les lettres en totalité. Ah ces séances de douche et de sueur, un vrai supplice "une assez bonne répétition du purgatoire", c'était vraiment un traitement énergique !!! Les cures thermales ont évolué, heureusement... Bises à toi. Danielle
    16
    Mardi 26 Novembre 2013 à 17:10

    Danielle 34: Merci .Pas du travail , un divertissement  ! Les recherches sur le net , ça va vite. La vérification des textes sur des bouquins est plus longue. Mais pour moi , c'est un plaisir et non une contrainte.La Marquise exagérait toujours un peu .Mais il y avait des lits à la Maison Du Roy pour cette transpiration. Maintenant , on te tartine de péloïde ( boue thermale ) et ça doit être presque pareil ( je plaisante ). L'eau des thermes , prés de chez toi , est très chaude. La marquise aurait bouilli là-bas.Enfin, elle y est peut-être allée car elle en a visité d'autres villes d'eaux. bises

    17
    Mardi 26 Novembre 2013 à 17:34

    vêtue de peaux de lièvres.... je rêve...

    Voilà de quoi réveiller les chauds lapins !

    18
    Mardi 26 Novembre 2013 à 17:50

    Kass: Toi, le Doc , tu dois bien savoir que  la peau de lièvre est plus isolante que le Damart.  Les chauds lapins ? Tu veux parler du lapin cuit en civet ou à la moutarde ( de Charroux , évidemment). Mais la Marquise se nourrissait à l'eau de poulet .Sacré Kas, le 24 ne t'a pas fait perdre ton esprit carabin et c'est tant mieux .

    19
    daniel63
    Mardi 26 Novembre 2013 à 19:35

    Kasss dans une baignoire bien chaude ????

    Lors de sa sortie , il faudrait planquer poules et poulettes ! Et Vichy ne serait plus Vichy ...

    20
    Mardi 26 Novembre 2013 à 19:52

    Daniel 63

    21
    Mardi 26 Novembre 2013 à 21:49
    Epamine

    Quand un sujet te tient à coeur, quel bonheur ! Et cette Marquise aux eaux est exquise...

    Bravo pour ton billet si documenté !

    Bises d'Ep'

    22
    Mardi 26 Novembre 2013 à 22:38

    Epamine : Merci.Pendant que tu épluchais ton ancien livre d'histoire de CE1 , je fouinais dans des anciens livres de la médiathèque pour vérifier mes sources et faire quelques découvertes.La Marquise n'a pas la plume dans sa poche .J'ai retrouvé des lettres dans des sujets d'examen ou d'études dès la quatrième.Je pense que tes élèves n'apprécieraient pas encore vraiment les lettres de Vichy.Bon mercredi Ep' .Bises.

    23
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 14:57

    Un poste riche en histoire, avec des courriers touchants parfois. Tu nous as fait découvrir là ,une belle page d'histoire, merci Nicole :-).

    24
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 15:27

    Valérie : Madame de Sévigné a écrit des milliers de lettres  et Vichy ne représente qu'une partie de son oeuvre.Mais des descriptions intéressantes, c'est vrai .Merci Valérie et bises

    25
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 16:58

    félicitations pour cette note présentée avec la Marquise de Sévigné, intéressantes à lire ses écrits, bien drôle la description des douches, "lessive". Je connais mieux la Marquise de Sévigné à Grignan, le château et l'été

    mise en valeur sur l'écriture. J'ai une peine pour les lièvres ! Amitié et bises. Renée

    26
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 17:45

    Campanule:Merci .Et oui, les lettres de Vichy moins connues ( un petit morceau de sa grande oeuvre ).Mais étant au lycée en Bourbonnais , je me souvenais en avoir étudié une ( la première ).Si un jour j'ai le courage , j'essaierais de lire au moins un livre de La PléÏade .1500 pages x 3 c'est pas mal.La peau de lièvres devait être bien chaude .On en parle dans plusieurs écrits .Mon premier manteau ( juste aprés la guerre ) était en peaux de lapins.

     Avant d'aller aux thermes , j'avais demandé si on me réservait le même traitement qu 'à la marquise .Manque de bol , moins d'égards pour moi : pas de médecin en permanence pour me surveiller ( je plaisante ).Bonne soirée et bises.

    27
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 20:53

    Tout ne va pas très bien....chez Mme la Marquise, d'aprés  ses lettres, elle a l'air de s'ennuyer et n'apprécie que peu les douches et boissons douces. Elle était trop difficile , pas faite pour les bains de boue, mais plutôy pout vrux de lait d'ânesse comme Cléopâtre. Beau travailde recherches Nicole, tu ne laisses


     


    pas passer les détails! Bravo...Bises d'une femme non savante....L.N.

    28
    Mercredi 27 Novembre 2013 à 21:24

    Hélène : Merci.Il n'y avait pas de bain de boue à son époque à Vichy. La boue est très jolie à Vichy.Elle est beige , faite de kaolin et d'eau de Vichy , préparée avec de grands soins .A Vichy , c'est plutôt être couverte de boue ( nom savant : illutation ) et pliée dans un plastique . A son époque , c'était rester sous douze couvertures ( je ne les ai pas comptées )et transpiration dans un des deux lits des thermes après la douche.

    Lis ici et tu sauras tout sur la boue de Vichy 2013

    On n ' avait pas retrouvé les fastes de l'époque romaine .Bises LN

     

     

    29
    daniel63
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 07:55

    Intéressant le mode d'action de la boue ....

    Pour le médecin en permanence , il doit te suffire de mettre un avis dans ton prochain article ....Peut-être te ferait t'il un dessin pour que tu patientes ?

    30
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 08:53

    Daniel: Du temps de la marquise , le Bourbonnais ne manquait pas de médecin.Elle avait choisi un médecin de GaNat.

    Si je mettais un avis, ce serait pour dire que des petites villes du 03 ont besoin de médecins et sont prêtes à les accueillir.

    Un médecin qui dessine , ça existe ?

    31
    heraime
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 19:14

    Coucou Nicole

    Je crois même ,à ma connaissance que certaines de ses lettres étaient aussi bouillantes que l'eau de Vichy qu'elle recevait un peu partout comme elle le précise.Bises et merci de tes visites

    32
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 19:47

    Héraime :Merci .Elle n'a pas écrit toutes les lettres bouillantes qu'on lui prête .Je vois que tu connaîs bien l'oeuvre de la Marquise. et que tu as lu attentivement .Bises

    33
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 22:08

    Quel bel article, Nicole!

    Madame de Sévigné décrit très bien ce qui semble être une polyarthrite rhumatoïde.

    Et c'est vrai que ça fait mal, avec oedème des mains le cas échéant, interdisant aux musiciens de jouer, aux chirurgiens d'opérer, aux écrivains d'écrire...

    Fort heureusement, il existe quand même un traitement. Enfin... avec plein d'effets secondaires.

    Et si la cure à Vichy était encore la meilleure solution? 

    Merci encore pour ce bel article.

    Bonne soirée, Nicole.

    Amitiés,

    Ramon

    34
    Jeudi 28 Novembre 2013 à 22:35

    Ramon : Merci pour ton diagnostic . Madame de Sévigné ne faisait donc pas des manières . Douloureuse maladie , en effet : ma grand-mère en était atteinte. J'ai croisé , aux thermes de Vichy , quelques personnes en cure pour cela .

    Si tu as envie de reprendre du service, l'Allier manque de médecins et nous ne sommes pas sous la neige , contrairement à ta Provence . Tu peux également venir lire " La damnation du templier " aux curistes comme faisait le médecin de Ganat pour la Marquise. Merci et bonne soirée . Amitiés

    35
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 13:36

    Bravo pour ces recherches. En Chine tout le monde boit de l'eau chaude, tous les jours, du thé aussi oui mais je parle bien d'eau pure chaude. Mais contrairement à celle proposé à la Marquise, l'eau ne sent pas le salpêtre.

    36
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 14:04

    Monom :Merci pour ton com venu de loin et le renseignement donné .De l'eau chaude , pourquoi pas . Les eaux thermales de Vichy sont très pures , mais ont un goût particulier suivant la source .Des chinois viennent peut-être en cure thermale à Vichy .Je te mets un lien sur les eaux thermales de Vichy .Il faut bien vendre le Bourbonnais.

    http://www.destinationvichy.com/defaut.asp?id=145

    D'ailleurs le Bourbonnais de mon enfance pas si différent que cela des campagnes que nous montres.

    Pour mes aminautes : Pour avoir une vision de la Chine , très différente de celle que nous donnent nos médias, vous cliquez ici et suivez Monom dans des lieux où nos télés n'iront jamais .

    Vous y trouvrez  par exemple , le réparateur du coin et tant d'autres tranches de vie.

     

    37
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 22:26

    Je me souvenais un peu de ces lettres; je crois que la Marquise  c'est toujours aussi barbant de faire une cure ! mes filles sont allées à Allevard plusieurs fois, sans trop de résultats mais le pays est superbe et l'air sain. Le pire est à Bagnoles de l'Orne... de l'eau partout, il pleut même en plein août ! nous avons de la chance avec notre médecine moderne ! belles recherches, c'est passionnant, les commentaires également; mes amitiés

    j'ai trouvé ceci, bien intéressant !

    http://www.persee.fr/web/revues/home/prescript/article/pharm_0035-2349_1966_num_54_189_6862

    38
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 22:48

    Pardon, c'est parti tout seul... j'ai cherché les autres lieux de cure de la Marquise, sans succès, je me demande si elle n'est pas venue tout bêtement à Enghien les Bains tout près de Pontoise... personne n'y croit, étant  trop près de Paris mais les eaux y sont toujours bonnes! il y a une maison médicalisée à son nom, je vais chercher plus. Eaux sulfureuses, ça gaze !

     

    39
    Vendredi 29 Novembre 2013 à 23:03

    Sittelle: Merci de ton témoignage .A la médiathèque , j'ai trouvé également des études faites par des médecins de Vichy. Mais ton lien est une vraie pharmacie  Une cure c'est pas barbant , mais un peu fatigant.( je ne parle que pour moi et de ce que je connaîs) : les cures anti -rhumastimales.J'en fais depuis huit ans et j'ai vu une belle différence, l'hiver dernier où je n'avais pu en faire une .Je ne considére pas une cure comme des vacances mais comme un traitement . A Vichy, j'étais toujours dans l'eau et j'ai apprécié l'aquagym en eau thermale.Comme il pleuvait à mon retour, je considérais que c'était la suite de la cure Les cures de La Bourboule ont été bénéfiques pour ma fille et maintenant pour mon petit-fils.Ces cures me sont prescriptes par des médecins plutôt modernes dans des locaux modernes.Pour les enfants , c'est trois semaines de vacances un peu manquées , c'est vrai .

    Il ne faut pas comparer les thermes du Roy avec les thermes modernes de Vichy ou d'ailleurs ( Aix les Bains , Rochefort ou Ballaruc pour ce que je connaîs )

    Si les lettres de Madame de Sévigné t'intéressent , c'est 3 volumes de 1500 pages environ .Vichy ne représente qu'une cinquantaine de pages.Amitiés

    Elle est allée à Bourbon l'Archambault   03 où elle s'est fait livrer de l'eau de Vichy en prime .Enghien, je ne sais pas.

     

    40
    Samedi 30 Novembre 2013 à 16:23

    Sittelle : Ici , on parle de Livry -Gargan , Enghien et du lac de Sévigné

    41
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 16:04

    J'apprécie beaucoup votre immense érudition... Merci de nous la faire partager!

    42
    Dimanche 1er Décembre 2013 à 16:25

    192805 : Merci beaucoup. Je ne connaîs pas tout cela , mais qu'une infime partie . J'ai fait des recherches livresques et virtuelles . Je suis ravie de votre venue sur mon blog .Meilleure santé à vous .Amitiés

    43
    aucun
    Vendredi 20 Mars 2015 à 11:03

    Ce n'est pas Alain Carteret qui a trouvé que la marquise de Sévigné n'aurait pas logé au pavillon dit "Sévigné" mais Nicole Périchon qui a publié dans Vichy de A à Z en 2009 (pages 101-102...) une lithographie d'Hubert Clerget de la BnF. Cette litho a été faite d'après un dessin aussi d'Hubert Clerget, (soumis à des droits importants pour être reproduit) à la BNF. Il représente le jardin intérieur de la maison Badoche. Des recherches antérieures lui ont permis de trouver que cette maison était du temps de la marquise, la maison de l'intendant des Eaux, le Dr Fouet, qu'il tenait de son père, l'apothicaire Pierre Fouet. C'est actuellement la Villa Paisible, rue de l'Eglise. Bien sûr, la maison a été fortement remaniée.


    Nicole Périchon qui continue à travailler sur le sujet et..... publiera un jour une suite.

    44
    Vendredi 20 Mars 2015 à 20:37

    @aucun: Je vous remercie pour votre participation constructive . Je voulais d'ailleurs acheter le livre de Nicole Périchon , il y a peu de temps . Mais il était en rupture de stock . Je me ferai un devoir et un plaisir de le consulter à la Médiathèque de Vichy dès que possible .

    Par contre , Mr Carteret parlait d'historiens et je n'ai jamais compris qu'il avait découvert cela lui-même.

    Merci pour cette mise au point et ces intéressants renseignements.

    45
    Périchon Nicole
    Samedi 13 Juin 2015 à 20:57

    Les livres de Nicole Périchon sont en vente à la librairie A la Page, rue Sornin à Vichy, même Vichy de A à Z qui n'est en rupture que chez l'éditeur qui a fait faillite.

    46
    Thierry Chazarin
    Vendredi 23 Octobre 2015 à 22:41

    Eh bien, moi qui suis un curiste assidu à Vichy, je peux confirmer que les sensations de notre célèbre Marquise sont peu ou prou les mêmes! ... Le Purgatoire est malgré tout un peu atténué, car les soignants ont le souci de faire en sorte que les patients ne souffrent pas et vont même au-delà: le confort est recherché. On n'est pas en thalassothérapie, lorsqu'on vient en cure, cela il ne faut pas l'oublier et c'est normal. Au lieu d'être brûlée par des douches chaudes, puis alitée pour transpirer, Madame de Sévigné aurait reçu des illutations, les fameux bains de boue vichyssois (affreux par temps de canicule!!!), bains qui sont si salutaires et bénéfiques. Testez et vous verrez, ce n'est pas un placebo. Mais ce que décrit la Marquise avec délice et avec une pudeur teintée d'humour reste d'une touchante véracité. Mon rêve serait que la Ville de Vichy initie un projet artistique de portrait géant de Madame de Sévigné sur le pan de mur d'une maison dans la vieille ville (J'ai une idée du lieu où ce serait délicieux... en face de l'Hôtel de Grignan, entre autres). Une citation viendrait illustrer ce portrait et la visite du Vieux Vichy prendrait alors tout son sens. Allez, rêvons encore un peu: on fait ensuite de même pour Valéry larbaud, mais aussi pour notre célèbre donneuse d'eau Coco Chanel (que diable, ne l'oulions pas!); en revanche, on enterre définitivement ceux que les Vichyssois et amis de Vichy veulent oublier, car le travail sur la mémoire a été réalisé en toute transparence et avec beaucoup de dignité, quoi qu'on en dise. 

      • Samedi 24 Octobre 2015 à 10:39

        Merci pour votre com.Effectivement , la boue thermale est efficace.Vous avez raison de souligner qu'une cure thermale c'est médical. La célèbre marquise ne devait pas connaître la thalassothérapie happy

        Idée intéressante à soumettre pour le portrait géant. Voilà déjà trois murs du Vieux Vichy réhabilités. Bravo !yes

        Valéry Larbaud a donné son nom à la médiathèque entre autres.

        Dans le vieux Vichy, la maison d'Albert Londres est déjà peinte et en cours de réhabilitation. Voir ici .

        Si on va dans le Vichy plus moderne et les thermes , n'oublions pas Napoléon III qui a fait beaucoup pour Vichy

        http://aln03.eklablog.com/surprise-en-bourbonnais-pour-deux-auvergnats-1-a115067766

        http://aln03.eklablog.com/surprise-pour-deux-auvergnats-a-vichy-2-a115080538

        Oui, tout a été fait et dit, dignement,  pour le travail de mémoire et maintenant qu'on laisse tranquille à ce sujet les habitants de Vichy qui n'avaient pas demandé à ce que leur ville soit Capitale de la France de 1940 à 1944

    47
    Thierry Chazarin
    Samedi 24 Octobre 2015 à 20:24

    Merci pour cette agréable réponse. Les portraits géants pourraient être aussi de simples esquisses illustrées par des citations qui, de Mme de Sévigné (Lettres écrites à Vichy à Madame de Grignan), qui, de Valéry Larbaud, qui de Coco Chanel. Au sujet de la donneuse d'eau, il serait intéressant de réhabiliter un peu le hall des sources qui était si prestigieux jadis... Finances, finances, je présume; d'autre part, c'est la propriété de l'Etat, si je ne m'abuse. 

    48
    torlotin l'Arverne
    Dimanche 29 Octobre à 16:51

    mon papa , né en 1900 à Combronde à travaillé à la chocolaterie de Sévigné  à  Royat, alors qu'il était tout jeune. c'était un homme qui se préoccupait du sort de ses semblables et n'acceptait pas que les ouvriers soient exploités au delà du raisonnable . mal lui en pris car il a été viré, a la suite d'une altercation qui l'eut avec un chef pour défendre un ouvrier.

    il m'a souvent parlé de cette affaire

    ceci est un témoignage sans commentaires

    49
    Thierry Chazarin
    Dimanche 29 Octobre à 17:49

    Croiser tous des points de vue est extrêmement instructif ! Ah, notre marquise... Si elle avait eu un clavier et un ordinateur, elle en aurait envoyé des milliers de mail et de succulents.

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :