• Faire de la politique avant 6 ans ( Souvenirs de La Ch'tite Gâte )

    Faire de la politique avant 6 ans 

     

    La Ch'tite gâte a 3 souvenirs marquants de la période où elle s'intéressait à la politique. Elle devait avoir 5 ans pour le premier souvenir.

    La politique avant 6 ans ( Souvenirs de La Ch'tite Gâte )

    La  Ch'tite gâte et son frère 

    Le Touène, son grand'père,  parlait parfois un peu de l'actualité de l'époque,  à la métairie où nous vivions tous ensemble. Un jour où le poste de TSF en bois parlait de communistes ( ben oui, pour La Ch'tite Gâte,  c'est le poste qui parlait en ce temps là smile ) la Ch'tite Gâte demanda à son grand -père : " C'est quoi un communiste ? " Celui -ci lui répondit : "Ben , c'est un Rouge ! ". Le Touène avait toujours une réponse aux nombreuses questions de la gamine. Donc, elle savait qui interroger.

    Parfait ,  la Ch'tite gâte avait compris !

    Le dimanche suivant, fête dans son village de naissance où elle vivait encore. La Ch'tite effectue quelques tours de manège.  Elle choisit un joli cheval de bois pour ce tour là.

    Elle scrute les gens rassemblés autour du manège et soudain voit arriver un grand monsieur avec un pull rouge

    La gamine s'écrie : " Maman , maman il y a un communiste. Regarde-le. Je dirai à Pépé que j'en ai vu un ! "

    Le tour de manège se termine. La Tonine , plutôt calme habituellement , prend sa gamine par le bras et lui dit : " On ne montre pas les gens du doigt et on ne doit pas dire ce mot. Où t'as appris ça ! " Et la Petite crie: " Mais si je l'ai vu .C'est un Rouge. C'est un communiste. Il a un pull rouge ". Les gens autour du manège  sont devenus silencieux dès que la Ch'tite Gâte a montré ce monsieur.

    Le monsieur en rouge a entendu et il s'approche de la gamine , en souriant.

    Il dit à  La Tonine de ne pas me gronder et me demande pourquoi j'ai dit cela. Je lui explique. Il éclate de rire et  dit : " C'est bien ma Petite ! " La Ch'tite Gâte était très fière d'elle . Mais pourquoi l' avait-on grondée ?

    La politique avant 6 ans ( Souvenirs de La Ch'tite Gâte )

    Le Touéne est au centre de la photo 

     

    Quand elle avait environ 8 ans , son grand -père lui raconta , un jour,  une histoire vraie. C  est le souvenir numéro 2

    Le Touéne , né en 1899, avait donc 6 ans en 1905.  La Ch'tite gâte se souvient à peu près de ses mots .

    Il  disait avoir habité à Deux-Chaises à cette époque. Ses parents étaient métayers .

    Le Touène devait entrer à l'école primaire. Et dans ce petit village ,comme dans d'autres,il y avait l'école de la République et l'école Libre ( mots employés par Le Touène )

     

    Sa maman voulait le mettre à l'école libre comme lui avait demandé le curé du village . Mais son père ne voulait pas .

    La Ch'tite Gâte demande au Touène la raison du désaccord. Et celui -ci répond texto : " Ma mère ete bigote et mon père ete Rouge ! " Et voilà que ce rouge revenait encore aux oreilles de la gamine.

    Mais Le Touène expliqua l'année 1905 , à sa façon , à la gamine. Mais ce qu'elle a surtout retenu, c'est la suite de l'aventure scolaire. Cette année était très animée , même si la loi de séparation de l'église et de l'état  n'a été votée qu'en décembre 1905. Il y avait des disputes dans les villages. Enfin , c'est ce que le Touène lui a dit .

     

    La mère du Touène  obéit à son mari et inscrivit l'enfant à l'école de la République. Leur propriétaire est venu les trouver et a demandé que le gamin aille impérativement  à l'école libre.

    Le propriétaire leur dit donc, en colère : " Vous mettez votre fils à l'école libre. Sinon , vous partez d'ici pour la Saint Martin " 

    L'arrière grand -père de la Ch'tite gâte refusa net d'envoyer son fils "chez les curés" ( mots employés par le Touène). Et c'est ainsi que le 11 novembre 1905, toute la famille partit dans une autre métairie à 15 kms où ils ne restèrent que peu d'années. Le propriétaire les avait mis à la porte (foutus diors , disait le Touène )

    La Ch'tite Gâte connaissait bien son arrière grand - père. Franchement , il n'avait pas le visage rouge ni de vêtements rouges. Elle ne l'avait jamais entendu parler de rouge ou de communiste.

    Mais la Ch'tite gâte savait aussi qu'elle vivait dans la Rouge Allier. Enfin , les arbres étaient  verts.  Elle voyait des cerises rouges. Mais pour la Rouge Allier , elle ne comprenait pas tout????(Voir ci-dessous)

    Elle a compris ce que tout cela signifiait bien des années plus tard.

    Mais la Ch'tite Gâte se souvient bien que les premières lettres qu'elle a su lire étaient SFIO. Son grand -père écrivait des petits pamphlets sur des papiers et elle en avait trouvé un. Allez j'ose vous dire ce qu'il y avait d'écrit dessus et qui a passionné La Ch'tite gâte au point qu'elle a démarré d'apprendre à lire avec cela sans en comprendre le sens : "Les SFIO sont tous des salauds"  La Ch'tite gâte n'a jamais oublié ces mots. Mais le grand-père lui avait lu et dit de ne pas les répéter. Et là c'est son souvenir numéro 3. Mais le S, le F, le I , le O c'était bien de les apprendre , de les accoler  avec l'aide de son grand-père.

     

    Il y avait d'autres vers sur ce papier. Mais voilà celui à partir duquel La Ch'tite Gâte a appris assez bien  à lire, avant d'aller à l 'école, en le faisant répéter lettre par lettre au Touène et en y ajoutant ensuite d'autres lettres.

    Ceci dit, quand elle est entrée à l'école primaire , en 1949, elle n'avait entendu chez elle qu'un seul nom d'homme politique : c'était celui du Général De Gaulle. Et pourtant, elle avait toujours une oreille qui traînait .

    Quand elle passa son diplôme d'instit' , en 1965 , elle eut une question de législation tirée au sort. Et devinez quelle fut cette question: " Que savez -vous  au sujet de la loi du 9 décembre 1905 " Elle en aurait presque souri et n'a pu s'empêcher de dire à l'examinateur ce qui s'était passé dans sa famille cette année -là.

     

    Pour la Rouge Allier, voir iciLire en particulier le paragraphe " Histoire de la gauche dans l'Allier" 

     

     

    « TROUVAILLE DANS UN TIROIR

  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Septembre à 16:46
    eMmA MessanA

    J'aime la candeur et l'innocence de l'enfant qui prend tout au premier degré et croit dur comme fer à ce que les adultes leur disent. Ce monsieur était bien intelligent de prendre avec le sourire ta certitude qu'il soit communiste. Je me souviens de l'un de mes neveux faisant marrer tous les passagers d'un bus lorsqu'il y est monté en criant à la cantonade, "le chauffeur, c'est un clown!" parce qu'il était noir et que je lui avais raconté quelques jours plus tôt une histoire de clown blanc qui avait peint son visage en noir. Il devait avoir dans les six ans... Le chauffeur ne l'a pas mal pris du tout.

    J'aime ta conclusion et le fait d'avoir pu raconter une anecdote personnelle au cours d'un examen. Je suis sûre que cela a dû te permettre de grapiller quelques points supplémentaires.

    Bonne soirée Nicole et merci pour cette belle page.

    eMmA

     

      • Mercredi 27 Septembre à 09:58

        Merci Emma.Bien drôle, ton neveu ! Ce monsieur au pull rouge m'avait  fait comprendre que ce que j'avais dit n'était pas "un vilain mot " . Peut-être que j'ai eu un point de plus, à la tête du client, en examen. Mais sur cette loi , j'étais incollable en 1965. J'avais appris et révisé happy

    2
    Mardi 26 Septembre à 17:19

    ..j'ai bien aimé lire ton article avec cette candeur de la Ch'tite Gâte...enfant, j'essayais de comprendre les discours du Général De Gaule à la radio que mon père écoutait "religieusement"...nous devions faire silence!

    Bises de Mireille du sablon

      • Mercredi 27 Septembre à 10:02

        mireilledusablon : Merci.Je ne t'oublie pas et vais revenir sur ton blog. Eh oui, c'était un personnage Le Grand Charles.Chez moi aussi, il était écouté religieusement.Bonne journée

    3
    daniel63
    Mardi 26 Septembre à 17:24

    Difficile à imaginer aujourd'hui comme l'ambiance était chaude dans l'Allier rurale ....Ton témoignage sur 1905 correspond bien à ce que j'ai écouté ...

    Pour ta jeunesse .....j'ai connu !  Dans mon patelin , chef lieu de canton , les élèves des Frères ne fréquentaient pas ceux du Cours Complémentaire , et vice versa ! Et certains commerçants étaient évités de par le choix de l'école des enfants ! On allait chez certains coiffeurs , un était honnis par certains ( gendre directeur du CC ) ; d'ailleurs , trois n'avaient pas d'enfants , mais je ne pense pas qu'il y ait eu un rapport de cause à effet ...Idem pour un pâtissier ..Et surement bien d'autres ...

    Les relations se sont améliorées dans les années 60 , mais les montées d'hormone ont peut-être favorisé les rapprochements !

    Je pense avoir découvert des classards lors du Conseil de Révision , grand moment pour beaucoup !

    Maintenant , ça semble s'être calmé , mais , en discutant , il remonte bien des références que les jeunes ne peuvent piger ...

    Je pense effectivement que tu dois ta carrière à l'anecdote sur 1905 !!!!

    Encore une belle page !

      • Mercredi 27 Septembre à 10:09

        daniel 63: Je sais que ton coin montagnard était plus rouge vifhappy que le mien. Tout d'abord , dans les 3 villages où j'ai habité , il n'y avait qu'une école. Pas de  souvenir de guerre scolaire dans la petite ville où j'étais pensionnaire ( saint Pourçain sur Sioule ). J'ai découvert la guéguerre , quand j'ai commencé de bosser dans un lieu qui était  plus près de ta petite ville d'origine yes Merci pour ton témoignage de montagnard bourbonnais .

    4
    Mardi 26 Septembre à 19:37

    Voici un document à ajouter à l'histoire des partis politiques :

    tu racontes tellement bien qu'on se croirait revenu à ces temps pas tellement anciens

    mais si différents de l'ambiance actuelle ....

      • Mercredi 27 Septembre à 10:19

        Khaz: Merci . Ce genre de guerre a bien duré quelques années .Mais je pense que ce n'était pas amusant dans les villages  vers1905. Les paysans n' étaient pas protégés par un bail . C'était un peu "Seigneur et serf "d'après ce que j'en ai retenu. 

        Mais l'époque actuelle est  plus dangereuse , c'est sûr ! Bonne journée

    5
    Mardi 26 Septembre à 20:54
    lmpt73
    Tu as écris là une belle tranche d'histoire politique de la France profonde, la vraie
      • Mercredi 27 Septembre à 10:25

        lmpt 73: Merci. Cette tranche , j'avais envie de la raconter. J'ai attendu qu'on ne soit plus en période électorale.

        Mon grand-père aurait aimé continuer ses études , après 11 ans.Je vais écrire ce qu'il me disait souvent :" J'aurais dû aller au séminaire et en partir après le brevet. Ainsi mes études auraient été payées et je n'aurais pas été paysan ".Je pense qu'il le pensait vraiment.

    6
    Mardi 26 Septembre à 22:28
    Francis

    La Ch'tite Gâte n'avait pas sa langue dans sa poche, ni froid aux yeux ! Tiendrait-elle de son arrière grand-père wink2 ? 

      • Mercredi 27 Septembre à 10:33

        Francis: Merci. C'est un compliment que tu me fais. Mon arrière grand -père je l'ai peu connu. Enfin jusqu'à 10 ans , je crois. Et pour se donner du tonus, il buvait de la Quintonine tous les jours qu'il mettait dans du vin.C'est ce qui devait lui donner son côté " tête de cochon " ( expression plutôt sympa en bourbonnais ).Et ce trait de caractère  me plaît bienhappy Je crois que je vais me mettre à la Quintonine happy

      • Mercredi 27 Septembre à 10:46

        malheureusement la Quintonine n'est plus disponible : il faut réaliser ses breuvages soi-même !!!

      • Mercredi 27 Septembre à 11:38

        LMPT 73 : Plus disponible depuis 2011 ( j'ai vérifié à l'instant ) .Enfin , on connaît la composition d'après internet happy .Mais mon arrière grand -père préparait son breuvage dans un litre de vin .Et là ......happy je n'en bois pas.

    7
    Mercredi 27 Septembre à 13:02
    Marité

    J'adore ton apprentissage de la lecture et de la vie... C'est savoureusement conté et on ne peut qu'apprécier le naturel de cette enfant que tu étais :-)
    GROS BECS nini !

    8
    Mercredi 27 Septembre à 13:17

    Marité : Merci d'être passée pour ma réapparition sur blog .J'irai te rendre visite T'as jamais essayé d'apprendre à lire les mômes ainsi en classe ? Moi je n'ai jamais enseigné en CP, sinon....happy Bon après -midi dans tes Hauts de France .

     

    9
    Ramon
    Vendredi 29 Septembre à 21:04

    C'est clair, net, limpide... le monsieur au pull rouge ne peut être que communiste!

    Sacré personnage, que le Touéne! J'aime cette photo de travail des champs. Quant à l'apprentissage de la lecture à partir du sigle SFIO, c'est génial.

    Le bouquet, c'est la question d'exam avec la loi de 1905! L'examinateur n'a pu qu'apprécier la réponse :-)

    Bonne soirée et bon WE!

    Amitiés,

    Ramon

    10
    Vendredi 29 Septembre à 21:19

    Ramon: Merci . Imagine que M ... voit un monsieur en rouge. Que dirait-il le minot ???Je crois que cette photo date de 1946 . Eh oui ,la grand-mère était aux champs ainsi que le Piarre.

    Tu sais, ça marche les sigles pour l'apprentissage .happy Essaie avec CGT par exemple  ( conseil d'instit')happy .Mais, zut, il n'y a pas de voyellesmile.Bonne soirée! 

    11
    Samedi 30 Septembre à 17:49
    renejeanine

    bonjour chère "Ch'tite Gate" , amusante ta première rencontre avec un communiste ! je ne sais pas dans ton coin, mais à Ygrande, rencontrer un communiste n'est pas vraiment un exploit, la  commune est dirigée depuis plus de 80 ans par eux, ça surprend toujours que dans un milieu essentiellement agricole, on rencontre autant de "rouges", mais c'est ainsi, je pense que ça vient des relations tres difficiles entre metayers, , propriétaires, ou "fermiers généraux", régisseurs de domaines, l'exploitation forcenée qui existait à une epoque, n'a jamais été digérée !  Emile Guillaumin ne l'était pas, mais très proche par ses actes pour la creation de syndicats agricoles  ! ma jeunesse a été marquée, par cet aspect de la politique, et je me suis longtemps inspiré de ces dirigeants que j'estimais... pas de probleme d'ecole libre à Ygrande, ou dans un passé tres lointain, avant 1914...bonne fin de semaine chere Ch'tite Gate, amities et grosses bises

      • Samedi 30 Septembre à 20:34

        Renéjeannine: Merci .Je n'ai jamais entendu ma famille cataloguer les gens par leur appartenance politique .Et là, le pull m'a permis d'étaler mes connaissances happy

        Tu résumes bien la " Rouge Allier" de l'époque. Dans mon coin , ,les maires sont souvent  "sans étiquette " et rassemblent autour d'eux  des gens de diverses tendances .

        Par contre , mon grand-pére parlait souvent de son propriétaire qu'il semblait apprécier. Mais il n'en était pas de même du régisseur .Mais là, j'étais trop jeune pour juger ses paroles .Mais je n'aimais pas quand ce régisseur venait compter les bêtes ou les sacs de blé .

        L'Allier a été le dernier département où le métayage a existé.

        Dès 1950, mon père est devenu fermier ( et plus métayer ) dans une ferme différente de celle de ma naissance .

    12
    Samedi 30 Septembre à 19:53

    Voilà que les enfants sont marqués à vie par ces étiquettes politiquement colorées ! ;o)
    Excellente narration de ce croisement du langage adulte avec l'imagination (déjà fertile) de l'enfant. Merci Nicole.

    Ecole "libre" ou publique, on voit bien que ça divisait les familles et que le curé avait du pouvoir ...

    J'ai beau faire des efforts de mémoire, je ne remonte rien de politique de mon enfance. A part peut-être le souvenir des gendarmes venus un soir à la maison pour vérifier les papiers militaires de mon père. On était en pleine guerre d'Algérie.

     

    13
    Samedi 30 Septembre à 20:52

    Yanik : Merci .Je parle de l'après -guerre. Marquée à vie par la couleur, va savoir happy Oui, j'aime bien la couleur rouge  assortie à du noir.

    Après 1950, ce fut différent.Je ne pense pas que ma soeur qui a à peu près ton âge; ait les mêmes souvenirs que moi.

    Je n'ai d'ailleurs jamais su pour qui votaient mes parents.

    C'est sûr qu'en 1905, le curé avait du pouvoir .

    Quand j'avais 9-10 ans,  je me souviens que les 2 personnages principaux de la commune étaient l'instituteur et le curé qui ne se détestaient pas, bien que d'idées différentes . C'étaient eux qui avaient le pouvoir .Et là, j'ai bien quelques souvenirs.smile

    14
    Samedi 30 Septembre à 21:12

    Un délice ton récit. Heureusement que M. rouge l'a pris en souriant.
    Tu as beaucoup de mémoire, et c'est un plaisir de te lire et de regarder ces anciennes photos.
    Vous êtes mignons tous les deux, toi avec une poupée "garçon ?" et ton frère une peluche ?
    Merci Ch'tite Gate.

      • Lundi 2 Octobre à 13:41

        In the mirror: Merci Ktia ! Je me souviens des événements marquants depuis mes 3 ans environ .Ce poupon , je l'ai oublié. Par contre , le chat en peluche de mon frangin a une histoire et j'en parlerai un jour. De plus ,cette peluche a été retrouvée, il y a deux ans .Bonne semaine !

      • Lundi 2 Octobre à 21:28

        Oh, ça a dû être émouvant de retrouver cette peluche. J'ai hâte de lire son histoire.
        Je viens de lire ta réponse sur l'appareil photo, son récit m'intéresse aussi beaucoup :)

      • Lundi 2 Octobre à 21:54

        In the mirror ; Je vous raconterai car la peluche nous l'avons depuis 2 ans dans des conditions particulières et émouvantes
        L'appareil photo , nous l'avons retrouvé avant la vente de la maison de nos parents quand nous vidions le grenier. Allez ,vous saurez tout .

    15
    GS René
    Lundi 2 Octobre à 06:10

    Beaux souvenirs, bien racontés, que j'ai lu plusieurs fois avant de me décider à me dire que j'avais décidément quelque chose à dire :) Ce que je me dis c'est que si je me décide à raconter mes souvenirs d'avant six ans j'ai l'impression que je vais faire page blanche. Je ne me souviens même pas où j'habitais exactement, peut-être une période de déménagement ? De vieilles photos m'aideraient sûrement.

    Je me demandais aussi si tu avais des souvenirs concernant les photos ? Qui les prenait et avec quel genre de matériel ? Est-ce que ça avait un côté magique-unique-rare ou bien était-ce assez habituel chez toi ?

    Sinon ici porter du rouge est signe de bonheur ;)

    16
    Lundi 2 Octobre à 14:14

    GS René: Merci .Je me souviens parfaitement des faits marquants de ma vie depuis  l'âge de  3 ans .Mon frère a aussi beaucoup de souvenirs et notre soeur ( 10 ans plus jeune en a beaucoup moins ).Nous en parlions tous les 3 , il y a quelques temps . Avec mon frère , nous pensons que nos 3 déménagements entre notre naissance et mes 9 ans ( 8 ans pour lui) sont des repères . Notre soeur  a toujours vécu dans le lieu de sa naissance .

    Pour les photos, j'ai des souvenirs . Je détestais être prise en photo et il fallait me supplier .Ce n'était pas très fréquent car les développements étaient coûteux .

    Les photos étaient prises par mon père à qui appartenait l'appareil . Pour l'appareil , je te donnerai des renseignements très précis .

    Moi, je me souvenais d'une boîte noire et je savais que mon père l'avait eu dans les années 30( mon père était né en 1919). Cet appareil, tout  comme un Phonographe , vu chez mes grand-parents avaient été obtenus avec des images ou des points  provenant de tablettes de chocolat Pupier. Mes grand-parents les gardaient et un certain nombre donnait droit à un cadeau .C'est ma grand-mère qui me le racontait .

    L'appareil photos, je l'avais oublié et personne n'en parlait . Mais notre père l'avait gardé et on ne le savait pas C'est en faisant le tri chez mes parents que nous l'avons retrouvé, il y a 6 mois .

    Nous avons la pochette , la notice ...Il n'a pas beaucoup de valeur même en brocante. Mais nous l'avons conservé et j'ai trouvé des renseignements sur le net. 

    Tu me donnes l'idée d'en faire un article de blog.Il est chez mon frère et tu sauras le nom .Et tu verras sa photo.

    Voilà tu sais tout .Au fait, il n'est pas " made in China"happy

      • GS René
        Mercredi 4 Octobre à 05:35
        Impecc, j'attends donc l'article de l'appareil ;)
      • Mercredi 4 Octobre à 10:24

        Tu l'auras , promis ! Peut-être que tes compatriotes auront les pellicules qui vont avec .

    17
    Lundi 2 Octobre à 19:24

    Bonjour ALN,

    L'innocence de l'enfant c'est ce que j'aime chez lui. Comme à l'habitude, j'ai lu à plusieurs reprises et admirer tes photographies.Tu racontes magnifiquement bien car j'ai vraiment l'impression d'être dans cette période d'histoire. Je suis certaine que chez le monsieur au pull rouge le soir tu as fait le sujet de la conversation et que de temps en temps, il devait bien raconter cette petite anecdote. Quasiment tous rouges dans mon village. Il y avait des réunions des ouvriers et ce n'était que des rouges. 31 âmes et tous les enfants se connaissaient et connaissaient les parents et 2 écoles.

    L'innocence de l'enfant. Je me souviens de ma p'tite dernière qui devait avoir cinq ans. On revenait des courses et je lui dis d'appeler l'ascenseur le temps que nous déchargions le coffre. Arrivées vers elle, je l'entends : ascenseur, ascenseur, ascenseur. Alors je lui demande ce qu'elle fait car moi, je n'avais pas compris et de là elle me répond : ben tu m'as dit d'appeler l'ascenseur. 

    Et avec ma première qui a toujours été une férue des animaux c'est avec un monsieur et son chien. On sortait de la boulangerie et un monsieur allait rentrer avec son chien qui était un lévrier. Et elle lui : Monsieur, faut lui donner à manger à votre chien, il est tout maigre. Et comme ton monsieur au pull rouge, il s'est baissé à sa hauteur lui a expliqué. 

    Le bonheur des enfants dans leur innocence, c'est magnifique.

    Bonne soirée 

    18
    Lundi 2 Octobre à 21:58

    Marie -Jo 21 : Merci .Le monsieur était chez des gens du village pour la fête patronale .Que des paysans ou presque dans mon village de naissance et une seule école!

    Merci pour les anecdotes au sujet de tes filles .Elles m'ont bien fait rire 

     

    19
    Mercredi 4 Octobre à 10:35

    SI VOUS VOULEZ VOIR DE BEAUX PORTRAITS DE CHINOIS OU CHINOISES .ALLEZ FAIRE UN TOUR SUR L'INTERESSANT  BLOG DE GS RENE.

    http://empiredumilieu.eklablog.com/pour-jouer-a131976104

    Il a organisé une intéressante devinette pour nous faire jouer et vous pourrez gagner une belle carte de Noël qui n'est pas de la " gnognote" .

    En vous promenant dans le blog , vous verrez aussi beaucoup de rouge et de belles photos insolites de Chine 

    20
    Cornus
    Jeudi 5 Octobre à 07:09
    Cornus

    Je m'explique mieux ainsi l'origine de la "rougeur bourbonnaise". Très drôle ton récit.

      • Jeudi 5 Octobre à 10:35

        Cornus; Merci.Bien différente de la couleur bourguignonne !!!!happy

    21
    Lannic
    Mercredi 11 Octobre à 23:06

    Allez les rouges ! smile

    Ça fait un moment que je n'étais pas passé par ici, et comme à chaque passage je le ne regrette vraiment pas.

    Tu as joliment l'art de raconter tes souvenirs et bien souvent avec humour. 

    Et je suis d'autant plus admiratif que je suis loin d'avoir une mémoire telle que la tienne qui pourrait me permettre de me remémorer ce genre de moments vraiment "croustillants" que tu nous narres ici.

     

     

      • Jeudi 12 Octobre à 17:02

        Lannic: Merci.Ce retour annonce-t-il ton retour  sur ton joli blog ? Je pense que c'est cette période de ma vie dont je me souviens le mieux .Jusqu'à 6 ans, nous vivions en communauté avec mes grand-parents .Les déménagements de mes parents sont des points de repère .

    22
    Mardi 31 Octobre à 14:41

    le rouge nous monte aux joues ! Super ce billet !

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :