• JENZAT , CAPITALE DE LA VIELLE A ROUE

     comme ENZAT CAPITALE DE LA VIELLE A ROUE   4/11/2013                  

     

     Je suis allée à Jenzat, petite village bourbonnais, visiter La Maison du Luthier. C'est une visite très intéressante et passionnante. Mais les photos sont formellement interdites. De très jolis modéles de vielles à roue sont exposés. Jenzat est considéré comme la capitale européenne, voire mondiale  de la vielle à roue .De nombreux luthiers étaient installés dans ce village. Une rue porte le nom de rue des Luthiers. Vous pourrez aller visiter cette Maison du Luthier. Vous ne le regretterez pas Pour en voir plus sur  la Maison du Luthier , cliquez sur l'image ci-dessous et promenez - vous dans le site.

     

     

    JENZAT , CAPITALE EUROPEENNE DE LA VIELLE A ROUE

     

    La maison du luthier est un musée de musique qui a pour vocation de présenter, dans le site où elle a vu le jour, une histoire de lutherie bien spécifique. 
    Le musée occupe l’ancienne maison de Jacques Antoine Pajot (1845-1920), située dans le quartier des facteurs de vielles de Jenzat, capitale européenne de la fabrication des vielles à roue aux XIXème et XXème siècles.

    Collection de vielles à roue et autres instruments ; collection d’outils employés par les luthiers ; atelier des vielles ; atelier des cuivres (1934). Salle d’étude ; borne interactive et bornes documentaires ; auditorium avec films sur la facture et le jeu de la vielle.

    On fabrique des vielles à Jenzat depuis 1795.

     

     

    Il y a encore un luthier à Jenzat qui a racheté le matériel des derniers luthiers. C'est Monsieur Boudet et son fils qui sont installés dans une maison des luthiers Pajot. J'espère pouvoir les rencontrer , un jour , sur leur lieu de travail. En attendant , vous pouvez regarder leur magnifique site et admirer des modéles de vielle en cliquant sur la vignette ci-dessous.

     

    JENZAT , CAPITALE EUROPEENNE DE LA VIELLE A ROUE

     

     Allez voir ,  en particulier dans les onglets : Vielle , Décors ,restauration.  C'est vraiment joli et intéressant.

     

     

     

     UN PEU D' HISTOIRE :

    JENZAT , CAPITALE EUROPEENNE DE LA VIELLE A ROUE

    Années 1610 - 1630: Le VIELLEUR  AVEUGLE peint par GEORGES DE LA TOUR  entre 1610 et 1630 

    Merci à Papydom pour l'envoi de cet extrait de pps 

    JENZAT , CAPITALE EUROPEENNE DE LA VIELLE A ROUE

     

     2013 Patrick Bouffard  Vielleux Bourbonnais 

    vielle à roue Gilbert Nigout ( Jenzat )

    Pochette C D " Patrick Bouffard en trio mineur"avec r.maurel et r. villeneuve ( accordéon diatonique et musettes Béchonnet )

     
     

    La vielle à roue apparaît dès le Moyen Âge. On en trouve de nombreuses représentations sculptées (chapiteaux d'église) ou peintes, par exemple par Jérôme Bosch. D'abord instrument de cour pour qui Bâton et Vivaldi ont écrit quelques pages, la vielle fut détrônée par le piano-forte et son usage fut alors plutôt réservé aux mendiants

     

    Au XIXe siècle, elle tombe en désuétude avant que le Berry, en quête d’identité, ne s’empare de l’instrument ainsi que de la cornemuse pour en faire ses emblèmes. La société des Gâs du Berry, fondée par Jean Baffier en 1888, solidifie cette réputation. Au XXe siècle, dans les années 60 et 70, le mouvement « folk » se l’approprie de nouveau et les groupes dits « folkloriques » se constituent.

     

    Texte des 2 colonnes extraits de :http://musiqueclassique.forumpro.fr/t1637-vielle-a-roue .Vous trouverez dans ce forum une mine de renseignements .

    Depuis, l’instrument est en constante évolution : on l’électrifie et la vielle électroacoustique apparaît ; ce qui fait aujourd’hui la joie de musiciens comme Marc Anthony ou Gilles Chabenat, habitués de ce type d’instrument. D’autres, comme Patrick Bouffard, préfèrent continuer à explorer la vielle dans sa simplicité en faisant plutôt varier les mélanges de styles musicaux. Et puis il y a les grands maîtres d’aujourd’hui dont la maîtrise de l’instrument, d’une précision hors du commun, est extraordinaire : citons Valentin Clastrier. Mais l’évolution de la vielle, n’est pas sans liens avec les génies d’hier tels que Gilbert Malochet (1859-1945), le légendaire Gaston Guillemain (1870-1965) et Gaston Rivière (1909-2004) dont les professeurs furent les deux précédents. Il faut mentionner aussi l’illustre André Dubois, dernier rescapé de cette tradition, dont la Méthode de vielle fait toujours référence

     

    L’apprentissage de la vielle est depuis les années 1970 possible dans certains conservatoires avec des maîtres-sonneurs comme Jacky Aucouturier à Châteauroux, qui y fonde la première classe de vielle de France à la fin des années 1970, ou Jean-François « Maxou » Heintzen dans le Bourbonnais

    Triptic    P.Bouffard

     au regard'ou   P.Bouffard 

    le nénuphar   r.Maurel

     

    EXTRAITS DU CD : PATRICK BOUFFARD EN TRIO  FORCE MINEUR 
    « LES 18 ans de LA DédettePRENDRE LES EAUX A VICHY : LE HALL DES SOURCES »

  • Commentaires

    1
    Lundi 4 Novembre 2013 à 08:25

    Quelle richesse cet article tant pour les yeux que les oreilles...

    Merci Nicole..

    Belle et douce journée

    Bises

    2
    daniel63
    Lundi 4 Novembre 2013 à 08:37

    Si je comprends bien , la vielle est le piano du pauvre .... et l'accordéon ????

    Je me souviens avoir vu des noces ( combien ? ) traverser mon patelin derrière une vielle et un accordéon ... Surement animaient-ils la journée ...Je ne pense pas qu'il y ait eu d'autres sources de musique à l'époque , hors la radio non programmable .

    Sympa ces airs !

    Bel article .

    3
    Lundi 4 Novembre 2013 à 09:56

    Jackie : Merci .Je suis ravie pour tes yeux et tes oreillesBonne journée

    4
    Lundi 4 Novembre 2013 à 10:07

    Non Daniel : la vielle n'est pas, et l'accordéon non plus, le piano du pauvre. Imagine toi traverser un village pour accompagner une noce en musique avec un piano sous le bras...

    Chacun de ces instruments a son charme et son utilité.

    Bravo ALN tu nous dresses là un grand tableau complet de la vielle

     

     

     

    5
    Lundi 4 Novembre 2013 à 10:09

    Daniel 63: Merci . La vielle à roue , plus vraiment le " piano du pauvre " , d'aprés ce que j'ai vu en tarif occasion .Que de travail pour rénover cet instrument ! Oui, ils animaient les mariages. C'étaient les DJ .Je n'ai vu que des cortèges avec accordéon .

    Pour l'accordéon, tu choisis parmi les noms trouvés chez Wikipédia:L'accordéon a reçu nombre de noms d'emprunt : « piano à bretelles », « piano du pauvre », « boîte à frisson », « branle-poumons », « boîte à chagrin », « soufflet à punaises », « dépliant », « calculette prétentieuse », « boîte à soufflets » et « boîte du diable » (boest an diaoul, en Basse-Bretagne et boueze en Haute-Bretagne).

     

    6
    Lundi 4 Novembre 2013 à 14:03

    Papydom:Merci !Un tableau presque complet , j'espère. Le vielleur que tu m'as envoyé m'a donné l'idée de  faire une sorte de comparaison avec Patrick Bouffard et c'est pour cela que j'ai choisi la photo de son dernier CD où on voit bien la vielle  Nigout  ( Jenzat ) qui doit passer de temps en temps entre les mains de la Famille Boudet père et fils.La sympathique responsable de la Maison du Luthier à Jenzat a d'ailleurs fait référence au vielleux P.Bouffard comme utilisateur  d'une ancienne vielle à roue.

    7
    Lundi 4 Novembre 2013 à 14:21

    Nicole, j'ai bien aimé ta note explicative sur Jenzat et la vielle à roue. De même le site Boudet et son fils est intéressant, ça fait plaisir qu'un jeune continue la belle fabrication. Bonne journée, amitié et bises. Renée

    8
    Lundi 4 Novembre 2013 à 14:43

    Campanule : Les grands esprits se rencontrent .Je viens de voir arriver ton com alors que je terminais d'en mettre un sur ton article .Evidemment que ça fait plaisir .Les Boudet font aussi beaucoup de rénovation et de réparation.Ces gens ont beaucoup de travail car peu de luthiers en France .Merci Renée.Bises

    9
    Yanik (ymds)
    Lundi 4 Novembre 2013 à 15:53

    Merci pour toutes ces infos sur ce patrimoine musical qui recoupe l'histoire d'une région.

    Voisin de mes parents un luthier et je suis toujours étonné de voir le nombre d'instruments de musique qu'il exporte !

    Pourquoi on peut pas photographier dans la Maison ? z'ont peur que les Chinois fassent les mêmes mais en plastique ?

    10
    Lundi 4 Novembre 2013 à 19:41

    Que c' est intéressant ! j' avoue un petit faible pour les vielles rondes. Ces décors sont superbes et que dire de ces têtes, toutes si harmonieuses. Merci Nicole pour ce charmant reportage. J' imagine une noce de campagne, vielles en têtes et des enfants gambadant tout autour au rythme de la musique. Tu fais rêver. Merci encore.

    Bisou

    11
    Lundi 4 Novembre 2013 à 19:47

    Yanik :La vielle a retrouvé ses lettres de noblesse .La photo interdite c'est pour diverses raisons de copie.Elles ont  de la valeur également .J'ai pu prendre une seule photo d'une vielle courante , mais avec la personne qui essayait d'en jouer ( obligatoire ) Interdiction de la mettre sur le net.

    Des américains ou canadiens n'ont pas eu le même privilège juste avant .

    Je ne voulais pas envoyer la photo à Blogenchine .Monom en aurait fait fabriquer une avec une boîte au collectionneur de thermos .Merci de ton passage .

     

    12
    Lundi 4 Novembre 2013 à 19:54

    Simone : Merci .Les Boudet te fabriqueront la vielle de tes rêves .Patrick Bouffard t'apprendra à en jouer et tu pourras être vielleuse pour une noce de campagne prés du Bassin.Donc ton rêve se réalisera. Ici , je n'ai jamais vu de mariage accompagné par la vielle. Mais je pense qu 'il doit y en avoir quelques uns .Bises

    13
    daniel63
    Mardi 5 Novembre 2013 à 06:33

    Papydom: il n'y a rien de péjoratif dans l'appelation "piano du pauvre" ; si Leo Ferré a popularisé l'expression pour l'accordéon , c'est pour le magnifier  . Le piano peut jouer seul , mais difficilement transportable ; donc dans les salons des maisons bourgeoises .

    Les autres aussi voulaient de la musique pour leurs noces ou autres fêtes , d'où ces instruments capables d'être mobiles et autonomes avec leur joueur ... Pas une question de prix , juste de mobilité ...

    Quant à la parano anti-photo ...N'y aurait-il pas des cartes postales à vendre ? Sinon , dans un musée ou sur une foire médiévale ....

    14
    Mardi 5 Novembre 2013 à 09:54

    Daniel 63 : Je voulais te proposer ainsi qu'à Papydom et Yanik de vous payer un café ou autre , au bistrot de Jenzat pour que vous discutiez  instruments de musique , parano anti-photo...Mais il faudra juste changer de lieu car je crois bien que le dernier bistrot de Jenzat a bouclé. Pour l'instant vous êtes les bienvenus sur mon blog -salon pas bourgeois du tout mais où je peux mettre des morceaux de pianoAs -tu remarqué que Le nénuphar était interprété à l'accordéon diatonique ?

    15
    Danielle34S
    Mardi 5 Novembre 2013 à 11:06

    La maison du Luthier, une visite très intéressante, dommage que les photos soient interdites, on aurait pu t'accompagner dans cette balade. La peinture du Vielleur aveugle est étonnante de vérité, c'est magnifique ! Un bel article très complet ! Merci et bises Nicole. Danielle

    16
    Mardi 5 Novembre 2013 à 16:31

    Danielle 34 :Merci .Ils ont sûrement de bonnes raisons pour cette interdiction .Pour voir de belles vielles, tu vas sur le site Boudet et fils .De plus tu peux écouter les 3 morceaux de Patrick Bouffard et plus sur Deezer si tu peux y accéder.Bises 

    17
    daniel63
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 08:37

    Tant pis pour le bistrot de Jenzat ...On trouvera ben dans le coin un petit restau où il se fait du pâté de pommes de terre et un peu de viande , avec du Saint-Pourçain pour aider ...On te laissera le soin de commander le café ! Pour causer , on devrait se débrouiller ...

     

    18
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 10:04

    Daniel 63: Tu es brave de me laisser commander le café. Mon Pôv ' que racontes -tu ? Avec de la viande ? T'es bredin! Le pâté à La patates voire "Pâté à la tartouffe " est un plat à lui tout seul

    19
    daniel63
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 20:45

    Je le sais ben , mais après le pâté ?????

    T'as vu le menu à Montmarault le 9 novembre ????

    Qui c'est qu'est berdin ??? Je penserais plus à une berdine ....

    20
    Mercredi 6 Novembre 2013 à 21:07

    DanielBerdine , c'est un compliment en Bourbonnais et tu le sais bien , surtout quand il est écrit avec l'accent.

    21
    Jeudi 7 Novembre 2013 à 10:41

    Une merveille d'instrument, il fallait être artiste et artisan et sacrément précis. Une copine d'Issoire en a fabriqué une, toute seule... merci gros bisous, je t'envoie un peu de vent, ça recommence !

    22
    Jeudi 7 Novembre 2013 à 19:51

    Sittelle :Merci .Les Boudet père et fils sont toujours des artisans-artistes .Oui, c'est joli .Drôlement habile ta copine pour fabriquer et régler le son .J'espère que le vent va se calmer depuis le temps que vous en avez .Bises

    23
    Jeudi 7 Novembre 2013 à 20:17

    ANNIVERSAIRE DE BLOG : CE BLOG PHOTO QUE VOUS VERREZ EN CLIQUANT ICI A UN AN  aujourd'hui.

    Papydom , je léve mon verre de Saint Pourçain, d'eau de Vichy ou de Whisky bourbonnais  ( que des produits bourbonnais ) pour souhaiter un bon anniversaire à ton blog .

    24
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 12:14

    Que d'artistes chez xes luthiers, il fallait avoir l'oreille fine pour les accorder. Les airs que tu proposes  chantent avec douceur dans mon coeur, on est tenté de s'allonger sur le divan... et d'écouter...simplement....ton beau choix.


     


    Je t'embrasse Hélène

    25
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 21:14

     Merci Nicole et vivement qu'on le goûte ce Whisky bourbonnais, avec ou sans eau gazeuse de Vichy 

    26
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 21:32

    Papydom: On peut aussi ajouter du pâté à la patates  comme gâteau d'anniversaire du blog avec une bougie de Charroux , fort jolie.

    27
    Vendredi 8 Novembre 2013 à 21:54

    Hélène: merci.Tu peux écouter la vielle sur ton divan , si tu veux.Tu viens de faire un bel article de blog.Voir ICI .Joséphine Baker aurait peut-être dansé au son de la vielle.Bises

    28
    Samedi 9 Novembre 2013 à 10:30

    Super ton article sur l'hitoire de la vielle, bravo Nicole .

    Bises, et bonne journée.

    29
    Samedi 9 Novembre 2013 à 13:40

    Valérie : Merci .Je suis ravie de ton retour sur mon blog et les blogs .Le soleil va t'aider à pouvoir bientôt danser au son de la vielle ou de l'accordéon voire du piano .Bises

    30
    Samedi 9 Novembre 2013 à 21:15

    bin, j'arrive après la bataille

    non, après le concert

    dis, je réfléchis au vrai nom de Voltaire....... 

    tu ne crois pas qu'il était un joueur de vielle ? 

    31
    daniel63
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 10:35

    Kasss , tu es à rouer !

    32
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 11:17

    Kasss: Daniel m'a devancé dans ma réponse.Il faut avoir une cervelle tordue comme un pinson pour passer de la vielle à roue à Arouet , vrai nom de Voltaire .C'est bien vrai que t'as besoin de venir faire un tour au Débredinoire .

    33
    mamedjo
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 21:21

    un bel article très interessant sur un superbe instrument , on oublie facilement que la musique interessait toutes les classes de la société et que c'était une musique riche .

    les temps ont un peu changé, certaines classes de pauvres gens ont su faire passer leurs souffrances dans des musiques comme le gospel, d'autres se contentent de bramer du rap plus ou moins harmonieux !

    j'ai connu une débredinoire dans une église près de Boubon l'Archambault (je ne sais plus l'écrire et je ne me rappelle pas le nom du village) il fallait mettre sa tête dans le trou du tombeau d'un saint homme

    hélas je suis restée bredine !j'ai prefere saint Greluchon bien sur ,qui a augmenté mes charmes ....je ris

    bises

    34
    Dimanche 10 Novembre 2013 à 21:50

    Mamedjo: Ton retour me fait vraiment plaisir .Ton appréciation musicale est un honneur , venant d'une musicienne.

    Moi , je suis fière d'être restée bredine après mon passage là-bas.C'est une qualité en Bourbonnais 

    Tiens regarde ici et tu reconnaîtras les lieux .J'avais fait un article sur Saint Menoux .J'ai testé .Mais pourquoi ne pas rester un peu bredine ? Je trouve que c'est ça le vrai charme : rester un peu fantaisiste Merci beaucoup et bises

    35
    Lundi 11 Novembre 2013 à 17:22

    Très beau reportage!

    J'ai fait un tour sur les deux liens, super!

    Je ne connaissais pratiquement rien sur la vielle à roue.

    C'est une découverte.

    Bonne soirée, Nicole

    Amitiés,

    Ramon

    36
    Lundi 11 Novembre 2013 à 17:33

    Ramon : Merci .J'en ai appris beaucoup également. Peut-être pas beaucoup de vielle dans ton sud.Bonne soirée Amitiés

    37
    mamedjo
    Mardi 12 Novembre 2013 à 06:38

    coucou, et merci je n'étais pas sure du nom du village j'aurais marqué saint Menehoult dans le doute ....je suis contente aussi de vous retrouver tous .

    je vais être arrière grand mère , au mois de juin tu parles d'un coup de jeune d'un seul coup, je vais reviser les comptines pour ce petit bébé!

    bise belle dame

    38
    Mardi 12 Novembre 2013 à 07:01

    Mamedjo : Félicitations pour ton futur grade .Il y a bien un nom comme celui que tu cites en Champagne , je crois.

    Pas sûr qu'il y ait un débredinoir  comme celui du 03.Celui -ci est sous la protection de Saint Menoux.Pour les comptines, je t'en mettrai de temps en temps sur ton blog pour t'aider à réviser.Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :