• 1950:La Ch'tite gâte va à l'école  10/11/2017

    Au milieu des bouchures, pas d'école maternelle à cette époque ! Mais l'école primaire accueillait les enfants dès 5 ans et demi. Le Piarre et la Tonine ont enfin envoyé la Ch'tite Gâte à l'école , le 1er octobre 1949.

    Elle rêvait d'y aller car son grand-père lui avait dit , peu de temps avant, qu'il regrettait de n'avoir pu aller à l'école plus longtemps.

    La Ch'tite gâte a appris à lire rapidement. Et là, encore, son grand-père lui avait expliqué que si elle ne voulait pas être paysanne ( ses parents et grand-parents étaient alors métayers) il fallait qu'elle travaille bien à l'école et qu'elle en fasse le moins possible dans la métairie .

    1950:La Ch'tite Gâte va à l'école

     

    Photo archives familiales 

    Les mots du Touène devaient être à peu près ceux-ci:

    "Qui dont qu'te veux faire quand te seras plus grande ?

    -Maîtresse, Pépé, comme madame Chopin

    -Ben si t'veux êtes maîtresse un jou, faut ben travailler à l'école et t'en fas le moins possib' dans la ferme ".

    Et c'est ainsi que dès ses 6 ans, La Ch'tite Gâte avait été orientée par son pépé.

    Voici donc une photo prise au printemps 1950 dans l'école que la ch'tite Gâte allait quitter à l'automne suivant car ses parents allaient  déménager  pour aller dans une ferme à 10 kilomètres de là.

    Cette vieille photo vient juste de sortir d'un tiroir car la Ch'tite Gâte l'avait oubliée et La Tonine  l'avait bien rangée, comme une relique, avec deux ou trois autres objets.Vous pourrez retrouver facilement La Ch'tite Gâte en vous aidant du mini arbre généalogique du Piarre ,colonne de droite.

     Quelques  chansons de Georges Chelon extraites de son dernier C D : "Dans la cour de l'école " 

    Dans la cour de l'école

    Chanson-devinette 

     

    Un amour d'enfance

    Pour celles et ceux qui n'arrivent pas à écouter avec le lecteur ci-dessus voici un extrait sur Deezer :

     

     

     

     


    48 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires