• Vichy , ville bourbonnaise ( 1 )

     comme ichy , ville bourbonnaise( 1)    9/07/14

     

    Vichy c'est la ville thermale la plus importante  du Bourbonnais 

    C'est  la Cité Napoléon III la plus typique du Second Empire 

    C'est aussi une ville d'étudiants (plusieurs importantes écoles ) et une ville de sports (important Centre Omnisports avec de nombreux stages )

     

    'étais en train de préparer un article sur Napoléon III à Vichy , illustré par de nombreuses photos récentes  ( vous les verrez bientôt ) lorsqu'un témoignage paru dans la Montagne .fr m'a incité à vous parler un peu de Vichy de 1940 à 1944

    Pourquoi Vichy est-elle  devenue capitale de " l'Etat français" du 1er juillet 1940 au 20 août 1944

    En 1962 , j'étais lycéenne à Vichy et on ne nous parlait jamais de cette période de la dernière guerre mondiale . Nos parents n'en parlaient pas non plus  . Je sais depuis peu que mon ancien lycée devenu collège était le siège du secrétariat d'état à l"intérieur, secrétariat général de la police etc...Avant la guerre , c'était un grand hôtel.

     

    Alain Carteret , historien depuis 2001,  a beaucoup écrit sur Napoléon III et la Belle époque  : les années glorieuses de Vichy . Mais , en 2010 , il a écrit un excellent livre  intitulé : " Régime de Vichy , ça suffit " .Je vais d'ailleurs lui emprunter les quelques phrases qui vont suivre pour montrer que les vichyssois n'ont pas choisi de devenir les habitants de cette capitale de l'Etat français  pendant 4 ans . La réalité historique du "Pourquoi Vichy ? " est assez simple 

    Voici la réalité historique résumée par Alain Carteret :

    Un amalgame historiquement inexact 

    L’expression « Régime de Vichy » est un langage courant « inacceptable »

     

    1. Vichy investie de force : la ville n’a rien demandé (victime des événements, de la guerre, de la débâcle)
    2. Vichy victime de ses succès : choisie pour sa capacité hôtelière, son central téléphonique + multiples autres atouts
    3. Vichy maintenue par l’Allemagne : Hitler a refusé le transfert (demandé par Pétain) à Paris et Versailles

     

    1. Vichy totalement occupée (avec Gestapo) à partir du 11 novembre 1942 (invasion de la zone libre)
    2. Vichy non décisionnaire : vrais centres ailleurs, à Berlin (France vaincue sous botte nazie) et Paris (Abetz)
    3. Ville irréprochable : la mairie (maire PV Léger)  n’a pas collaboré
    4. Vichy résistante : a été le centre de résistance (renseignements, administration) le plus efficace de France
    5. Vichy sinistrée : encore victime à la Libération, avec un parc hôtelier saccagé, un patrimoine endommagé !  

    Des renseignements extraits du livre cité ci -dessus: 

    " Vichy possédait 239 hôtels soit 14 000 chambres Cette ville était fréquentée par 150 000 visiteurs par an .Avec les villas et les appartements meublés en location c'était plus de 300 sites pour se loger .Telle est la première raison du choix de Vichy , le 1er juillet 1940.

     Le central téléphonique ultramoderne  a été la deuxième raison aprés la grande capacité hôtelière .Ce central téléphonique récent réputé le plus moderne d'Europe , puisque construit dans le nouvel Hôtel des Postes en 1935.Il permettait de communiquer en France et avec l'étranger .Le choix de Vichy n'est donc pas idéologique mais LOGISTIQUECe bâtiment n'a pas changé depuis 1935 ( extérieurement )

    Deux autres éléments géographiques plaidaient pour Vichy : Cette ville était à 50km de la ligne de démarcation ,à Moulins , distante de 50 km.

    Vichy n'est qu'à 10km de la gare de Saint Germain des Fossés qui était alors un important noeud ferroviaire .

    L'Etat est chez lui puisque le domaine thermal lui appartient juridiquement et qu'il le  loue depuis 1853 à une société privée : la Compagnie fermière de Vichy 

    Une dernière raison a pu avoir une influence non négligeable : Pierre Laval , ministre d'état depuis le 27 juin 1940 , est propriétaire depuis 1932 du Château de Châteldon et de ses sources . Il est né dans ce village situé à 24km de Vichy 

     

    La ville de Vichy n'avait rien demandé .Le gouvernement est venu s'y installer de lui -même,d'autorité, ne pouvant pas trouver mieux ailleurs . Les curistes ont été chassés .Elle n'était au début qu'une capitale provisoire ..."

     

    Vichy ( 1 )

     Photo extraite du livre d'Alain Carteret

    Témoignage d'une habitante de Cusset née en 1936 ( Cusset est une ville jouxtant Vichy ) : Extrait de La Montagne.fr du 8/07/2014

     

    Vichy ( 1 )

     

     

     

     

     

     

    « La vielle dévoile son secret de fabrication 1940 - 1945 :Des Lorrains en Bourbonnais »

  • Commentaires

    1
    kas
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 20:12

    Avec Thérèse, qui habitait Cusset

    (et j'espère qu'elle se porte bien)

    et avec toi, portons un toast à Vichy

    et levons nos verres.... d'eau de la Grande Grille.

    Cul sec !

    2
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 20:45

    Kas , tu es un vrai spécialiste de l'eau de Vichy .C'est sympa de porter un toast à cette ville .J'espère que cette dame te lira .Tchin, tchin.

    3
    mireille du sablon
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 20:52

    Je n'avais jamais vraiment pensé à cette vie à Vichy durant cette période, mais ce témoignage m'a bouleversée! Tant de gens ont souffert durant cette guerre, mes parents de Moselle ont été expulsés à St Léonard de Noblat, leur ville aurait du aussi disparaître de la carte...quelle triste période! C'est bien que nous sachions toutes ces choses avant que les derniers témoins ne soient plus!

    Bonne soirée, bises de Mireille du Sablon

    4
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 21:01

    Combien d'années bien sombres de notre Histoire récente restent encore à l'écart des lumières de la connaissance .... ?
    Concernant Vichy, je me souviens avoir lu une biographie de Pierre Laval -> je crois me rappeler que le choix de cette ville comme "capitale" était effectivement dû à sa capacité hôtelière et que ça arrangeait bien le régional de l'étape ! Il y avait des affaires à faire ...
    Vraiment passionnantes toutes les infos que tu donnes. Merci pour cette page d'Histoire locale et nationale.

    5
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 21:25

    Mireille : oui , c'est bien que des personnes parlent .Vichy ne cache plus son histoire .L'office de tourisme organise des visites pour expliquer les principaux lieux occupés .Mais les vichyssois n'ont pas eu la belle vie à cette époque et les habitants en ont marre de cette image qui colle à leur ville , comme le dit bien A.Carteret.

    Je connaîs bien les problèmes des lorrains arrivés en Bourbonnais à cette époque .J'en parlerai un jour avec photos de famille à l'appui 

    Yanik : Si tu as lu la biographie , tu sais que le régional de l'étape était patron du journal Le Moniteur du Puy de dôme et de l'imprimerie Montlouis à Clermont -Ferrand .Il y a d'abord eu une courte installation à Clermont-Ferrand .Mais pas assez d'hébergement.Lyon avait aussi été pressenti . Et le standard a été aussi pour beaucoup dans le choix .Alain Carteret signale également la proximité du Charolais et de la plaine De Limagne qui possedent des richesses agricoles permettant de nourrir un afflux de 20 000 ou 30 000 personnes 

    6
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 21:38

    Nicole, ta note est intéressante. Vue de l'extérieur, Vichy pour moi, c'est une ville de cure digestive, la pastille blanche et le régime de Vichy. C'est vrai pourquoi Vichy, pendant la seconde guerre mondiale, avec tes

    explications, je pense que le central téléphonique était attirant, les hôtels, et la connaissance du lieu de Pierre Laval.

    Pour avoir visité Vichy, finalement d'une manière succincte, j'ai remarqué tous les beaux bâtiments sous

    Napoléon III ! Tes notes complémentaires sont attendues. Bonne soirée, bises. Renée 

    7
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 22:00

    Bonsoir Nicole,

    Merci pour cet article que je vais certainement relire,

    et pour ce témoignage de Thérèse Gitenay, poignant...

    A lire et à relire. 

    Mon prochain roman plonge dans cette époque.

    Bonne soirée, Nicole.

    Amicalement,

    Ramon

    8
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 22:01

    Renée : Merci .C'est une ville comme une autre avec les magasins regorgeant de monde le dimanche . Le nom de Vichy est galvaudé surtout par les médias , voire par des historiens .Le central téléphonique a été le meilleur atout aprés l ' hébergement .

    Quant aux cures , c'est avant tout la rhumatologie qui amène le plus grand nombre de curistes. 

    Je parlerai de Napoléon III à travers les fêtes de fin avril .Bonne soirée , Renée

    9
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 22:11

    Ramon : Merci .Et oui, les habitants en ont souffert .Mais ils sont ennuyés maintenant quand ils entendent le nom de leur ville devenir une insulte .Ils sont "Vichyssois " et pas "vichystes "

    Dans ton prochain roman , tu abandonnes les templiers ? Tu nous annonceras la sortie .Tu ne chômes pas depuis que tu es retraité . Bonne soirée , Ramon

    10
    hélène
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 23:16

    Quel beau début sur l'histoire de Vichy. Je connaissais la ville mais pas tout son passé. C'est surtout le souvenir de Pétain et son attitude désastreuse dont je me souvenais ...et de la chanson chantée dans les écoles...Maréchal nous voila!


       Ge trinque avec toi ...mais pas à l'eau de Vichy si tu le permets.


    Je t'embrasse bien fort et bravo pour tes recherches.


    Hélène

    11
    Jeudi 10 Juillet 2014 à 23:35

    Hélène : Merci .Et les vichyssois n'avaient pas demandé cette chanson .

    Trinque au Saint Pourçain si tu veux .Kas veut boire de la Grande grille et moi , je boirai de l'eau du robinet .Bonne nuit Hélène 

    12
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 07:25

    Témoignage bouleversant… Notre époque n'hésite pas à parler de cette triste époque et c'est une très bonne chose… Le silence st la pire des choses dans ce cas...


    Merci Nicole pour ce superbe article


    Bises

    13
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 08:37
    Francis

    Au delà de ces précisions historiques tout à fait utiles et légitimes, ce qui m'émeut ici c'est ce fonctionnement de la mémoire de l'humain, celle de Thérèse en l'occurrence. Pour vivre, ou survivre, l'être humain ne s'embarrasse pas sur le coup, mais "fait avec", ou "malgré" des conditions difficiles et des interrogations terribles. Puis "apaisé", conscient du temps qui passe sans retour possible sauf celui de souvenirs, reviennent magiquement par bribes les morceaux du puzzle d'une vie. On est à l'âge où celle-ci pour dormir a besoin de retrouver les pièces manquantes, le fil conducteur, les réponses à ces questions anciennes... Bises et bon week-end (pour nous Vichy, c'est la route de vacances, ou des compétions de gymnastique des garçons, de rues bourgeoises aux charmes surannés...)   

    14
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 09:31
    eMmA MessanA

    Nicole, un grand merci à toi pour cet excellent article qui m'apprend beaucoup.

    Pour ma part, nous n'apprenions rien ou pas grand-chose sur la Seconde Guerre mondiale au lycée dans les années 70. Je traîne donc une ignorance crasse sur cette période que j'essaie de combler en lisant. Tu contribues donc ici  m'éclairer.

    Le témoignage bouleversant et nécessaire (je dirai même vital et indispensable) de Madame Gitenay est capital pour le devoir de mémoire.

    As-tu lu le récit d'Alexandre Jardin, "Des gens très bien", qui a osé s'interroger sur le déni familial concernant rôle de son grand-père Jean Jardin (le Nain Jaune), bras droit de Laval durant la rafle du Vel d'Hiv de juillet 1942 ?

     On voit que son témoignage pour lui a été vital même s'il adorait son grand-père... Devoir de mémoire, encore, familial certes, mais national aussi

    Pour moi Vichy, spontanément, c'est l'eau, les pastilles, la proximité d'une nature à l'air pur, les cures notamment pour les asthmatiques, et ... la ville qui abrite l'un de mes collages !

    Belle journée à toi,

    eMmA

     

    15
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 10:01

    Merci de prendre la défense de Vichy dans une note bien documentée

    16
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 11:06

    Jackie :Merci. Oui , Vichy ne cache plus cette période .Si tu fais un tour de la ville en petit train , tu en apprends pas mal 

    D'ailleurs , comme le montre Alain Carteret , personne n'avait rien demandé . Un écrivain local Thierry Wirth a écrit un petit livre répertoriant rue par rue les bâtiments ayant été réquisitionnés

    .Et la ville a été rendue , en 1944 , dans un état déplorable .Il a fallu réparer les dégâts ; rénover ou reconstruire pour accueillir à nouveau les curistes.

    Francis :Merci.Quand j'ai lu le témoignage de Thérèse , je me suis dit  que je devais le mettre sur mon blog .Et j'en ai profité pour donner des précisions sur Vichy et cette époque .

    Tu as raison pour le besoin de retrouver les morceaux de puzzle d'une vie .Tu es jeune et n'a pas connu l'après -guerre , mais tes parents l'ont connu .

    Moi , j'avais 6 mois quand l'Etat Français a quitté Vichy .Et j'avoue que j'avais besoin de comprendre un peu depuis quelques années .

    Tes fils ont du venir au Centre omnisports .Et Vichy , c'est aussi des bords d'Allier flambant neufs , la ville qui a accueilli des nageurs de haut niveau le WE dernier ( Open de France de Natation )

    17
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 11:39

    eMma : Merci .Oui, j'ai lu ce livre .Alexandre Jardin a eu un sacré courage pour l'écrire .Il avait besoin de l'écrire et il a osé .C'est tout à son honneur !

    Dans les années 70 , tu n'étais pas plus renseignée que moi dans les années 60 sur cette période .Quand j'étais au lycée dans cette ville , j'imaginais n'importe quoi , sans me douter que mes salles de classe avaient servi de bureaux pour le secrétariat du  ministère de l'intérieur et autres . Je savais juste que j'étais dans un ancien hôtel .

    Vichy , c'est tout ce que tu dis .Désolèe , mais pour l'asthme c'est plus la Bourboule et le Mont Dore , dans le Puy de Dôme .Vichy c'est l'appareil digestif et la rhumatologie .Cette ville a guéri Mme de Sévigné de ses rhumatismes et Napoléon III y a fait plusieurs cures .Encore beaucoup de curistes à Vichy ...et de magasins de pastilles toujours fabriquées sur place .

    Papydom :Merci de ton passage .Normal que je prenne cette défense  .Cette jolie ville , au " milieu des bouchures " n'a pas à traîner des casseroles datant de 74 ans Alain Carteret a fait un travail remarquable dans un livre simple et bien documenté . Je pense que mon blog bourbonnais pouvait essayer de le relayer un peu . Je te copie une phrase du livre d'A.Carteret

    "Enfin, c'est là le plus douloureux, il y a comme une machination à faire coller à la peau d'une simple commune "ce passé " , en rendant son nom synonyme du régime et de la dramatique période 1940-1944 C'est beaucoup , c'est trop . Cette confusion est profondément injuste et totalement inacceptable ".

    Et si j'entends quelqu'un ( souvent des gens de passage en 03  ) qualifier de "vichyste " un commerçant ou autre  de cette ville , j'ai quelques arguments pour le remettre en place .

    18
    hélène
    Vendredi 11 Juillet 2014 à 23:04

    Je comprends tout à fait que tu prennes la défense de Vichy et de ses habitants, c'est du passéet je crois qu'il faut vivre au présent, et admirer le parc (je l'ai visité), petite fille, en cure  à St Honoré les bains. Emerveillée par la grande salle à la coupole où les curistes buvaient leur dose journalière.


    A présent on y pense comme une ville de cure, c'est tout!


     


    Bises et bonne nuit


    L.N.

    19
    Samedi 12 Juillet 2014 à 09:49

    Hélène : Merci LN .Les mots restent et ne devraient plus exister .Il y a peu  , j'ai lu encore l'emploi du nom de la ville d'une façon négative . Mais les vichyssois n'ont rien demandé pendant la guerre et c'est l'emploi du nom à tort et à travers qui est insupportable

     Chaque année , le 10 juillet , un hommage est rendu, à Vichy , aux 80 parlementaires qui ont refusé de voter les pleins pouvoirs au maréchal .Une plaque , devant l'opéra , le rappelle d'ailleurs 

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/vichy/2014/07/11/service-minimum-pour-l-hommage-aux-80-parlementaires-qui-ont-dit-non-a-petain-en-juillet-1940_11077361.html

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    20
    Lundi 14 Juillet 2014 à 04:41

    20 Halgaro ( remis en ligne par aln )

    Oh, quel témoignage très émouvant, c'est important en effet qu'il reste des témoignages, des récits, des écrits pour les générations à venir. C'est important pour ceux qui ont vécu cela de pouvoir se libérer, il faut juste pouvoir trouver le moment opportun.

    Je n'ai jamais visité Vichy, j'espère que j'en aurais l'occasion un jour.

    Belle fin de we.

     
    21
    Hier à 21:32   Supprimer le commentaire
     
    ALN03
     Éditer

    Halgaro: Merci de ton passage et de ton inscription  .Si tu as l'occasion de visiter Vichy , je pense que cette ville te plaîra avec ses grands parcs et ses bords d'Allier qui viennent d'être rénovés .Francis en a fait une bonne description .Bonne fin de we à toi aussi

    21
    daniel63
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 10:00

    Je ne peux qu'opiner du chef !

    Tu as raison d'insister sur le fait que le Maire de Vichy n'a jamais collaboré avec l'Etat Français ; il faut aussi signaler que les vichyssois n'ont pas été favorisés par l'installation du gouvernement ; comme les autres , ils avaient des tickets de rationnement . Il y a d'ailleurs des traces d'une signalisation sur une façade de maison au début de la rue Carnot , côté Mairie ; cette maison a sa façade principale perpendiculaire à la rue ; sans doute une dépendance de la Mairie ... 

    Clermont avait d'abord été choisie , mais l'installation s'est révélée trop difficile et le déménagement a été décidé pour Vichy .

    Bien d'insister sur la différence entre vichystes et vichyssois ! J'ai eu l'occasion de le faire sur plusieurs forums ...

    Encore un bon article !     

    22
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 11:02

    Daniel 63: Merci .Il faudra que je prenne cette façade en photo à l'occasion .On aurait  presque l'occasion de le faire tous les jours ( différence entre vichystes et vichyssois ) si on fouille un peu

    C'est le manque d'hôtels à Clermont ? Il me semble qu'ils auraient du loger jusqu'à 20 km à la ronde .Et pas de super central téléphonique !

    Pour toi et les autres blogueurs , un témoignage d'un monsieur qui habitait Busset ( prés Vichy ) et avait 13 ans pendant la guerre  .

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/departement/allier/vichy/2014/07/15/roger-gay-a-croise-plusieurs-fois-petain-qui-venait-de-temps-en-temps-a-busset_11080586.html

     

    23
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 22:07

    Les gens qui font l'amalgame entre la ville de Vichy et la collaboration avec les nazis n'ont rien compris à l'Histoire. D'autant qu'à l'époque, cela ne posait aucun problème... pratiquement pour personne.

    Je tiens cela de mon beau-père, un ancien maquisard de la première heure, un jour il m'a dit: "Quand je suis monté au maquis, la grande majorité des Français soutenait tacitement le maréchal Pétain..."

    Merci en tout cas pour ce riche article de mémoire.

    Bonne soirée, Nicole.

    Amitiés,

    Ramon

    24
    Mercredi 16 Juillet 2014 à 22:34

    Ramon : Merci .A Vichy , en 1920 , une rue s'appelait rue du Maréchal Pétain ( héros de la grande guerre ) comme dans tant d'autres villes.

    De l'amalgame , j'en ai encore lu avant - hier . Alain Carteret , pur vichyssois, a écrit un livre trés clair .

    La mémoire historique de cette période  ,  tu la fais revivre dans ton  bouquin qui sortira le 14 août prochain " Les Amants de l ' Exodus " 

    Pour lire La véritable odyssée de l'Exodus , partie historique , c'est  ici , sur le blog de Ramon .

    25
    daniel63
    Jeudi 17 Juillet 2014 à 07:34

    La grande majorité des français considérait que ce gouvernement les avait protégé d'une catastrophe , tout au moins en zone libre ... Les allemands étaient vu comme maintenant l'ordre dans la montagne ...

    Quand Pétain est venu au Mayet , il y avait beaucoup de monde ! Et les chantiers de jeunesse dans les bois ...

    Quelques maquisards , mais beaucoup de FFI en 44 !  

    26
    Jeudi 17 Juillet 2014 à 08:38

    Daniel : J'ai les mêmes infos que toi , le montagnard bourbonnais , moi la gâte du bocage . On doit croire ce que les anciens nous racontent ou nous ont raconté . Pas toujours facile d'avoir des réponses  à nos questions , même 69 ans après la fin de la guerre .

    Mais , comme tu le précises , au sud de Moulins , c'était la zone libre .Et Vichy était en zone libre devenue " Zone Sud"en 1942 dans cette France coupée en 4 , en réalité .

     

    27
    daniel63
    Vendredi 18 Juillet 2014 à 06:20

    Henri Amouroux a bien décrit l'atmosphère de l'époque dans ses différents ouvrages ( 40 millions de pétainistes entre autres ) ....Mais cela n'a pas plu à tout le monde à l'époque !

    28
    Vendredi 18 Juillet 2014 à 08:43

    Daniel : L'époque d'écriture , c'était 1977 ( je viens de vérifier ).Je n'ai pas lu ce livre .Lu aussi au sujet de son témoignage au procés de Bordeaux .

    Pour l'Allier pendant la guerre , je vérifie si mes sources ont gardé bonne mémoireyes dans les livres de Jean Débordes et en particulier dans " Le temps des passions - L'Allier dans la guerre " Et comme il cite des noms , je peux faire des recoupements  . Pour Vichy , c'est vraiment Alain Carteret qui a fait le meilleur travail de recherches  amha.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :