• Vent de panique chez les "Bounhoummes "

    Vent de Panique chez les "bounhoummes" 15/09/2015

     

    En Bourbonnais, les paysans ce sont les "bounhoummes".

    Je viens de passer quelques jours dans le village de mon enfance et j'ai pu me rendre compte que les bounhoummes ont le moral à zéro avec le dernier événement qui s'est produit à moins de 10 km de mon "coin de bouchures".

    Un cas de fièvre catharrale ovine  s'est déclaré dans une ferme de Louroux de Bouble 03 .J'en connaîs les conséquences , mais ne suis pas une spécialiste.Voici un résumé extrait du journal La Montagne :

    Depuis vendredi, la fièvre catarrhale ovine (FCO) fait la une de l'actualité depuis la découverte d'un foyer dans l'Allier. Mais qu'est-ce que c'est exactement ? 

     

    1. C'est quoi ? Une maladie virale dont le symptôme reconnaissable est de donner la langue bleue aux animaux touchés. 
     
    2. Elle vient d'où ? Des zones subtropicales. Elle est ensuite apparue dans les pays du sud de l'Europe avant d'atteindre ceux du nord en 2006. 
     
    3. Qui la transmet ? Les moucherons piqueurs de type Culicoïde. 
     
    4. Elle touche qui ? Les ruminants uniquement. Elle ne se transmet pas à l'homme et n'a aucune incidence sur la qualité des aliments. 
     
    5. Comment l'éradiquer ? Le seul moyen est un vaccin, mais il existe environ 25 sérotypes différents. Il faut donc identifier le virus pour adapter le bon vaccin. 
     
    6. Le premier cas en France ? Il fut détecté le 30 août 2006.

     

    Pour en connaître plus , lire l'article du blog Boules de fourrure écrit par un vétérinaire en 2011.

    Avec ce cas , c'est un rayon de 150 km autour de mon "coin de bouchures" qui est touché Voyez en cliquant sur le lien la zone touchée.

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/14/fievre-catarrhale-quelles-communes-sont-dans-les-perimetres-de-protection-et-de-surveillance_11583370.html

    Cet été , les paysans ont eu une grande sécheresse , donc moins de foin et ils étaient pressés de vendre leurs animaux .Ils se sont fait "sucrer" des quantités de primes. Ils sont allés à Paris, nos bounhoummes, pour obtenir pas grand chose. Ce sont les mois de septembre, octobre où les éleveurs vendent leurs animaux pour la viande. Ils ne vendent pas cher ( moins de 4 euros le kilo de boeuf sur pied récemment ). Et là , on ne peut plus exporter.Une grande quantité de viande part habituellement en Italie. Donc il va falloir garder les animaux 3 mois de plus et les nourrir .

    Il va falloir vacciner , ce qui revient très cher. De plus leurs remboursements d'emprunt tombent à cette période.

    Seuls les ovins et bovins peuvent être atteints. Mais ils ne vont pas tous devenir éleveurs de porcs et de poulets en batterie .

     

    Pour mieux vous expliquer les problèmes paysans , je vous envoie sur les articles du blog - ami de Paysan Heureux ( pas si heureux en ce moment ). Sa ferme est dans la Saône et Loire , à presque 150 km de mes bouchures , mais il a exactement les mêmes problèmes que les bouhoummes de "mon coin de bouchures". Lire ici  et là  , ses excellents articles sur la FCO.

    Il faut vraiment que l'Etat fonce pour les aider tous ces bounhoummes ou paysans car sinon,il y aura des "clefs de mises sous la porte " .  Les mots le plus souvent entendus dans mon coin de bouchures sont : " Trésoreries négatives" et " Heureusement que nos épouses ou compagnes bossent à l'extérieur pour nous faire vivre ".  Et pourtant, ils en font des heures de travail ! Les fermes sont gérées comme des entreprises , soumises à de très nombreux contrôles.

    Pour une excellente explication de leur trésorerie actuelle; je vous renvoie encore au Blog de PH car en ce moment Eleveurs de Bourgogne ou du Bourbonnais , c'est même combat. Lire pour les difficultés actuelles. Franchement l'Etat a oublié que les bounhoummes nourrissent la France. J'espère que leur ministre va vite prendre les mesures nécessaires pour les aider.

    Je suis issue d'une famille de bounhoummes.  J'ai souvent plaisanté sur Le Touènne et La Touènnette et je le ferai encore. Mais là ce n'est pas la Ch'tite Gâte du Piarre qui vous raconte ses salades. C'est sérieux et je pense que pour tous ces bounhoummes des 21 départements concernés, je me devais de  faire cet article sur mon blog bourbonnais.

    Courage les gâts. Y vont pas oser vous laisser tomber ! "

     

     Alerte à la fièvre catarrhale dans l'Allier

    un périmètre de surveillance de 150 km établi - Explications M.Aïssou - Intervenant : Docteur Bertrand Roumégous vétérinaire - Président du Groupement Vétérinaire d'Auvergne

     Ce qu'on sait ce soir

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/15/fievre-catarrhale-ce-que-l-on-sait-et-

    Mesures prises aujourd'hui , 17 septembre par Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture 

    http://agriculture.gouv.fr/fievre-catarrhale-ovine-fco-stephane-le-foll-reunit-les-professionnels

     

    « Souvenez-vousLa Famille des BOURBON »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:13

    les ovins aussi sont menacés ?

    Je vais planquer ma Bérénice !

    2
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:23
    Francis
    "Nourrir le monde" est une tâche première et mérite toutes nos attentions et reconnaissances. Les appétits sont nombreux, en nombre de "bouches à nourrir", mais aussi et peut-être surtout en appétit de profits. Les équilibres mondiaux sont extrêmement difficiles à trouver et multifactoriels, l'alimentation est aussi une "arme de guerre" ("Pétrole contre nourriture" et les procès qui suivent en sont une illustration parmi bien d'autres)...
    Entendons-nous bien, je ne parle pas là de nos "bounhoummes" comme tu les nommes. Je crois pouvoir tristement penser que nombre d'entre eux sont petit à petit devenus des ouvriers à la solde, dans la poigne des grands groupes agroalimentaires et industriels. Elle est loin l'agriculture de paysans "bounhoummes polyculteurs", ils ont sacrément changé nos paysages. L'élevage constitue-t-il un cas à part ? Au Vietnam on est en train de passer d'une "ferme" de 23 000 bovins en 2012 à un camp de 150 000 vaches !
    Ils sont courageux les "bouhoummes" qui restent, qui travaillent proprement, respectueux de la qualité de leurs productions, des sols, de l'avenir, de leurs clients.
    Je crains de voir nos modes de vie se partager en 3 :
    - une petite proportion de riches qui pourront se nourrir à prix d'or de denrées certifiées bio, traditionnelles, équitables, respectueuses, traditionnelles...
    - l'immense majorité de pauvres qui mangera la soupe que les industriels de l'agroalimentaire lui sert,
    - une infime quantité qui retrouvera le chemin du jardin, du partage avec le voisin, le paysan du coin.
    As-tu constaté les prix du "Drive fermier 03" ? Ce n'est vraiment pas à la portée de toutes les bourses : http://www.achetezalaferme03.fr/
    Il y a tant à tenter de démêler et trier avant de peut-être parvenir à comprendre, et dans tant de domaines, que c'en serait presque désespérant.
    Bises et merci pour ces infos, ces liens (ici pas de télé mais, est-ce indispensable, et peu de débit internet)
    3
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:30

    KHAZ: Oui , Khaz .C'est sur un ovin que la FCO ou maladie de la langue bleue ( tu connaîs mieux que moi ) a été détectée. Si tu es dans les 150 km de rayon, tu planques Bérénice. Mais je ne crois pas que tu veuilles la vendre et le gros problème est là. Si c'est vraiment transmis par un moustique, il peut aller voir Bérénice. Désolée, mais je ne te mets pas dans la catégorie des "Bounhoummes".Il faut que ton troupeau soit plus importanthappy Par contre, les vétos pourraient t'appeler en renfort !

    Le ministère de l'Agriculture a précisé vendredi que l'animal malade avait été détecté dans un élevage bovin et ovin de l'Allier, grande région d'élevage. "Les analyses conduites sur 147 bovins ont montré 27 cas positifs et sur 175 ovins, 6 cas positifs", a précisé le ministre, Stéphane Le Foll, à la presse. L'élevage concerné a été aussitôt placé "sous surveillance renforcée et les mouvements d'animaux bloqués au sein de l'exploitation", a-t-il précisé. L'élevage concerné est isolé par une "zone de protection et de surveillance de 150 km de diamètre".

    4
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 09:46

    Francis:Merci d'être descendu de ta montagne . Un jeune "bounhoumme" de mon coin redoute ce que tu viens de dire :les gigantesques fermes ).120 hectares en location ne fait pas de lui un riche. Pour l'instant, dans mon coin de bouchures ,tout comme chez PH, ils ont conservé le paysage, essaient de nourrir le mieux possible leurs animaux dans des prés, de produire de la qualité,de faire eux -mêmes les aliments.  Et ce coup-là pourrait bien leur faire envisager une autre vie telle que tu la décris !

    Je ne connaîs pas, personnellement, de paysans qui vendent au "Drive Fermier " .C'est peut-être l'avenir s'ils veulent survivre avec leurs vaches et leurs agneaux au milieu des bouchures, en produisant sur place les aliments du bétail .

    Précision: Ce nom" bounhoumme " est encore employé fréquemment en patois bourbonnais. 

     

     

    5
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 10:58

    Francis ( suite ) J'ai visité le site "achetez à la ferme " .Pour pouvoir fabriquer ces produits laitiers et autres,il faut être aux normes européennes, ce qui nécessite un lourd investissement.  Je ne connaîs plus d'éleveurs laitiers mais je peux en trouver.

    Je connaissais une jeune dame qui vendait du fromage de chèvre de sa ferme. C'est elle qui s'occupait des chèvres dans une ferme de charolaises. Il y a quelques années , on lui a demandé une telle mise aux normes de sa laiterie ( pourtant nickel chrome à mon avis ) qu'elle a stoppé l'élevage de ses chèvres et est partie travailler à l'extérieur.

    Dans mon coin, on ne trait plus les vaches car on élève les veaux , les génisses, les broutards.

    Si ma mère revenait et faisait la crème et le fromage dans les conditions où elle les faisait jusqu'en 1980, elle irait en prison parce qu'elle aurait rendu malades quelques personnes ( je suppose happy ).

    La grande maison , à laquelle toi et moi appartenons , ne nous donne pas des retraites de privilégiés. Mais, un jour je te dirai le montant de la retraite d' un agriculteur de 65 ans, ayant cotisé toute sa vie de travail.  

    6
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 11:15

    Ce que je trouve aberrant c'est le découpage en dentelles des zones comme si les moucherons allaient lire la carte et s'arrêter aux frontières.

    Nos paysans meurent et seront bientôt dans des zoos

     

    7
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 13:37

    Ah,c'est une tuile de plus pour eux, ils n'avaient pas besoin de ça en plus.je ne sais pas si la creuse est touchée, je n'en ai pas entendu parler ici...encore.


    Esperons qu'ils trouveront le virus au plus vite et le vaccin qui conviendra aussi au plus vite.

    8
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 14:41

    Voila encore ce qui nous fait toucher du doigt l' aberration qui caractérise notre société. Les paysans, partout en France connaissent les mêmes problèmes quel que soit leur secteur d' activité. Ici, la " ceinture verte de Bordeaux " a pratiquement disparue, c' était un ensemble de maraîchers qui alimentait toute la ville. Il en reste quelques-uns qui croulent sous les règlementations qui les font mourir d' asphyxie. On est loin de tout ce que j' avais appris à l' école. Si nos grands-parents revenaient, ils ne reconnaitraient pas ce monde. Plus rien à voir avec celui qu' ils ont connu. Je crois que nous filons un mauvais coton, en perdant tout repère et le sens de l' essentiel.

    Merci d' avoir écrit cet article, puisse t' il aider au réveil !

    Bises

    9
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 18:06

    Autrefois à la campagne, nos paysans vivaient heureux et nous buvions le lait au pis de la vache et c'était bon 

    De nos jours, certains savent s'en sortir et vendre à la sueur de leur front leurs bons produits hors des circuits des commanditaires des centrales de ventes frauduleuses 

    Et à côté il y a ceux qui se sont mis au diapason de la grande machine à ruiner le monde et on voit où cela mène

    Il faut appeler un chat un chat et arrêter de se voiler la face, les bons paient pour les mauvais et les animaux en pâtissent hélas

     

    J'ai connu l'arrivée en grandes pompes et le robinet des aides qui coulaient à flot et cela a tout détruit, l'argent n'a jamais remplacé la qualité qui a disparu pendant que d'autres se sont remplis les poches en empoisonnant tout sur leur passage sans vergogne , et voilà , le monde ne sait plus travailler sans des engins qui coûtent la peau des fesses , des productions à gogo et une Europe qui se tiraille avec des critères de fonctionnement disparates , il y a du travail sur la planche pour remettre tout ce monde sur les rails 

    Je te souhaite une bonne soirée 

    10
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 18:48

    LMPT : Le découpage c'est du grand n'importe quoi ! 150 km pourquoi ? Mystère ! On trouve des cas positifs au Mans et cette ville n'est pas dans la zone.   Donc les moucherons ont bien passé la frontière dentelée.

    11
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 18:56

    Simone : Dans mes bouchures , le paysage n'a pas changé du tout. Les réglementations ont changé c'est sûr Oui, ils ont tous des problèmes et là, l'affaire de l'interdiction d'exporter va les mettre un coup de plus en difficultés.

    Autrefois, tout n'était pas rose non plus. Au début des années 50, la fièvre aphteuse a fait des ravages .Et l'éleveur qu'était mon père a perdu tout son cheptel ( moins 2 vaches ) avec cette maladie .Elle n'était soi-disant pas transmissible à l'homme et mon frère , âgé de 5 ans , l'a eu. Tu penses que je n'ai pas oublié cette période .

    OK , Simone, on essaie de réveiller Le Foll, leur ministre 

    12
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 20:10

    Rose ; Te voilà bien remontée. Je crois que nous ne vivons  pas dans le même paysage agricole.

    Au milieu des bouchures , zone d'élevage et de polyculture, peu ont de gigantesques tracteurs.

    " certains savent s'en sortir et vendre à la sueur de leur front leurs bons produits hors des circuits des commanditaires des centrales de ventes frauduleuses " A partir de cette phrase , j'en déduis que tu as une solution pour les aider à vendre leurs bovins et leurs ovins .Tu leur indiques et ils seront bien contents de vendre avant 3 mois. Ce ne sont pas du lait ou des patates qu'ils ont à vendre , mais des génisses , des veaux ,des broutards, des agneaux .C'est ça leur revenu de l'année.

    Autrefois pour moi, ce fut un peu la galère , la vie de métayer dans des fermes où tout était divisé par deux par le propriétaire. Pour tout te dire, je suis fille de métayer et de fermier par la suite .

    Boire au pis des vaches, je n'aimais pas et pendant la fièvre aphteuse , ce fut interdit.Et pendant un an !

    Si tout avait été aussi bien que tu le dis , je serais agricultrice . Pas connu d'arrivée en grande pompe smile si ce n'est l'eau au robinet vers 1960.

    DANS MON POST , JE PARLE UNIQUEMENT DES ELEVEURS !

    Je ne crois pas que le jeune éleveur de Louroux de Bouble ait demandé aux moustiques de venir chez lui.

     

    13
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 20:19

    Valérie : J'ai lu ton message pour adresse et ferai le nécessaire .

    Oui, la Creuse fait partie de la zone de protection ( voir le lien ci-dessous ) .Les paysans creusois ont bien à peu près le même mode de vie que les paysans bourbonnais .Comme tu dis :  " C'est une tuile " .Le virus est connu et le vaccin aussi .On croyait la maladie disparue et la vaccination n'était plus obligatoire. On voit que tu connaîs bien les difficultés des éleveurs . Bonne soirée

    http://france3-regions.francetvinfo.fr/limousin/fievre-catarrhales-la-creuse-met-en-place-une-cellule-d-information-806727.html

    14
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 20:40

    Merci Nicole pour ce complément d'infos, je n'en avais pas entendu parler pour mon département, mais entendu pour l'Allier par infos l'autre jour.


    Ici,il n'y a pas de cultures, le climat est trop rude pour ça, donc il y a un peu d’élevage, mais comme pour chez toi, les conditions de vie et de travail sont très dures ici.


    Bonne soirée., bises à toi.

    15
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 20:49

    Valérie: Merci ! Tu dois bien avoir quelques vaches près de chez toi . Oui, les paysans bossent fort .

    16
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 20:56
    eMmA MessanA

    Pour moi FCO (déformation professionnelle oblige) = le code trois lettres IATA de l'aéroport de Rome Fiumicino.

    J'espère que tu ne m'en veux pas trop !  ;)

    Gros bisous et heureuse de ton retour, en espérant que ton récent séjour s'est bien déroulé.

    Passe une bonne soirée,

    eMmA

     

    17
    Mercredi 16 Septembre 2015 à 21:24

    EMma: Tu as bien fait de le signaler car c'est le sigle de la maladie qui est couramment employé .Je me coucherai moins bête car j'aurais appris un nouveau sigle. Bon, je ne vais pas partir travailler dans l'aviation avec  cela : ce serait un peu juste comme bagage.

    T'en vouloir , pourquoi ? C'est ça l'échange de savoir : Ton aéroport contre mes Bouchures .

    Merci et belle soirée 

    18
    zette
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 12:11

    tu sais Nicole sur certains points je suis d'accord avec toi, sur d'autres,non!


    je ne crois pas qu'obligatoirement les épouses de paysans ont dû travailler 


    à l'extérieur mais à mon avis, elles n'ont plus voulu s'investir comme ta mère et la mienne 


    à traire les vaches, faire du beurre et des fromages, élever des volailles


    aller au champs etc etc, c'est un choix de leur part, pas une obligation!!


    par contre les maladies, ovins, bovins, ont toujours  existé souviens-toi de la fièvre aphteuse,


    et nos anciens, sans primes, sans subventions, ont élevés dignement leurs familles, souvent 


    nombreuses. continue d'écrire sur ton blog, ça permet de voir tous les avis, bises.

    19
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 12:40

    Zette  Merci.Je voulais dire que , en ce moment , les femmes qui travaillent à l'extérieur, vont être utiles .Si elles bossent à la ferme, la situation sera encore plus compliquée 

    Tu as raison pour nos mères.Mais je suis la première à trouver qu'elles ont eu la vie trop dure pour avoir une retraite de misère, différente de celle des hommes .500 euros environ,  pour toute une vie à bosser dans une ferme , c'est se ficher de leur figure ( je parle des femmes de plus de 90 ans ) 

     

    D'accord , sur le choix ! Mais un chouillas d'obligations quand même , sauf si elles rentrent dans tout le processus des normes européennes en ce qui concerne lait, fromage, etc...Elles ne peuvent plus travailler dans les mêmes conditions sanitaires qu'elles le faisaient .Il faut des labos etc...

     

    La fièvre aphteuse , j'en parlais encore hier avec L...Et moi, c'est le souvenir le plus horrible de ma vie à la ferme.Il faut reconnaître qu'ils ont galéré pour s'en sortir  ensuite. Et là , j'avais vraiment décidé ( à 8 ans ) que je ne resterai pas à la ferme pour revivre cela.L'équarrisseur , tous les jours , à la maison , je n'oublierai jamais .

    Nos parents n'avaient pas de primes.Mais je pense que beaucoup d'agriculteurs préféreraient vendre correctement leurs bêtes et s'en passer .D'ailleurs , le problème, en ce moment,  est que l'Etat en a supprimé quelques unes et reporté d'autres à l'année prochaine .Leur trésorerie va être " vachement " chamboulée et c'est là, le problème le plus important .

    Et mon but , en mettant ce texte était bien d'avoir tous les avis .Mais, je continue de trouver que la vie de nos parents n'était pas "La petite maison dans la prairie ".Les tiens comme les miens ont eu une belle dose de courage pour s'en sortir 

    Merci beaucoup de ton passage .Bises

    20
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 14:46

    Bonjour et merci pour les explications sur cette maladie 

    pour la visite du PUY DU FOU tu viens quand tu veux quand il est ouvert je te baladerai sans problème pour faire les spectacles

    bizzzz

    Claude  

     

    21
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 15:03

    Nunus : Merci. Guide au Puy du Fou, quel bon job! Dommage qu'il faille que tu bosses également. Merci pour ton offre. 

    22
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 16:15
    renejeanine

    quelle tristesse, une m...de plus qui tombe sur la tete de nos pauvres "bounhoummes", ils n'avaient pas besoin de ça, quand je pense à mon pauvre papa qui nous faisait vivre à trois avec 10hectares et 6 vaches , il y a quand meme quelque chose qui ne tourne plus rond ! partout des dettes, des suicides...on veut produire a outrance, mais il faut vendre ! je reviens du Vietnam, je n'ai pas eu connaissance de cette ferme geante, mais ils sont en pleine croissance et n'ont surement pas fini de nous étonner...dans le passé, chez nous,  il y a eu des hecatombes avec la fievre aphteuse, il a fallut tenir, rebondir, mais avec la situation actuelle des marchés, et cette nouvelle pourriture, ça va devenir intenable, bonne soirée, amities  

    23
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 20:01

    C'est sûr qu'ils avaient besoin de ça en ce moment !

    Moi aussi je me souviens de la fièvre aphteuse et du passage de l'équarrisseur à la ferme de mes parents. Moi aussi j'ai été marqué par ces moments difficiles, même si ce n'était pas forcément pour les mêmes raisons pour le gamin que j'étais ou pour mes parents qui voyaient leur petit cheptel fondre comme neige au soleil.

    Pour le reste je crois que tout, ou presque, a été dit sur la condition actuelle des paysans. Et je suis assez d'accord avec la vision de Francis. On prend d'ailleurs le même chemin dans le domaine de la santé.

     

     

    24
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 20:47

    Renéjeannine: 10ha ,c'était vraiment peu ! Je crois que mon père louait 35 ha .Tu as raison de mentionner les suicides car il y en a dans le monde paysan .Tu peux lire le lien suivant à ce sujet .

    http://reinformation.tv/monde-paysan-suicides-campagnes-39490/

    Je pense que tu viens de faire un agréable voyage .Merci de ton passage

    Lannic: Tu vois, les enfants que nous étions ont été marqués par cette épidémie .Tu penses donc que la Santé sera à 3 vitesses et c'est bien possible .Je crois bien qu'on est mal "barrés".

    Merci à vous deux 

    25
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 21:02

    Sujet stressant pour les agris concernés et passionnels pour tous ceux qui ont connu de très près le monde rural "d'avant". Il est bien difficile de comparer niveau de vie/de bonheur entre les générations tant le monde, et pas qu'agricole, a changé. L'offre et la demande sont bien différents. Après, c'est fait de quoi une vie ? Chacun sa réponse.
    Pour en revenir à la FCO, dans tes infos, je note l'origine de cette maladie car tout ça n'est pas de la fatalité. Il y a des causes bien humaines que l'on serait  avisé d'étudier de près pour éviter que ça se renouvelle. Mais là ce que j'écris est à mettre dans la grande liste des voeux pieux ! Au moins tant que le profit reste le moteur de l'innovation.
    Merci Nicole pour avoir lancé et argumenté ce débat qui va bien au-delà des problèmes des éleveurs.

    26
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 22:54

    Je vois que tu as répondu et je te remercie 

    Sauf que tu n'a pas dû saisir le sens de mes propos 

    Car ce n'est pas du tout une critique que je fais envers ceux qui sont dans la moïse mais je parle de ce que je vois  et de ceux qui se mettent  à vendre leur viande chez eux en remontant les manche sans attendre que L'Eu leur donne une misère c'est cela que je voulais dire si certains le font c'est que cela peut être possible, je ne suis pas du monde paysan mais je les respecte autant que faire se peut et oui, je sais qu 'une génisse n'est pas comparable à un kg de patates yes, je ne suis pas très instruite moins non plus trop con , moi, je n'achète pas ma viande en grande surface , je vais chez mon boucher en qui j'ai encore confiance, et j'ai aussi des ad. de paysans qui vendent dans des petites structures adaptées donc c'est possible de ne pas surproduire et d'écouler et non  d'attendre de s'écrouler ..........mais cela dit il est vrai que dans cette société, dire certaines vérités  c'est ne pas se faire comprendre à sa juste valeur 

    Bonne nuit  et je ne suis pas remontée , je suis qq'un de respectueux issue d'un monde modeste 

    27
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 23:16

    Rose: Ce sont les éleveurs ( viande ) qui ont des problèmes et la vente directe de la viande demande un gros investissement en laboratoire et des autorisations .Je pense qu'ils sont subventionnés aussi .Mais des primes à l'herbe prévues en fin d'année viennent d'être brusquement supprimées et là encore , problèmes 

    C'est par rapport au laboratoire que j'ai dit cela et aux normes ( les patates) happy.Mais aujourd'hui , ils vont être coincés pour vendre avec cette maladie et c'est le fait de garder 3 mois de plus les animaux qui posent problème car ils ne remboursent pas, en général,  leurs emprunts tous les mois , mais lors des ventes (en particulier à cette saison).

    Je suis allée chez mon boucher ce matin et le boeuf et l'agneau étaient peu ou pas demandés , c'est sûr !

    Les paysans n'avaient pas surproduit , mais ils ne vendent pas tous les jours et c'est impossible d'avoir des bêtes à vendre toute l'année. Et ce cas de fièvre cattarhale est arrivé le 11 septembre .Si la foire de Cournon a lieu , il n'y aura que des bêtes du périmètre de protection.

    Peut-être que certains de tes propos m'avaient échappé.Et j'ai supposé que tu vivais en région céréalière , donc

    pas touchée par ce coup -là .

    Merci pour tes explications reçues 5/5 et on ne va se disputer pour des vaches.Je n'en ai pas à vendre et ne sais pas les traire ( au grand désespoir de ma mère quand j'étais gamine )

    Bonne soirée , Rose!

     

     

     

    28
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 23:31

    Yanik : Merci! Pour lancer ce débat , je ne suis pas en "service commandé "happy Dans ma famille , je n'ai plus qu'un seul agriculteur.  Le périmètre de protection est surprenant . Du milieu de mes bouchures à la ferme de notre ami PH , il y a presque 150km à vol de moustique .Toi qui photographies les insectes , crois-tu que les moustiques s'arrêteront là .

    Le vaccin n'était plus obligatoire car maladie considérée comme éradiquée. Et les consommateurs ne courent pas après la viande qui a subi des vaccins.

     "Il est bien difficile de comparer niveau de vie/de bonheur entre les générations " Tu vois , j'avais tendance à penser que c'était mieux maintenant pour le monde agricole car mes parents ont tellement galéré quand j'étais enfant avec entre autres le métayage, la fièvre aphteuse ...( dans d'autres métiers aussi, évidemment ). 

     

    29
    Jeudi 17 Septembre 2015 à 23:51

    Mesures officielles prises aujourd'hui par Stéphane Le Foll, ministre de l'agriculture

    http://agriculture.gouv.fr/fievre-catarrhale-ovine-fco-stephane-le-foll-reunit-les-professionnels

    30
    Vendredi 18 Septembre 2015 à 09:53
    renejeanine

    un livre de Fabrice Nicolino, qui parait interessant pour comprendre le probleme agricole actuel

    http://www.amazon.fr/Lettre-paysan-merdier-devenue-lagriculture/dp/2357660848

    je l'ai entendu sur France Inter ce matin, il me semble qu'il pose bien le probleme

    je n'ai pas d'interet à Amazon, c'est le seul lien que j'ai trouvé !!!

    amitiés

    31
    Vendredi 18 Septembre 2015 à 10:26

    Renéjeannine: Merci beaucoup. Je pense qu'il doit être intéressant et vais creuser la question.Dommage pour toi que tu n'aies pas d'intérêt chez Amazon happy

    32
    daniel63
    Samedi 19 Septembre 2015 à 09:45

    Encore une vacherie .....

    A l'époque de la mondialisation , il y a des voyageurs clandestins dans les avions , sous les semelles, dans les soutes , etc ...Virus, moisissures , microbes , etc ...Cela existait déjà avec les paquebots , mais les voyages étaient longs et il y avait du déchet  ..  

    Rien d'invraisemblable à ce qu'un moustique ait été importé des cette forêt ...

    Que peut y faire le bonhoumme du coin ???? Rien ....

    Le drive in est une solution ponctuelle qui , bien gérée , permet aux femmes qui le désirent de rester sur place ; la vente de viande directe aussi , mais c'est une petite part de revenus ... 

    L'Amérique du sud va aussi être une sacre concurrence ; elle importe les beaux spécimens de nos taureaux et leurs produits tous les ans ...

    Bien conscient de n'avoir rien de positif à amener à la discussion et ne pouvoir que soutenir moralement ...  

    33
    Samedi 19 Septembre 2015 à 10:02

    Daniel: Merci pour ton com d'au-delà des frontières .Et le moustique ( si c'est lui )a piqué ailleurs et les cas confirmés se multiplient .Le périmètre d'interdiction s'agrandit .

    La viande d'Argentine est ouvertement servie dans les restaus, donc autorisée depuis un moment.

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/18/17-cas-confirmes-de-fco-en-auvergne-la-carte-des-perimetres-interdits_11589681.html

    Et leur ministre semble bien un peu se bouger un peu.

    http://agriculture.gouv.fr/fievre-catarrhale-ovine-fco-stephane-le-foll-reunit-les-professionnels

    Merci de ton intervention et bon séjour sans FCO ( pour l'instant )

     

    34
    Samedi 19 Septembre 2015 à 20:52

    ...malgré tout le modernisme, leur vie n'est pas vraiment plus agréable que dans le passé. Dépendant du temps, des aides , ça reste un métier très difficile. Pas sûr que les choses s'arrangent au mieux de leurs besoins!

    Bon w-end, bises de Mireille du sablon

    35
    Samedi 19 Septembre 2015 à 21:03

    Mireille : Je suis bien de ton avis .Un peu moins pénible quand même! Et le nombre de cas de FCO augmente Les éleveurs aiment leurs animaux et leur métier et je pense qu'ils aimeraient bien savoir de quoi demain sera fait. 

    Merci et Bon week-end 

    36
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 20:10

    Merci pour cette info qui nous plonge au coeur de la France profonde, celle qui, de tout temps a nourri la France et qui mérite qu'on la soutienne.

    J'ai peur qu'avec le nouveau Traité Atlantique en cours de gestation chez les techno-bureaucrates de l'Union Européenne et les financiers USA on n'aille droit dans le mur pour nos paysans.

    Mais j'espère que je me trompe.

    Bonne soirée, Nicole, et merci pour tes magnifiques articles.

    Amitiés,

    Ramon

    37
    Dimanche 20 Septembre 2015 à 20:30

    Ramon : Merci.Cette maladie est un coup dur ,  c'est sûr,  pour les éleveurs 

    L'Allier a longtemps été nommée la "Rouge Allier " pour raisons politiques.

    Mais si tu regardes , la carte ci-dessous , tu verras que la zone rouge d'interdiction s'étend aux départements voisins .

    http://www.lamontagne.fr/auvergne/actualite/2015/09/18/17-cas-confirmes-de-fco-en-auvergne-la-carte-des-perimetres-interdits_11589681.html

    et là les derniers ravages ci-dessous:

    http://www.liberation.fr/economie/2015/09/18/fievre-catarrhale-ovine-le-gouvernement-etend-les-zones-de-protection-apres-des-nouveaux-cas_1385200

    Il faudra bien qu'il en reste des " bouhoummes" pourtant pour nourrir la France.

    "Labourage et pâturages sont les deux mamelles de la France" ne sera peut-être bientôt plus la réalité !

     

    38
    Lundi 21 Septembre 2015 à 10:34

    Bonjour,

    Voilà un vaste sujet !

    Tant qu'on ne touchera pas au portefeuille des politiciens, ils continueront à ignorer les problèmes.

    Je ne développerai pas plus car je sens monter en moi un certain agacement.

    Allez, courage à tous ces gens qui nourrissent la terre !

    Gros bisous

    39
    Lundi 21 Septembre 2015 à 14:25

    Rfl: Je crois bien que tu as raison pour les politiciens. Merci de tes mots  pour les "bounhoummes"

    40
    H2O-
    Lundi 21 Septembre 2015 à 15:07

    Bonjour Nicole, c'est bizarre je ne reçois plus la newletter... je vais me réabonner pour voir...

    Les épidémies ont toujours existé, brucellose, tuberculose et autres... mais les agriculteurs n'étaient pas endettés comme de nos jours où on les incite à investir toujours plus sans tenir compte des aléas de la vie et du métier.

    Je me souviens d'une épidémie de brucellose dans la région dans les années 60-70. C'était aussi la galère pour les paysans d'alors qui perdaient leurs animaux et risquaient de contracter la maladie, mais ils ne réclamaient pas d'aide de l'état et n'allaient pas manifester à Paris avec de gros tracteurs... On mangeait des œufs, des volailles, des lapins et surtout des légumes (de la viande seulement une fois par semaine)... cependant beaucoup ont survécu à ces temps difficiles...

    Les agriculteurs n'ont pas tous raison ni tord mais il y a de grandes différences entre eux. Certains sont victimes d'un système et d'une orientation de l'agriculture qui serait à repenser rapidement.

    Tristan voulait aller te chercher à la gare la semaine dernière et tu n'étais finalement pas bien loin ... Bises de nous deux

     

    41
    Lundi 21 Septembre 2015 à 16:37

    H20: Bizarre , tu es inscrite et confirmée .Manifester à Paris ,ils ont eu raison, à mon avis , même s'ils n'ont rien obtenu de très important. 

    Mais je vais te dire ce que m'a confié un manifestant agricole du " Milieu des Bouchures " : les tracteurs leur étaient prêtés par des concessionnaires et emmenés par camions aux abords de Paris( pour ceux du 03).Les autres, j'ignore!

    Des manifestations agricoles , il y en a eu entre autres à Montmarault vers 1954-1955.Je ne me souviens plus pourquoi, mais je me souviens de cela car le père de mon instit de l'époque est décédé d'une chute de vélo , en quittant ce barrage.

    La brucellose , je n'ai pas connu .La fièvre aphteuse a suffi .

    Tristan reviendra me chercher à la gare .Mais de chez mon père , je ne pouvais même pas prendre le tacot happy

    Bonne soirée 

     

    42
    Mardi 22 Septembre 2015 à 11:51

    Berry ou Bourbonnais,cela m'a l'air d'etre le même patois.yes

    43
    Mardi 22 Septembre 2015 à 12:22

    François Lagane : je pense que ça se ressemble beaucoup ces deux patois des bouchures .Peut-être que la FCO s'arrêtera à la frontière Bounne journée !

    44
    Mercredi 23 Septembre 2015 à 15:56

    Mon commentaire n'est pas pour ton article ALN, je me suis plantée. J'ai bien été étonnée de voir mon commentaire alors que j'allais répondre à ton article. Décidemment j'en fait des vertes et des pas mûres en ce moment. Je voulais l'effacer mais je n'ai pas pu.

    Donc, ne tiens pas compte de mon commentaire qui  pourtant dit "Bonjour ALN". Il va falloir que je me repose la cervelle.

    Je te souhaite une bonne fin d'après-midi et reviendrai dans la soirée car là je suis honteuse. A plus tard. 

    45
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 13:39
    Marité

    Sacrée histoire !!! Et à ce jour qu'en est-il ?
    GROS BECS Nicole

    46
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 14:25

    Marie-Jo : Je viens juste d'être avertie des coms .( Hier, petite panne internet de quartier ).

    Ton commentaire qui n'était pas pour moi, je viens de le détruire .Repose -toi la cervelle , mais n'aie pas honte Franchement , ce  n'est pas grave !A plus tard, Marie-Jo!

     

    47
    Jeudi 24 Septembre 2015 à 14:29

    Marité : Merci de t'intéresser aux "bouhoummes " .Aujourd'hui , lis ce lien et tu verras que ce n'est pas la joie pour eux .J'espère qu'elle n'arrivera pas dans le nord .Merci et bon après-midi.

    http://www.leparisien.fr/economie/fievre-catarrhale-ovine-des-milliers-de-bovins-bloques-en-france-24-09-2015-5122731.php#xtref=https%3A%2F%2Fwww.google.fr%2F

    49
    Vendredi 25 Septembre 2015 à 18:25

    bel article de soutien

    50
    Vendredi 25 Septembre 2015 à 19:26

    @ les cafards : Merci

    51
    Samedi 3 Octobre 2015 à 20:11

    Un petit passage pour te souhaiter un bon WE.

    Amitiés,

    Ramon

    52
    aln03
    Samedi 3 Octobre 2015 à 20:21
    Merci.Ce WE est sous le soleil tombé en morceaux de la Mëditerranée.
    53
    H2O-
    Lundi 5 Octobre 2015 à 16:05

    C'est bien triste pour les éleveurs et le temps n'arrange rien, mais j'espère que tu vas bien malgré la pluie.

    Les microbes en tout genre de l'automne en profitent pour faire leur retour et nous avons récupéré un gros rhume.

    Bises et à bientôt

      • aln03
        Lundi 5 Octobre 2015 à 20:22
        Merci de ton passage.A bientôt H20
    54
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 08:49

    oh Nicole, je n'avais pas vu que tu avais écrit cette note ! C'est bien triste la situation des producteurs-éleveurs, décidément le moucheron, le moustique tigre, le frelon asiatique ! ces éleveurs de bétail qui se lèvent à 3 h ou 4 h du matin, ne sont pas du tout encouragés. Les Bounhoummes n'auront rien du Gouvernement, par contre le Gouvernement a attribué 3 millions d'euros pour la gestion des immigrés syriens ! vive la France ! dans tous les domaines je vois que le Français n'est pas respecté.

      • Mercredi 7 Octobre 2015 à 09:31

        Campanule:Merci de ton passage. Allez , on ne va pas être mauvaise langue .Un "bounhoumme" blogueur a signalé avoir reçu une avance sur prime qui devait être versée en 2016. Voir ici sur le blog de Paysan Heureux, pas toujours heureux en ce moment .

        Aujourd'hui débute le sommet de l'élevage à Cournon ( 63) mais sans les 1200 bêtes prévues .Pas de bovins ! Mais le ministre de l'agriculture doit y venir aujourd'hui, je crois .

        Des nouvelles bestioles , il y en a , c'est sûr.J'arrive du sud et les moustiques ont changé de couleur happy

    55
    Mercredi 7 Octobre 2015 à 15:41

    bonjour j'arrive de chez Passion et j'ai la réponse au sujet du ST nectaire !!merci pour l'info !

    Je viens de lire encore une maladie pour les animaux !!!! mon Dieu mais ça ne s'arrête jamais !!! bonne semaine et restons optimistes pour la suite !!! nath

    56
    Jeudi 8 Octobre 2015 à 12:50

    merci pour ton commentaire sur ma note Hermione, c'est une chance d'avoir vu 3 fois le chantier et merci pour le lien côté Amérique. Bonne journée, bises. Renée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :