• Statuettes en argile blanche de la Gaule des Bouchures

     comme  e Bourbonnais c'était La Gaule profonde, mais...

    Cet article est réalisé en coopération avec H20 , la Bourbonnaise des Combrailles . L'idée de cet article  est venue dans nos têtes de Bourbonnaises à la suite d'un post réalisé par notre ami Kasimir  lorsqu'il a découvert la Vénus d'Onirikou (taillée dans du bois de rose ) qui pourrait être contemporaine de  la Dame de Brassempouy .happy Voir ici son article .

    En Bourbonnais , nous avons des statuettes d'argile blanche datant  de l'époque gallo-romaine . J'en avais vu  au musée Anne de Beaujeu à Moulins .  Mes connaissances étant limitées sur ce sujet , c'est H2O , passionnée d'archéologie qui m'a fourni les documents . Elle a du délaisser son intéressant blog  depuis quelques temps . Mais je suis sûre qu'elle le reprendra dès qu'elle le pourra .

     

    La Gaule Profonde

     

    Le Bourbonnais avait, à l'époque gallo -romaine , une importante "industrie " de la terre blanche . Il était terre de potiers gallo -romains .

     

    Je vous mets tout d'abord un lien vers le site  planet -Allier .Avec ce lien vous saurez tout ou presque sur les figurines en terre blanche de l'Allier .Si vous cliquez sur Carte de chalandise ( texte ci-dessous ), vous verrez l'importance du commerce . Un site simple et intéressant  à découvrir.

    Pourquoi ces statuettes ? "Obligés par la conquête de Jules César de lutter contre l'influence romaine, la Gaule Profonde  va passer d'une religion orale , avec druides, à une religion familiale avec autel domestique " (Maurice Franc dans planet-Allier , onglet "Quoi" )

     

    Statuettes en argile blanche de la Gaule des Bouchures

     

     


    En Gaule romaine, aux Ier et IIè siècles de notre ère, sur le territoire des actuelles communes d'Yzeure, Toulon-sur-Allier, Thiel-sur-Acolin, Saint-Pourçain-sur-Besbre, Vichy ... (département de l'Allier), des potiers gallo-romains réalisent des milliers de figurines en terre blanche.

    Pendant que certains effectuent les diverses opérations de moulage, d'autres entretiennent les foyers, surveillent les cuissons, rassemblent et transportent le bois nécessaire, ravitaillent en terres les divers ateliers, cueillent les mousses servant à emballer les pièces terminées, confectionnent les paniers utilisés pour le transport des figurines...

    La production très variée, est vendue sur un vaste territoire (voir carte de chalandise). Elle supplante nettement les autres ateliers.

     

     H2O  a réalisé pour vous une fiche sur les "Vénus bourbonnaises "  et marqué la zone de fabrication sur une carte.

    La terre: la particularité du val d'Allier tient à la présence d'une argile grise trés fine . Elle doit être préalablement raffinée et ne pas contenir  d'oxydes métalliques pour que les statuettes soient blanches aprés cuisson.

    Pour réaliser cette fiche , H20 a utilisé les sources suivantes et ses connaissances en archéologie .

     

    Sources :

    - Magazine documentaire (destiné aux enseignants) - BT 1086 - Mars 1997- photographies de Marie-Line PELLATON ( photos des figurines)

    - Vichy antique par Jacques Corrocher.

     MERCI H20 et à bientôt sur ton blog !

     

     

    « B comme BOURBONNAIS ???F comme Fête des Mères »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 18 Mai 2014 à 19:43
    Francis

    Etonnante zone de chalandise. Je reste interrogé sur la vocation de ce commerce : pudique ou impudique, elles sont tout de même bien avenantes les demoiselles... Bonne soirée

    2
    Dimanche 18 Mai 2014 à 19:44

    une véritable industrie : le commerce de Lourdes avant Lourdes.

    j'ai l'impression qu'il manque une Vénus?

     

    dominique

    3
    Dimanche 18 Mai 2014 à 20:09

    Francis :Tu peux en voir à Moulins , pas trés loin de chez toi...mais..yes. elles sont au musée Anne de Beaujeu .Tu dois en avoir en Bourgogne également .

    Papydom: Presque ça ....Il y a encore de l'argile blanche dans l'Allier ( kaolin d'Echassiéres)

    La manquante , elle doit bien être ici , en pays bigouden .Cherche bien , tu devrais la trouverhappy

     

    4
    Dimanche 18 Mai 2014 à 20:49

    ah chouette !


    je ne connaissais pas les argiles blancs du Bourbonnais.


    Cette productin locale de statuettes de déesses est pour moi également une découverte


    et voici un article drôlement bien documenté


     


    Bravo aux deux Bourbonnaises


    et bises de pinson pour vous deux

    5
    Dimanche 18 Mai 2014 à 20:55

    Kasss : Tu pourrais même en fabriquer car il y a encore de l'argile blanc en 03 . Je vais envoyer ton com  par  sms à H2O . Elle sera contente de ton passage .Merci Kasss. 

    6
    Dimanche 18 Mai 2014 à 21:02

    @tous : Elles ont même fait l'objet d'une thése en 1964 .Voir ici

     

    7
    Yanik
    Dimanche 18 Mai 2014 à 22:50

    Intéressant ! Et même très intéressant ce travail de poterie qui marque un tournant historique. J'ai peut-être raté l'info mais elles font quelle taille ces figurines ?

    8
    Lundi 19 Mai 2014 à 05:57

    Un fameux article... très intéressant


    Merci Nicole


    Bises

    9
    Lundi 19 Mai 2014 à 08:43

    Yanik : H2O te donnera la taille de celles -ci quand elle passera par là .Je pense qu'elle l'a .En principe , leurs tailles variaient entre 7, 5 cm et 45cm . L'immense majorité étant entre 15 et 20 cm ( voir lien 2 ,  fiche H2O)

    Pour les statues bien répertoriées en argile blanche ,  j'ai trouvé des statues d'homme le bras en écharpe , ex -voto thermal .Tu as les tailles exactes ici .Merci pour ton intérêt pour les statuettes fabriquées en Gaule des Bouchures.

    10
    Lundi 19 Mai 2014 à 08:49

    Jackie F. : Merci .Belle journée au milieu de tes fleurs si joliment photographiées .Le blog de Jackie F, c'est ici.

    11
    Hélène
    Lundi 19 Mai 2014 à 10:07

    j'admire ces statuettes et les narratrices qui nous donnent tant de détails sur leur origine et fabrication . Un beau travail de recherche pour notre plaisir.


    Merci et je t'embrasse


    Hélène

    12
    Lundi 19 Mai 2014 à 10:14

    Hélène : Merci .Dans le Gâtinais que tu nous décris en ce moment, il y en a aussi des statuettes en terre happy mais peut-être pas en terre blanche .Belle journée LN

    13
    Yanik
    Lundi 19 Mai 2014 à 16:14

    Merci pour l'info.

    Donc pas réutilisables dans la galette ....

    14
    Lundi 19 Mai 2014 à 21:30

    Yanik ; J'ai lu qu'on en avait découvert en Charente sur le site de Cassinomagus .Donc , on t'en prêtera peut-être pour mettre dans une galette gigantesque .yes

     

    15
    Mercredi 21 Mai 2014 à 18:30

    @TOUS

    Quelques renseignements complémentaires trouvés en médiathèque.

    Vers 180, des ateliers s'implantent aussi dans la vallée de la Moselle et à Cologne.Ces productions concurrentes ne connurent jamais l'ampleur de celles du centre de la Gaule.Le marché était saturé et les silhouettes n'intéressaient plus.D'autres cultes se répandaient : celui de Mithra , puis le Christianisme.

    A la fin du ii ième siècle, la production de statuettes chute rapidement jusqu'à s'éteindre dans la première moitié du III siécle .

    16
    Mercredi 21 Mai 2014 à 18:45

    @Papydom et à tous:H2O a retrouvé la Vénus manquante .Merci H2O d 'avoir envoyée la Vénus impudique.

    17
    Mercredi 21 Mai 2014 à 18:54

    ah que me voilà rassuré !!! sarcastic

    18
    Mercredi 21 Mai 2014 à 19:18
    eMmA MessanA

    Superbes statuettes pleines de grâce. Quels artistes et surtout quelle chance que ces belles dames arrivent jusqu'à nous pour notre plus grande admiration.

    Merci ALN et H20 de nous communiquer vos savoirs. Chapeau pour pour ce sacré boulot.

    A bientôt,

    eMmA

      • toto
        Vendredi 17 Février à 16:31

        Pour info ces statuettes étaient très souvent peinte...les yeux et les sourcils fait avec du noir comme si c'était un trait de plume.

      • toto
        Vendredi 17 Février à 16:34

        Avec le temps la peinture est bien évidement partie, et donc celle retrouver sont souvent blanche ou couleur brique

    19
    Mercredi 21 Mai 2014 à 19:35

    eMma:H20 arrivera bien à te lire , un jour  .Merci de ton com au nom de notre " Coopérative statuettes "happy

    Je crois que c'est 700 piéces qui sont  conservées au musée Anne de Beaujeu à Moulins .Bonne soirée !

    20
    Mercredi 21 Mai 2014 à 21:13

    Nouvel essai... je ne sais pas, j'ai l'impression qu'il y a eu une coupure sur mon précédent com. S'il arrive en retard, n'hésites pas à le supprimer.

    Je disais donc que c'était quand même pas ordinaire cette production de statuettes blanches en Gaule des bouchures ! Les vénus mesurent généralement 15 à 20cm, comme les vierges en plastiques vendues à Lourdes de nos jours...

    On peut également remarquer que les déesses-mères sont assises dans un fauteuil en osier, comme les "vierges à l'enfant" les plus anciennes (cf. celle de la basilique d'Orcival en Auvergne). Les artistes du début du moyen-âge s'étaient-ils inspirés de ces déesses-mères adorées par leurs ancêtres ?...

    Merci et bonne soirée à tous.

    21
    Mercredi 21 Mai 2014 à 21:24

    H2O : Merci pour ton passage  .Je n'avais reçu qu'un " m" du premier com .L'orage t'a permis de rester connectée happy

    Tes réflexions par rapport aux Vierges à l'enfant sont intéressantes .Beaucoup de bouquins s'interrogent sur ces déesses -mères .Merci beaucoup pour m'avoir donné cette fiche .Bonne soirée à toi .

    22
    Jeudi 22 Mai 2014 à 20:32

    Bonsoir Nicole.

    Tout d'abord, je m'excuse pour cette absence involontaire de plusieurs semaines.

    Ensuite, oui, vivement que H2O revienne sur son blog! Même si c'est avec des posts courts.

    Ils seront toujours passionnants! 

    D'ailleurs, cet article en témoigne.

    J'ignorais totalement l'existence de ces Vénus en argile blanche. Et pour cause, dans le Sud — la région d'Arles par exemple, où je me trouve — les statues que l'on trouve dans la vase du Rhône, sont en marbre.

    Bonne soirée à toutes les deux,

    Amicalement,

    Ramon

    23
    Jeudi 22 Mai 2014 à 20:42

    Ramon ; Merci de ton retour sur blog .H2O lira ton com dans quelques jours .Tu as raison de lui dire de revenir avec des posts courts . Il y a encore de l'argile blanche en Bourbonnais .Pour info ; j'ai lu , il y a peu , les lieux bourbonnais où les templiers avaient vécu . Bonne soirée .

    24
    Samedi 24 Mai 2014 à 13:16

    Très intéressant ton article une fois de plus, je n'avais jamais entendu parler de cette terre argileuse dans le  Bourbonnais, encore moins de ces poteries, et de leur histoire.

    Sais-tu si il y a encore des potiers qui exploitent cette argile dans ta région ?

    Merci aussi , pour les explications sur ces différentes Vénus.

    Bonne journée Nicole, bises.

    25
    Samedi 24 Mai 2014 à 16:20

    Valérie : Merci .Je ne pense pas que des potiers l'exploitent encore pour faire de petits objets telles que des statuettes.  Mais l' argile blanche bourbonnaise  est trés utilisée à partir du gisement de kaolin d'Echassieres . Voir ici par exemple.

    De plus , elle sert pour la fabrication de la boue thermale de Vichy .voir là  , toujours provenant d'Echassières 03.

    Bon week-end , Valérie

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :