• POEME DE RENE FALLET CHANT FUNEBRE POUR UN AMI BREDIN

    RENE FALLET  POETE                      27juin 2013

    CHANT FUNEBRE POUR UN AMI BREDIN

    POEME ECRIT POUR SON AMI Roger GOUBI , héros de son livre "UN IDIOT A PARIS "

    Dédicace du livre:" A la mémoire de Roger Goubi, mon ami. Aux communes  de Jaligny-sur-Besbre, Thionne, Cindré, Trezelles et autres villages du Bourbonnais où flotte encore un charmant souvenir."

    R.F.

     

    Ce poème est  paru dans un numéro  des cahiers bourbonnais de 1962, conservé en médiathèque

    +bredin 3

    bredin 3

     CHANT FUNEBRE POUR UN AMI BREDIN

    Il est mort, celui qui parlait aux escargots

     Qui savait le printemps, le soir et le matin.                           René Fallet et son ami Roger Goubi

    On entend sur la route encore ses sabots.

     Le bredin est parti dans le ciel de bredins.                          bredin 3

     Il avait pour amis, le vent, les libellules,

    Ce soir le vent qui pleure a comme de la peine.

     Il est mort, celui qui s'amusait d'une bulle.

     D'une odeur de muguet, d'un refrain de fontaine

    Et ne le verra plus le lapin de garenne

    Danser sur les chemins qui mènent dans la lune.

    Il est mort.

     

    Son chapeau de paille flotte encore

    Sur l'eau de la rivière, et les ablettes tournent

    Autour de l'innocent. C'est une sale aurore.

    C'est l'hiver.  Les  brouillards fument puis  s'enfournent

    En val d'Allier. Soudain Robert Goubi rend l'âme

    A Dieu, et Dieu s'étonne: « Ah, quelle est cette fleur

    Qui pousse en février? » C'est l'âme de l'idiot,

    C'est l'âme du bredin, l'âme tombée en flammes.

    Gardez-la près de vous, gardez-la bien Seigneur

    Car elle vient de naître, elle est comme l'agneau.

     

    Il jouait du bidon quand revenait l'été

    Tapant sur un bidon par les soirs de moisson,            POEME DE RENE FALLET CHANT FUNEBRE POUR UN AMI BREDIN

     II menait son cœur paître au pré d’éternité.

     Ce bidon dans la nuit entrait dans les maisons.

     Et les maisons disaient: Voilà Goubi qui chante,

     Goubi, c'est l'araignée du soir qui te tourmente.

     Bredin, bredin,

     Entends les cloches,

     Drelin, drelin

     Qui se rapprochent...

                                                                                

                                                                                 Il passait comme passe un vent dans les avoines

              bredin 3                             On lui criait bonjour mais il n'entendait    rien

     S'il gardait les cochons, il était Saint Antoine

    Et bénissait la terre et baptisait le chien.

    Quand il parlait tout seul, il parlait à la foule,

    On le voyait de loin se taper sur les cuisses;

    II s'adressait au maire, au soleil et aux poules.

    Ses quatre vérités venaient de Lapalisse

    Dont les tours se dressaient à dix-huit kilomètres.

    On lui donnait à boire, et les trombes du vin

    Ouvraient grandes sa porte et toutes ses fenêtres.

    Alors il était roi, ministre, châtelain

                                  REcevait des baisers , tombait toutes les femmes

                                     

              Le vin parti, Goubi restait  dans les fumées

      Puis s’en allait semer les graines du sésame

    Du Sésame ouvre-toi, je reviens de l'armée,

    Je suis un général, j'ai gagné la bataille,

    Je suis Napoléon,Maurice Chevalier,

    Jeanne d'Arc , c'est ma fille et je lui prends la taille

    Et je suis Clémenceau, je suis né dans l'Allier

     Vous verrez ma statue dans les rues de Vichy!...

     Bredin. bredin.

     Entends les cloches,

     Drelin, drelln,

     Qui se rapprochent...

     

     

                                             Il est mort. L'écureuil n'avait pas peur de lui.

     L'écureuil se demande où est passé Goubi?

     Il est passé par là, peut-être par ici?

     Le Bon Dieu l'a placé dans une sacrée ferme.

     Et le voilà patron d'un tracteur et d'an champ :

     Ciel de mars, il a plu, ciel d'avril, le blé germe,

     Goubi joue du bidon dans le soleil couchant

     

     

     

    Il a jeté sa vie comme on jette un mégot.

    Sur cette terre, il a perdu tout son latin.

    Il est mort, celui qui parlait aux escargots.

    Qui savait le printemps, le soir et le matin.

     

    René FALLET.

                                                                                                              

    BRASSENS , AMI DE RENE FALLET , CONNAISSAIT ROGER GOUBI                                                                         

                                      

                     

     
       
       
       
       
    « FETE DE LA MUSIQUE AU MILIEU DES BOUCHURES D comme DES LIVRES POUR l'ETE »

  • Commentaires

    1
    Jeudi 27 Juin 2013 à 22:06
    eMmA MessanA

     

    Merci Nicole, d'avoir pris la peine de nous reproduire ce bel éloge de René Fallet à son ami bredin.

    Je sais la patience dont il faut faire preuve pour produire une aussi belle note, bien documentée, avec en prime une si belle chanson.

     

    Merci encore,

    eMmA

     

     

    2
    ALN03 Profil de ALN03
    Jeudi 27 Juin 2013 à 22:25

    EmMa:Merci emMa.Le texte, je l'aurais trouvé en partie sur le net, mais avec quelques fantaisies.Mais je voulais le cahier où il avait paru et grâce au bon classement de la médiathèque, je n'ai pas fouillé très longtemps : une ou deux heures de joie à chercher dans les cahiers des années 60.Bonne soirée EmMa

    3
    Vendredi 28 Juin 2013 à 09:53

       Une belle journée qui commence en écoutant Les Copains d'abord....Tes recherches int été fructueuses, je devines ta joie en les découvrant....


    Beau texte humoristique que tu nous offres ...


     


    Je t'embrasse et merci.


     


    L.N.

    4
    ALN03 Profil de ALN03
    Vendredi 28 Juin 2013 à 10:05

    Hélène: Merci de ton passage.J'espère que ta journée sera ensoleillée sous le signe des Copains d'abord, donc de l'Amitié.Je t'embrasse

    5
    Vendredi 28 Juin 2013 à 18:22

    Je me retrouve quelque fois dans ces vers, je dois assurement être un peu bredine aussi ;-).

    Merci pour ce doux billet Nicole, plein de joie et de tendresse.

    Bonne soirée, bises.

    6
    ALN03 Profil de ALN03
    Vendredi 28 Juin 2013 à 18:36

    Valérie: Dans le 03, tout le monde est bredin, un jour ou l'autre.La Bredinerie ne s'arrête pas à la frontière 03-23..Bonne soirée.Continue de photographier les merlettes, le vent , les libellules.Ta merlette , Goubi l'aurait apprivoisée. Bises, Valérie et merci.

    7
    Vendredi 28 Juin 2013 à 19:26

    Il y a une très douce fraîcheur dans ces poèmes.

    Tout est dit à la fin, en quelques mots:

    "il est mort celui qui parlait aux escargots,

    qui savait le printemps, le soir et le matin."

    Bonne soirée, Nicole,

    Amitiés,

    Ramon

    8
    ALN03 Profil de ALN03
    Vendredi 28 Juin 2013 à 19:41

    Ramon:Ce poème , tu l'as résumé en 2 lignes , toi qui a écris un roman si long.

    René Fallet aurait aimé ton super  livre " La damnation du templier "ainsi que "Suzanne " le merveilleux  recueil de poèmes de notre ami  Kas (alias Clovis Perrin) .Amitiés

     

    9
    ALN03 Profil de ALN03
    Lundi 1er Juillet 2013 à 17:27

    Commentaire de DANIELLE 34 mis en ligne à sa demande

    Bonjour ALN, j'ai beaucoup aimé ce joli poème, ce chant funèbre écrit par René Fallet pour son ami. L'exposition Brassens-Fallet qui se tient actuellement à Sète connait un réel succès, je crois avoir déjà dit qu'ils s'étaient connus au tout début des années 50, et l'expo rend bien toute l'amitié intense, la tendresse, l'humour qui liaient ces deux grands hommes et elle s'intitule joliment "Au nom de l'Amitié". Brassens a d'ailleurs connu Roger Goubi, ce bredin si attachant, celui qui savait le printemps, qui avait pour amis le vent, les libellules... et cette phrase : "Ah ! quelle est cette fleur qui pousse en Février ?". C'est l'âme de l'idiot, c'est l'âme du bredin, ces paroles ont quelque chose d'émouvant... Merci pour ton partage. Bises à toi. Danielle

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    10
    ALN03 Profil de ALN03
    Lundi 1er Juillet 2013 à 17:57

    Danielle : Merci pour ton com sympa et tu as de la chance d'avoir cette expo dans ta ville.Roger Goubi est peut-être en photo à l'expo Brassens.Bises

    11
    Danielle34S
    Lundi 1er Juillet 2013 à 18:32

    Merci d'avoir mis mon comm puisque, bizarrement, il refusait catégoriquement de partir ! Peut-être était-il trop long ? Je ne sais trop que penser, je vais donc tenter de faire partir celui-ci, avec un peu de chance. C'est vrai que je suis peut-être un peu trop bavarde, mais tu connais mes comm "ailleurs" et je n'ai jamais eu de problèmes. Bon, je me tais (miracle) et j'envoie. Merci Nicole et bonne soirée. Danielle


    Et non, il ne part pas mais il vient de s'afficher "ce pseudo est déjà utilisé", pourtant je l'utilise depuis le début, je vais légèrement le modifier, sait-on jamais

    12
    Danielle34S
    Lundi 1er Juillet 2013 à 18:36

    Apparemment ça a marché immédiatement, mais s'il est utilisé ce pseudo, c'est uniquement par moi, c'est certain. Avec l'adresse-mail il devrait être reconnu !!! Je n'y comprends plus rien !

    13
    Yanik (ymds)
    Lundi 1er Juillet 2013 à 21:25

    Très beau poème !

    Et quelle humanité à travers ces lignes, nous qui vivons dans une époque qui n'accepte plus de côtoyer les "Goubi".

    14
    ALN03 Profil de ALN03
    Lundi 1er Juillet 2013 à 22:18

    Danielle 34:Les grands mystères d'Eklablog !Tout marche maintenant .Quand tu as ça , rien d'autre à faire que de passer à autre chose sans chercher à comprendre!Bonne soirée

    15
    ALN03 Profil de ALN03
    Lundi 1er Juillet 2013 à 22:24

    Yanik: Merci Yanik et je t'approuve.J'ai connu , dans mon enfance , un " Goubi " plein de bon sens et de gentillesse.

    16
    Mardi 2 Juillet 2013 à 22:59

    Il y a du vrai dans ces vers...

    Sur cette terre, les jours et les saisons passent, au même rythme depuis des siècles, et pourtant on a bien du mal à suivre. Comme ce bredin on a bien tendance à y perdre son latin ...

    Merci ALN pour ce beau poème et tout ce travail de recherche que tu fais pour nous.

    Bonne nuit

    17
    ALN03 Profil de ALN03
    Mardi 2 Juillet 2013 à 23:44

    H2O; Merci et je viens de mettre en ligne un article où c'est toi qui m'as donné des tuyaux.Quand tu auras plus de temps, on monte notre entreprise de BREDINES.Bonne nuit.

    18
    daniel63
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 08:35

    Joli ce poème !

    Ces bredins étaient acceptés de tous et faisaient partie de la société , alors que maintenant ils sont dirigés vers des établissements où ils coupissent ... 

    19
    daniel63
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 13:53

    lire "croupissent" ...

    20
    ALN03 Profil de ALN03
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 13:59

    Daniel:J'avais lu et compris.C'est vrai qu'ils étaient agréables ces gens un peu différents.

    21
    ALN03 Profil de ALN03
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 14:02

    Daniel:Perdu ma réponse de ce matin où je demandais si tu avais connu Goubi , le héros du poème et du livre de Fallet puisqu'il n'a pas changé le nom.

    22
    daniel63
    Jeudi 18 Juillet 2013 à 08:58

    Non , pas connu Goubi ...

    En fait , nous allions peu dans ce coin , ou ne faisions que le traverser .

    23
    ALN03 Profil de ALN03
    Jeudi 18 Juillet 2013 à 09:06

    Daniel : Je pense que cet homme avait un vrai bon sens villageois

    24
    Lundi 21 Avril 2014 à 18:37
    Francis

    J'en connais tant et tant, et si bien et si bien, depuis si longtemps si longtemps, que c'est au grand cimetière des innocents que je prendrai mon repos éternel en leur bonne compagnie.

    Merci Nicole pour la découverte de ce joli moment.

    25
    Lundi 21 Avril 2014 à 18:54

    Francis : Très jolie phrase que tu écris là .Merci d'avoir pris le temps de venir lire ce poème trouvé au service Patrimoine de la médiathèque de ma ville qui est tout prés du pays de Goubi .

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :