• Mère QUATRE PATTES

    M comme MERE "QUATRE PATTES"    13/05/2014

    La Ch’tite Gâte est née dans une métairie qui possédait une grande mare au milieu de la cour .

    Cette mare , appelée la « grande pêche »* servait d’abreuvoir à vaches , de lavoir pour rincer le linge sorti de la lessiveuse et de réservoir d'eau pour le jardin.

    Personne n’avait jamais  eu l’idée de clôturer cette mare. Et La Tonine gardait bien sa Ch'tite à 10 m de la mare. Comme le petit frère venait d'arriver, il fallait la "dresser la Ch'tite " !

    Mère QUATRE PATTES

    La Tonine et sa Ch'tite Gâte  archives personnelles

    « ça ne se fase pas de quo temps  de barrer les pêches »* disait encore Le Piarre , il y a peu . Donc la ch’tite gâte et son frère ont été gardés dans cette cour par La Mère 4 Pattes et quatre bras qu'ils appelèrent tout simplement "La Mère Quatre Pattes ".  C’est elle qui les empêchait de s’approcher trop près de la mare. C’était leur "Nounou des bouchures ", leur protectrice contre les dangers de la mare,  en somme .

    Dès qu’elle  marcha,  la Ch’tite Gâte entendit  tous les jours ces recommandations faites par sa maman, La Tonine : « Ne t’approche pas de la pêche  car la Mère 4 pattes  te mangera ! ». La Ch'tite Gâte ne sortait pas librement dans la cour car une barrière à claire -voie  (" l'entrousse en bourbonnais" ) jouait 2 rôles: empêcher les poules d'entrer dans la cuisine et empêcher les enfants de sortir. Mais , parfois, on oubliait de fermer "l'entrousse"

    Donc la gamine redoutait «La Mère 4 pattes »et ne s'approchait pas de la mare.

    Quand elle sut parler,  la Ch’tite Gâte demanda : «  A-t-elle aussi des grands  bras ? 

    -Bien sûr , répondit la Tonine et elle t’emportera avec ses 4 bras .Elle a aussi de gros yeux.

    -Mais où est -elle ? 

    - Elle est au fond de la pêche et ne sort que si un enfant s'approche !"

     Donc , très vite , la Ch'tite Gâte   avait compris qu’il ne fallait pas s’approcher de cette mare.

    Mère QUATRE PATTES

    Pour la photo, c'était autorisé de s'approcher de la mare 

    Mais une question lui revenait constamment à l’esprit :" A quoi ressemble La Mère 4 pattes ? ".

    Personne n'arrivait vraiment à lui décrire ce monstre.

    Alors, elle a imaginé cette bête, sa bête féroce. Elle l’a même dessinée maladroitement. Elle a surtout raconté des tas d'histoires à son frère,( son cadet de 18 mois). Parfois , elle transformait La Mère 4 Pattes en une méchante  sorcière. Mais le plus souvent , elle lui parlait  d'une énorme grenouille. Oui, elle en était de plus en plus sûre et affirmait à son frère : " La Mère 4 Pattes,    c’est  une grenouille géante avec de grandes dents et de gros yeux qui vit tout au fond de la mare , une grenouille méchante , la grenouille de garde de la mare"

    Mère QUATRE PATTES

    Photo extraite de : http://www.viepaysage.com/archives/2010/10/14/19329469.html 

     

    Et elle continuait d'expliquer au Ch'tit gars :"César , le chien, garde  la cour et la Grenouille géante garde la mare . Ses sœurs sont   celles  que nous pêchons  avec un chiffon rouge accroché à  une épingle à nourrice quand nous accompagnons Pépé.  Au moins, celles-ci ne deviendront  pas des Mères 4 pattes,  puisque nous  les avons  pêchées"

    En ce temps-là, il y avait une multitude de grenouilles dans les mares " Au milieu des bouchures". La Ch'tite gâte était persuadée de contribuer à l'élimination des futures "Mères 4 pattes ". Et il arrivait, parfois,  à La Tonine ou à La Toinette de faire cuire 4 grenouilles.

    Un soir, les grenouilles coassérent  très fort, plus fort que d'habitude et la Ch’tite Gâte fut effrayée,  persuadée d’entendre uniquement la « Mère 4 pattes » .Vraiment , c'était un coassement de Monstre.

    Nous avons déménagé dans une deuxième ferme où il y avait toujours une mare dans la cour .

    Evidemment,  La Mère 4 Pattes avait suivi.

     

     

    Puis , nous avons "Fait Saint Martin"* une troisième et dernière fois. Et là , plus de mare , mais un puits où on tirait l’eau avec un seau .

    Mère QUATRE PATTES

    photo personnelle  

    La Ch’tite gâte avait 9 ans et on ne lui parla plus vraiment de la Mère 4 pattes. 

    Quand la Ch'tite Gâte eut 10 ans , la Tonine lui dit : " Tu sais bien que La Mère 4 pattes n'existe pas. Mais il ne faut pas le dire. Tu diras à La Louisette qu'elle est dans le puits". Elle avait  encore du temps pour trouver une histoire car La Louisette venait juste de naître.

    Quand La Louisette fut en âge de s'approcher du puits , La Ch'tite Gâte entrait en pension et je crois bien que le puits fut fermé à ce moment -là et on n'entendit parler de La Mère 4 Pattes que de temps en temps. La Ch"tite Gâte a toujours pensé la voir un jour cette Mère Quatre Pattes  et coup de bol, grâce à la magie du net , elle vient de la retrouver sur le blog de YMDS et c'est sûr que c'est elle car elle était bien planquée dans un post de 2010. Par contre , elle a perdu ses grandes dents en vieillissant. Mais je vous assure qu'elles en avaient 4 gigantesques. En plus, elle sait maintenant qu'elle est rousse et  est devenue une princesse.

    Mère QUATRE PATTES

     

    Photo extraite de : http://www.viepaysage.com/archives/2010/10/14/19329469.html 

     

     Mais , La Mère 4 Pattes a eu des descendants qui ont émigré en Afrique de l'Ouest puisque des chercheurs viennent de découvrir , en 2014 , une nouvelle famille de grenouilles à grandes dents .

    Je savais bien que La Mère Quatre Pattes  avait des enfants  et que des scientifiques le prouveraient un jour .

    ww.rts.ch/info/sciences-tech/5587883-une-nouvelle-famille-de-grenouilles-a-grandes-dents-decouverte.html

     

    Merci à Yanik ( YMDS) de m'avoir autorisé à lui kidnapper ces photos découvertes dans son blog " Vie du paysage ". 

     

    * traduction:"une pêche"est une mare en patois bourbonnais 

    "ça ne se...barrer les pêches " ça ne se faisait pas de clôturer autour des mares 

    "faire Saint Martin": déménager pour la Saint-Martin puisque les baux étaient faits d'une Saint Martin à l'autre .En général, des baux de 3 ans .

    Déménager se dit aussi "se rumer " .Donc Ils se sont rumés pour la Saint Martin .

     

     

    « Marc Bertola , Maître-verrier en Bourbonnais Patrick Bouffard en trio »

  • Commentaires

    1
    Mercredi 13 Mai 2015 à 19:29

    yespeut-être que si les scientifiques s’approchaient de la mare, ils pourraient, eux, n'étant plus enfant, capturer ce méchant spécimen qui fait peur aux enfantsyes

     

    2
    Mercredi 13 Mai 2015 à 19:35

    @Lmpt73:Merci. Mais bien sûr, je n'y avais pas songé. Je crois bien qu'il n'a effrayé que La Ch'tite gâte et son frère. Mais je vais leur écrire à ceux qui ont trouvé les grenouilles à grandes dents en Afrique . Célébrité assurée pour ce coin de bouchures !yes

    .

    3
    Mercredi 13 Mai 2015 à 19:44

    C' était au temps où les mères avaient de l' imagination pour dissuader leurs enfants de s' approcher trop près du danger. Pas besoin de barrière autour des mares ou des piscines. Mais je me demande si je n' aurais pas voulu vérifier en entrant dans la mare ! Mais je n' étais pas très obéissante, donc mauvais exemple.J' adore ces histoires de la ch'tite gâte et l' accent du Bourbonnais même écrit.......Quand même, ces grenouilles....aller effrayer les enfants d' Afrique de l' Ouest.....quelle vilaine mentalité !

    Bonne soirée. Bises

    4
    Mercredi 13 Mai 2015 à 20:00

    Simone: On a juste testé la mare gelée. Les grenouilles ont émigré, c'est sûr. Tu as vu les dents de celles qui ont été découvertes. Même Victor en aurait peur ! Merci et bonne soirée .

    5
    Mercredi 13 Mai 2015 à 20:32
    eMmA

    Oh Nicole, c'est un véritable conte que tu racontes-là, à mi-chemin entre La mare au diable et le petit chaperon rouge ! Il faut te lancer et demander à ton ami Kasi de te créer les illustrations !

    Merci pour ces souvenirs pittoresques.

    Bisous,

    eMmA

    6
    Mercredi 13 Mai 2015 à 20:33

    J'adore ces histoires merveilleuses et très pratiques ! Le tout était de ne pas avoir un(e) gamin(e) trop curieux/euse ..... smile
    Je ne connaissais que la "vilaine sorcière", appellation moins étrange que la sublime "mère 4 pattes".

     Il y a eu beaucoup d'accidents avec les mares et autres trous d'eau et de nombreuses familles en ont pâti. Mais sans ces garde-fous inculqués, il y en aurait eu bien plus.
    De nos jours, après des décennies d'abandon et de comblement, on remet des mares en état, non plus pour des activités rurales mais pour que la biodiversité - en particulier les grenouilles édentées - retrouvent des lieux de reproduction ou de vie aquatique.

    7
    Mercredi 13 Mai 2015 à 20:46

    eMma: Tout est vrai ou presque.Je ne sais pas où La Tonine avait trouvé cette Mère 4 pattes car il n'y a eu que ces deux gamins qui la redoutaient. Ce doit être une cousine de Replète qui appartient  à toi et à Kas.Merci et bonne soirée.

    Yanik : Merci pour avoir hébergé cette Mère 4 pattes .Bon , elle n'a plus de dent.Mais ce qui est curieux c'est que Google m'a envoyé rapidement sur ce post de ton blog 

    Nous avions une barrière en plus .Mais oui, plusieurs familles en ont pâti.

    J'ignore ce que sont devenues ces deux mares.Mais les grenouilles édentées commencent à revenir dans les nombreuses "pêches" de mon coin de bouchures .

    8
    Mercredi 13 Mai 2015 à 21:50
    Marité

    Rooh, ton histoire fait écho à la mienne. La mare se trouvait sur le chemin de l'école et la fermière toute proche de là, me disait:" Mi tiote, t'approche pas d'l'iau... la Marie 4 pattes t'attrapera..." Elle se prénommait Marie, et non Mère, cette méchante là...

    Avec son fils (Michel) un peu plus grands, nous allions y chercher des "claque-seaux"... des têtards... dans l'espoir de les voir se transformer en grenouilles... ce qui n'arriva jamais hélas !

    Je me souviens aussi d'un hiver où il avait fortement gelé et cette mare était devenue une très belle patinoire. Nous étions une dizaine à glisser dessus et avions oublié l'heure de l'école. L'instituteur (méthode Freinet...) est venu nous chercher (sans nous gronder) et s'est même risqué à quelques glissades avec nous :-)

    Merci Nicole pour cette histoire qui évoque pour moi plein de souvenirs heureux :-)

    GROS BECS et belle soirée !

    9
    H2O-
    Mercredi 13 Mai 2015 à 21:55

    Pour nous, c'était "l'ario" qu'il était interdit d'approcher. C'était un trou rempli d'eau où les vaches buvaient et où on lavait le linge, mais il était un peu éloigné du village. Je me souviens avoir oublié  cette interdiction pour aller ramasser des fleurs pour ma mère, mais je me souviens aussi de la punition sévère au retour que je ne comprenais pas... C'était une bonne idée et une belle histoire cette mère "quatre pattes".

    Bises et bonne fin de semaine Nicole.

    M-Jo

    10
    Mercredi 13 Mai 2015 à 22:15

    Marité: Et tu ne l'as pas retrouvé La Marie 4 Pattes .Cherche bien .Tu devrais y arriver.Mais amusant cette similitude ."Mi tiote, t'approche pas d'l'iau" va devenir " Ma Ch'tite t'apperche pas d'l'iau " happyT'Y vois ben qu'on se comprend .

    Ravi d'avoir ravivé tes souvenirs heureux .

    Moi aussi , j'ai eu durant mes 3 dernières années de primaire un instit "méthode Freinet ".D'ailleurs pas facile à appliquer cette méthode .Et tu vois ce qu'on est devenu!!!.happy

    H2O: "L'ario"c'est combraillais , ça happy Dans mes bouchures, on parle du "ri " pour un ruisseau .Sinon, tous les trous d'eau sont des "pêches " .Essaie la Mère 4 Pattes avec petit T..et tu verras l'effet produit .J'ai quelques doutes.Reviens quand tu peux nous voir 

    Bonne soirée et merci à vous deux 

    11
    Mercredi 13 Mai 2015 à 23:11
    Francis
    Une belle histoire familiale, adaptation des précautions d'usage à cette époque dans les campagnes. En Saône et Loire chez les grands parents de MC, il y avait "la mère engueule", ou bien "la vouivre" qui vivait dans les puits et les mares... juste ce qu'il faut pour attiser la curiosité des gamins et gamines délurés avec un zeste de trouille ! Ce portillon bas retenant les enfants et empêchant les poules d'entrer dans la cuisine appelé "entrousse" chez vous, était nommée "pronde" dans le Morvan.
    Bises et bonne fin de semaine
    12
    Mercredi 13 Mai 2015 à 23:28

    Francis: Henri Vincenot a bien écrit un livre sur La Vouivre.Je ne devais pas être délurée car j'avais la frousse .

    Enfin, maintenant retrouvé La Mère 4 pattes .Donc MC était bouclée derrière la "Pronde".On était bien.On pouvait parler aux poules .Maintenant , les poules n'errent plus dans les cours de ferme.Bonne fin de semaine à vous et n'oublie pas de "Monter Alluze " le nez au vent , demain.

    13
    Daniel63
    Jeudi 14 Mai 2015 à 07:00

    Vrai que ces mares ont causé bien des chagrins dans les campagnes ....La Mère Quatre Pattes avait sa raison d'être ! Et l'entrousse aussi ....

    Mais elles étaient bien tentantes quand même , surtout quand elles étaient un éloignées des maisons ! happy

    Mais une question me turlupine : la Chtite gâte avait elle prévenu son baigneur des dangers du lieu ??? Jamais un petit bain en douce ?

    14
    mireille du sablon
    Jeudi 14 Mai 2015 à 10:23

    Dans le "temps", les parents avaient beaucoup d'imagination pour nous éviter de faire des bêtises. Comme nous n'avions aucun moyen de vérifier leur histoire, ça prenait à chaque fois!

    Bonne journée, bises de Mireille du sablon.

    15
    Jeudi 14 Mai 2015 à 11:33

    Daniel 63: Oui, dans ta montagne bourbonnaise, tu as connu, comme moi,  les dangers de ces mares et leurs chagrins !La mare en photo est celle de la maison 2. Je n'ai pas de photo où on voit celle de la maison 1, la plus dangereuse .

    Plus tentantes dans les prés, je pense , surtout avec de la glace dessus !

    Je n'ai pas de souvenir de bain du baigneur .Mais je sais que Bleuette en a pris un.happy

    Au fait , je vais te  confier le prénom du baigneur . Il  s'appelait Robert ;o)Il est possible que j'ai un blogueur avec ce prénom là.Va savoir!!!yes

    Mireille du sablon: Notre naïveté nous protégeait des accidents éventuels happy Belle journée à toi 

    16
    Jeudi 14 Mai 2015 à 11:47

    sais-tu que tes histoires nous feraient presque peur ?

    mais c'est que je fais dans mon jardin:une grande marre

    et j'espère que les grenouilles viendront 'habiter

    et donner quelques concerts 

    bisesdeKass

    17
    Jeudi 14 Mai 2015 à 12:09

    Khaz :Fais gaffe ! La Mère quatre pattes pourrait venir si ta mare est assez profonde.happy

    Toi qui n'as pas peur des volcans , tu ne vas pas la redouter. Bon jeudi!

    Pour voir le lieu où Khaz va faire venirLa Mère 4 pattes happy, allez voir ses travaux de jardinier ici, sur son blog . 

    18
    zette
    Jeudi 14 Mai 2015 à 14:12

    nous on disait la mère à quatre  bras, enfin c'était mémé MARIE qui disait cela pour nous empêcher d'approcher 


    "le creux" dans la cour de la plume!!! bien sur ces photos m'ont fait grand plaisir, une petite


     tristesse quand même.


    j'espère que tu vas mieux, ici à part mon genou tout va bien, bises de nous deux!

    19
    Jeudi 14 Mai 2015 à 14:49

    Zette : Merci de nous rappeler que la mare s'appelle aussi " le creux " et j'avais  oublié ce " creux " à La Plume. Donc , un peu héréditaire , l'appellation de cette " Mère 4 bras ou 4 pattes " !!!happy

    Merci beaucoup pour ton com .Je vous embrasse tous les deux .Regarde ta boîte mail dans un petit moment .

     

    20
    Jeudi 14 Mai 2015 à 17:13

    J'ai adoré ce récit!

    Que de vies de petites filles et de petits garçons a dû sauver, la méchante "Mère 4 pattes!"

    J'ai l'impression que rien ne rend l'interdit aussi efficace que la magie! :-)

    Bonne soirée Nicole,

    Amicalement,

    Ramon

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    21
    Jeudi 14 Mai 2015 à 20:07

    Ramon : Merci.Cette magie a bien eu son  efficacité. Mais on a développé aussi une certaine peur de l'eau .

    Tu vois , je l'ai retrouvée La Mère 4 Pattes !happy Internet est donc magique .

    Bonne soirée à toi aussi 

    22
    Vendredi 15 Mai 2015 à 09:33
    J’ai bien aimé ton article sur la mère 4 pattes, mais tu te trompes, moi aussi j’ai eu droit à la mère 4 pattes..d’ailleurs ce doit être à cause d’elle si j’ai jamais pu apprendre à nager.....Rire à gorge déployée
     
    Par contre, moi je l’ai toujours imaginée sous la forme d’une énorme carpe (je ne devais connaitre que la carpe comme bête qui allait dans l’eau....), avec une énorme bouche, et 4 pattes, ce qui lui permettait de courir hors de l’eau si on s’approchait trop près, pour nous attraper. Pour moi elle était dans le puits devant la maison et aussi dans la mare vers chez L'Ugène..ce qui fait qu’en vélo même si je revenais des terre noires je passais le plus à gauche possible le long du prés et du jardin pour qu’elle ne m’attrape pas.. Je ris toute seule en écrivant cela car je t’avoue que c’était bien oublié..... Donc tu vois, la Louisette l’a connue mais avec une imagination différente.....
     
    La Louisette 
     
     
    23
    Hier à 22:25   Supprimer le commentaire
     
    ALN03

    Louisette : La Ch'tite Gâte me charge de te dire qu'elle est désolée de n'avoir pas été à ton écoute quand tu parlais de La Mère 4 pattes .yes

    Si tu faisais du vélo seule , tu devais bien avoir 6 ans . Et La ch'tite Gâte , à 16 ans , avait le nez dans ses bouquins et s'est peut-être même moquée de toi, à l'époque .

    La Ch'tite Gâte te présente ses excuses et te fais de grosses bises.

     

    Promis que si je  la trouve ta carpe à quatre pattes , je la mets en ligne. On va mettre les savants à sa recherche.happy

     
    24
    Daniel63
    Il y a 57 min   Supprimer le commentaire
     

    Il va te falloir trouver du fil costaud , car une carpe à quatre pattes , ça doit tirer fort sur la ligne !oops

    Et tu en priveras les générations suivantes ....sleep

    Si le baigneur s'appelait Robert , il a bien en commettre quelques unes ....

    23
    Vendredi 15 Mai 2015 à 09:41

    Daniel 63:En pratiquant la pêche en wifi , pas de risque de casser le fil yes

    Les générations suivantes sont p'tête bien privées de la mare  de L'Ugène. La carpe ou la grenouille à 4 pattes , pas sûr que ça les effraierait .

    Les  "Robert"  ne sont pas tous des "Robert le diable " happy

    24
    Danielle
    Vendredi 15 Mai 2015 à 11:02

    J'aime bien cette histoire de la Mère 4 pattes qui tenait les enfants loin des mares avec une bonne dose de mystère et de crainte. L'imagination des petits devaient travailler à fond ! Chez nous, cernés entre la mer et l'étang, des canaux partout, on savait nager à quatre ans au plus, forcément avec toute cette eau la prudence s'impose puis c'est aussi une tradition en quelque sorte et cette coutume est tellement agréable et naturelle... elle fait partie de notre vie ! Bonne journée, tes récits sont savoureux. Danielle

    25
    Vendredi 15 Mai 2015 à 11:42

    Danielle; Merci .Eh bien nous , c'était "nager comme un fer à repasser " car pas de piscine , à moins de 45 km à la ronde . Donc l'eau , c'était source de frousse ! Vous pouviez nager dans la mer et c'est parfait .Comme tu dis " c'est votre vie!" Et ton étang est si beau!

    26
    Hélène
    Vendredi 15 Mai 2015 à 11:50

    Comme tu sais bien raconter les histoires, on te suis  comme dans le réel, tu devrais éditer des contes, les lecteurs seraient nombreux et les enfants adoreraient te lire, ils aiment le fantastique qui fait peur.


    Bises


    Hélène

    27
    Vendredi 15 Mai 2015 à 12:10

    Hélène: Mais elle est vraie cette histoire .J'en avais vraiment peur de La Mère 4 pattes .Et puis, la preuve : j'ai retrouvé sa photo sur le blog de Yanik !Belle journée 

    28
    Vendredi 15 Mai 2015 à 21:43

    je ne serais franchement pas tranquille aujourd'hui d'habiter ferme ou maison avec une marre toute proche. Il fallait en effet rivaliser d'imagination pour ne pas tenter les enfants de s'en approcher. Pour le puit c'est la même chose, c'est tellement tentant pour les enfants, ça me fait tjs peur!

    Je vois que la cht'ite gâte était plutôt obéissante ou froussarde pour n'avoir jamais tenté de braver l'interdit.wink2

    Bon we Nicole, bises

     

    29
    Vendredi 15 Mai 2015 à 22:23

    Alroga: On nous fichait la frousse dès notre naissance . Maintenant , ces mares sont comblées ou clôturées si trop proches des maisons . A l'époque, pas d'eau courante au robinet ni pour les gens, ni pour les bêtes.Donc les mares servaient d'abreuvoir.

    Les puits sont fermés efficacement maintenant puisqu'on n'y tire plus l'eau avec un seau .Mais c'est vrai qu'il faut y faire attention .MerciAlroga et bon week-end à vous tous .

    30
    gi
    Samedi 16 Mai 2015 à 10:44

    Maintenant on apprend aux enfants à nager ! :-)

    on comble les mares (et en normandie il y en avait beaucoup !)

    et on se demande pourquoi le temps est perturbé, pourquoi il y a des inondations, etc, etc...

    Ton histoire est vraiment bien racontée ! un vrai don....! 

     

    31
    henri
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:02

    La Ch’tite gâte avait beaucoup d'imagination....j'aime bien cette histoire que j'aurais aimé raconter à mes élèves du CE...autrefois


    Cordialement

    32
    Samedi 16 Mai 2015 à 11:21

    Gi:Bienvenue au "milieu des bouchures ".Dans le coin dont je parle, peu de mares dans les prés ont été comblées. Mais dans les cours , oui , et on peut le comprendre . Mais les haies ( bouchures) sont toujours là.Tu habites une bien belle région.

    Henri; Tu peux reprendre du service happy.Tes CE m'auraient prise pour une " bredine " ( un peu folle en Bourbonnais  ).

    C'est idiot: je n'ai jamais pensé de la raconter à mes CM...autrefois .

    Merci et Bonne journée à vous deux

     

    33
    Samedi 16 Mai 2015 à 18:46
    rené jeanine

    c'est vrai que dans le temps passé il y avait des mares dans toutes les cours , et il fallait bien trouver quelque chose pour que les enfants n'aillent pas trainer par là, (car en effet les mares n'étaient pas barrées), amusante cette histoire, et fort bien contée, compliments amitiés  

    34
    Samedi 16 Mai 2015 à 19:14

    René Jeannine :Merci .Pas "barrées" les mares et pas de barrière "accôtée " ( puisqu'en Bourbonnais , on accôte la porte happy )Il devait bien y  avoir une belle mare ou des douves dans le château bourbonnais de votre enfance .Bonne soirée.

    35
    Mercredi 20 Mai 2015 à 09:25

    Bonjour,

    Voilà une belle tranche d'histoire à la manière d'un conte presque.

    Merci pour les traductions, fortes utiles pour un Belge établi dans les Landes.

    (race belgo-landaise)

    36
    Mercredi 20 Mai 2015 à 11:24

    Rfl: Merci pour ton humour .Les vaches  belgo-landaises sont bizarres. En Bourbonnais , que des blanches charolaises ou presque ! Je traduis toujours , car même ici , peu de gens parlent encore ainsi. Mais les Bourbonnais , nés à la campagne comprennent cette langue d'oil qui variait souvent d'un village à l'autre .C'est ma LV1 , ce patois !happy 

    37
    H2O-
    Mercredi 20 Mai 2015 à 19:16

    On ne trouve pas ces histoires magiques de notre enfance dans les livres et c'est bien d'en parler avant qu'elles tombent dans l'oubli.

    Bises et bonne soirée

    38
    Mercredi 20 Mai 2015 à 19:37

    H2O: Tu as le droit de la raconter à ton petit-fils.Tu vas bien trouver une "pêche" ou un "creux " dans ton coin .

    Bonne soirée à toi 

    39
    Vendredi 22 Mai 2015 à 16:45

    J'ai relu ton article.

    Superbe, comme toujours.

    C'est la mare, qui m'intrigue et m'ensorcelle un peu.

    Tu décris magnifiquement bien le mystère qui sourd de cette mare.

    Bonne soirée,

    Amitiés,

    Ramon

    40
    Vendredi 22 Mai 2015 à 22:55

    Ramon: Merci beaucoup pour ton gentil com. Les mares sont pleines de mystère.Tu vois la Louisette , soeur de La Ch'tite Gâte y voit une carpe à quatre pattes. 

    Ah si seulement , La Mère 4 Pattes pouvaient effrayer ceux qui détiennent ton ami , Jean Pierre  lâchement emprisonné au Qatar et si elle faisait bouger les politiques français !

    Je profite de ma réponse à ton com pour mettre un lien vers la lettre à NVB de Gaëlle Perrin -Guillet que tu as mise sur ton blog et je copie -colle une de tes phrases de présentation de Gaëlle :

    Gaëlle est aussi l’un des 112 auteurs signataires de la pétition en faveur de Jean-Pierre MARONGIU, ce citoyen français prisonnier au Qatar depuis 2013 et lâchement abandonné par le gouvernement Français.

    41
    bardon
    Mardi 4 Août 2015 à 07:38
    Bonjour
    Pas de mere à 4 bras dans la pêche de mes grands parents mais <la mère noire au fond du pou" .
    En Combrailles un "creux" désigne une petite mare aux bords abruts...
    Cordialement
    Dominique
    42
    bardon
    Mardi 4 Août 2015 à 07:42
    Abrupts ! je voulais dire...
    43
    Mardi 4 Août 2015 à 18:25

    @Bardon: Merci de ta visite à la "Mère 4 bras " qui a 4 pattes happy

    Je vais situer la limite entre Combrailles et mon bocage ,au niveau des gorges de la Bouble. Oui, le creux est peut-être plus abrupt que la "pêche ", mais pas grande différence dans mon coin.

    T'en avais du bol d'avoir 2 sortes de monstres chez tes grand-parents. Tu avais le choix , au moins .

    Donc "Va quare de l'aigue din le pou ", tu dois comprendre,  toi qui as été effrayé(e) par La Mère noire.C'était une expression qu'employait mon voisin.Merci pour ton témoignage .

    44
    bardon
    Mercredi 5 Août 2015 à 04:50
    Très peu de différences en fait j ai l impression...gâte (fille de parenté) si quand même. Chez nous cela signifiait tomber dans les pommes"tomber gâte".je ne me rappelle plus par contre s il y avait un mot spécifique pour designer une fille de parenté...
    45
    bardon
    Mercredi 5 Août 2015 à 06:16
    J enlève(fille de parenté)dans mon commentaire.J étais pas réveillé...
    Vive le patois,les bouchures,les pêches et les bestioles qui hantaient nos campagnes !
    46
    Jeudi 6 Août 2015 à 01:27

    D.Bardon: Gâte veut dire "Fille" tout simplement .C'est moi qui ai un peu transformé mon  nom happy Bon, mon grand-père disait souvent;"T'es ma ane ch'tite gâte" .Donc nom mis à toutes les sauces .

    On disait bien : " Ol a un gât et une gâte.Oué le choix du roi " .Gâte , c'est vraiment bourbonnais .

    Et pour en rire , on dit bien; "Qua gâts do Bourbonnais y sont pas forts, mais y sont adrets"

    Mais comme tout est simple en 03, on disait aussi "gate "pour fatigué et " tomber gate "

    Vive les bouchures et à bientôt!

    47
    bardon
    Mercredi 12 Août 2015 à 19:01
    Ou dale aneut!
    Cordialement
    Dominiue
    48
    Mercredi 12 Août 2015 à 22:05

    Quou dâle , sûr , anne !

    I su ben un peu gate! Quo soulé va nous rend' berdin ! N'vons nous mette à l'omb'sous les châgnes

    merci Dominique 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :