• Corvée pour La Ch'tite Gâte ( souvenir )

     comme orvée pour la Ch'tite Gâte 

    La Ch'tite Gâte n'aime pas vraiment le 1er janvier depuis son enfance. Et voici , un premier janvier, parmi d'autres, tel qu'elle se souvient.

    Premier janvier 1954: 

    Il faisait froid. Mais la cuisinière à bois chauffait bien la pièce principale qui était une grande cuisine. Il y avait un peu de glace aux vitres des chambres. Mais l'édredon nous protégeait bien du froid.

    La Ch'tite gâte avait décidé de ne pas se lever. Pas de réveillon la veille pourtant, mais elle voulait rester planquée sous son gros édredon de plumes, fait maison.

    La Tonine est  venue lui dire: "leve te don pa nous dire bounne an- née . T'as t'y bintôt fini de fare ta berdine ! ".

    La Ch'tite gâte s'est levée, a fait une bise à ses parents et à son frère ( La Louisette , sa soeur, n'était pas encore née ),leur a murmuré trois mots et est repartie sous son édredon. Elle avait quand même pris un livre pour ne pas s'ennuyer.

    Pourquoi ne voulait-elle pas se lever ? Elle le savait très bien et elle en trouvait des raisons bonnes ou mauvaises...

    La première raison était qu'Arthur allait venir "souhaiter la bonne année " chez ses parents. (Ben oui, en Bourbonnais on ne présente pas ses voeux. Au milieu des bouchures, on se souhaite la bonne année)

    Arthur était le charretier de la scierie voisine. La Ch'tite gâte le trouvait effrayant : il était très grand , ses vêtements sentaient l'odeur du cheval. Il avait une chambre chez ses patrons, mais dormait souvent près de ses chevaux. Pour la Ch'tite gâte, c'était un diable, un sorcier. Que d'aventures rocambolesques,elle a fait vivre à Arthur,dans sa tête. Il avait toujours le rôle du méchant.

    Et la Ch'tite Gâte ne voulait pas faire la bise à Arthur. Un point c'est tout !

    Enfin, à 10h , le Piarre est venu élever la voix .Et le Piarre " o save ben causer quand vou falle et ol a gardé un bon reste de ça ! ".  Donc Le Piarre ouvre la porte de la chambre et crie: " T'vas t'y te lever,oui ou non. Faut qu't 'sieu à la messe de onze heures "

    Les autres fois, La Ch'tite Gâte aimait bien aller à la messe ou au caté. Mais le 1er janvier, c'était différent.

    En effet, notre vieux curé , le Chanoine comme on disait, avait l'habitude d'être très exigeant le premier janvier,encore plus que d'habitude. 

    La Ch'tite gâte s'est levée ( on obéit au Piarre dans la maison ), s'est "décrassée un peu le museau " et a filé à la messe. A la messe , rien de spécial! Mais la corvée était pour la fin.

    Les enfants du caté allaient tous " souhaiter la bonne année au Chanoine G.." .

    La Ch'tite Gâte s'avance la première et dit : " Bonne année et Bonne santé, Monsieur le curé ! ". Ah , c'est sûr que le chanoine ne lui fait pas la bise ni même un sourire.Il s'écrie, en colère" Vas-tu me souhaiter la bonne année correctement ! "

    Et voilà , La Ch'tite Gâte obligée de réciter la formule correcte que bien sûr,elle connaît : " Bonne année, bonne santé, Monsieur le curé et le paradis à la fin de vos jours ! " Et là, c'était parfait.

    L'après -midi du 1er janvier, La Ch'tite Gâte réussit à se planquer plus ou moins. Mais elle sait qu'elle doit aller souhaiter la bonne année aux patrons de la scierie : La Bertine et Le Touènne (encore un Touènne ). Elle aime beaucoup ces gens qui le lui rendent bien. Mais le premier janvier, c'est différent .

    Avec son frère, elle va donc chez Le Touènne et La Bertine. A eux le "Bonne année , bonne santé" suffit. La Bertine leur donne une piéce de cent sous , une orange et un paquet de crottes de marquis. Des étrennes, c'est la joie ! Mais il y a ensuite, un rite obligatoire. Et là, problème!

     

     

     

    La Bertine va chercher sa bouteille de liqueur de cassis fait maison et sort des verres : "Allez, faut bouère ane ch'tite goutte din de l'iau ". La Ch'tite gâte déteste ce breuvage comme elle déteste le vin dans l'eau et l'alcool en général.

    A-t-elle des goûts bien affirmés ? Non ! Mais le Touènne, son grand-père, lui a dit, un jour , quand elle avait environ 5 ans : " Ma Ch'tite , si t'peux, ne boué pas de vin. Oué pas do bon butin ! " Et les leçons de ce genre du Touènne sont devenues "paroles d'évangile " pour la Ch'tite gâte .

    Elle refuse la ch'tite goutte. Mais La Bertine lui prépare un verre en lui disant: " ça t'fera pas de mal. Oué le premier de l'an! " Et La Ch'tite Gâte boit son verre de liqueur de cassis dans l'eau avec autant de plaisir qu'elle buvait l'huile de foie de morue.

    La journée s'est écoulée.  La Ch'tite Gâte a bien dû se planquer quelques autres fois dans la journée. Le Piarre l'a bien fait sortir de sa chambre deux ou trois fois.

     

     Le Piarre , tous les premier janvier, lui disait " Arrête -te  dont un peu de faire ta tête de cochon ! "

    La formule du Touènne, son grand-père était; " T'es ma ane p'tite tête à manger des glands"

    Et maintenant, elle n'aime toujours pas trop le premier janvier. Mais elle considère que " Bonne Annéeest une marque d'amitié qui permet de rester en contact ou de reprendre contact   avec sa famille, ses amis. Mais qui saura si l'année sera bonne et ce qu'elle nous réserve ?

    Moi, je vous souhaite une "Bounne An-née et une Bounne Santé" pour vous dire que je pense à vous tous et vous remercie de vos commentaires tout au long de l'année. Mettez dans ces mots en vert espérance,  tout ce que vous désirez pour 2016.

    Corvée pour La Ch'tite Gâte ( souvenir )

     

    Année 1954, en France : Voir ici 

     

     Les sabots d'Hélène écrits par Brassens en 1954. Ecoute ici avec vidéo  

    Et enfin "Le Déserteur " par Serge Reggiani que La Cht'ite chantait à l'époque, avec en prélude " Le dormeur du Val de Raimbaud "

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « BONNES FETES DE FIN d'ANNEECharroux mon village par PASCAL PINEL »

  • Commentaires

    1
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 20:31

    tu appréhendais vraiment "Arthur", petite tu le craignais dans sa tenue peu odorante, il ne t'attirait pas, ça se comprend. Du jour de l'an, je garde un bon souvenir, il fallait aller chez 2 tantes habitant la même commune, des soeurs à mon père, avec plaisir pour une bonne année et bonne santé. Bien ton témoignage d'enfant ! je te présente mes meilleurs voeux pour l'année 2016, bien des joies avec tes enfants et petits enfants. Bises. Renée

      • Vendredi 1er Janvier 2016 à 23:25

        Campanule: Le jour du premier janvier, Arthur mettait des vêtements propres. Mais , c'était une idée d'enfants .Merci Renée.

    2
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 21:14

    Merci Nicole pour ce beau témoignage qui doit bien rappeler à tous des moments difficiles ou heureux lors de ce changement d'année !
    Horrible cette histoire des "crottes de marquis" ! On ferait des révolutions pour moins que ça  !  Quant à la goutte imbuvable et autres biscuits périmés sortis d'un fond de buffet, merci j'ai déjà donné ! ;o)
    Belle et heureuse année à toutes les ch'tites Gâtes de toutes les époques !

      • Vendredi 1er Janvier 2016 à 23:30

        Yanik: Merci. OK , je ne t'offrirai pas de biscuits sortis du fond du buffet ! Le Bourbonnais revendique les "crottes de marquis ". Mais tu connaissais peut-être, dans ton pays de Cougnas, des chocolats du même nom.

        Merci au nom de toutes les Ch'tites gâtes de toutes les époques.

    3
    algora
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 23:22

    Et bien je vois que tu t'es décrassée le museau, j'en profite donc pour te coller une grosse bise sur chaque joue et une petite su l'bout du nez pour te souhaiter une très belle et heureuse année 2016.

    Et pis allez, "Arrête -te  dont un peu de faire ta tête de cochon! " comme chaque 1er janvier^^

    Enormes bisous Nicole!

    4
    Vendredi 1er Janvier 2016 à 23:33

    Algora : Merci de la part de la Ch'tite gâte pour tes bises.

    Tu diras la phrase en bleu à ta Poupette pour voir l'effet produit happy

    5
    daniel63
    Samedi 2 Janvier 2016 à 06:32

    Je crois bien que c'est Mouloudji qui a chanté le déserteur avant Vian , et un peu plus tard ...Pas grave !^^

    Même pas une bise au chanoine ??? Vrai que les rapports étaient différents .

    Mes souvenirs du 1 er janvier sont vagues , hormis le policier qui faisait la circulation vers la gare à Vichy , monté sur un genre d'estrade et entouré de bouteilles que les gens déposaient depuis leur voiture en s'arrêtant à sa hauteur ....

    Tu nous fait là une belle description de la vie de naguère .    

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:13

        Daniel

        Tu lis ici et tu sauras tout .Boris Vian a composé et Mouloudji l'a chanté avant Reggiani .Cette chanson a plusieurs versions.Mais 1954 est important pour elle.

        Le chanoine était en colère contre moi , je supposeyes.Toi, le gars du Mayet , tu allais en ville .Et l'agent de police que tu décris, je ne l'ai vu que sur des images.

    6
    Samedi 2 Janvier 2016 à 08:11

    Merci Nicole pour ces souvenirs d'une autre époque. Je n'en garde que les meilleurs et laisse de côté les autres: embrasser les voisin(e)s qui sentaient le tabac ou le vin ou l'eau de Cologne et brillantine, la barbe qui piquait, les plaintes et lamentations sur la santé et le temps qu'il faisait (on ne parlait pas de météo à l'époque...)

    Allez, les temps ont changé, fort heureusement!

    Bonne et heureuse année Nicole, reviens vite nous conter d'autres histoires!

    Gros bisous du jour de Mireille du Sablon

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:16

        mireille: Merci.Je ne sais pas si tous les changements sont bons. Ces souvenirs me font sourire et trouver des excuses pour ne pas fêter le nouvel anyes

    7
    Samedi 2 Janvier 2016 à 08:47
    eMmA MessanA

    Ils sont joliment racontés tes souvenirs, merci Nicole.

    Chez nous, on ne faisait pas tant de cérémonies pour le changement d'année. Pas spécialement de réveillon lorsque j'étais enfant. Ce n'est que plus tard, largement ado, que nous avons comencé à faire comme tout le monde. Mais nous gardons cette idée que c'est un jour comme les autres, ce premier jour de l'année...

    Belle année 2016 à toi, Nicole.

    Je t'embrasse,

    eMmA

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:20

        eMma: Je n'ai jamais fait de réveillon pour le premier janvier ni dans mon enfance , ni maintenant. Comme toi, je considère que c'est un jour comme les autres.D'ailleurs j'ai oublié qu'on avait changé d'année , en remplissant un imprimé ce matin et en le datant de 2015.Merci eMma

    8
    Samedi 2 Janvier 2016 à 09:21

    Bonjour Nicole, je reçois tes vœux avec beaucoup de plaisir, grâce à toi, je me souviens de l'épreuve de la cérémonie de la bonne année dans chaque maison du hameau où je vivais, les crottes de chocolats, les gâteaux secs, le petit verre de liqueur, etc..., mais cela reste des souvenirs qui ont malheureusement disparus.

    Je t'adresse tous mes souhaits de santé et bonheur pour 2016.

    Bernard

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:23

        Tirebouille:C'était amusant pour certains. Maintenant j'en souris. Mais il y avait une très bonne entente entre les voisins qui s'entraidaient si besoin. Merci pour tes souhaits.

    9
    Simone
    Samedi 2 Janvier 2016 à 09:46

    Bounne année à la Ch'tite Gâte. C' est marrant ton histoire d' Arthur, je crois que nous sommes beaucoup d' ex-enfants à avoir un "Arthur" dans son enfance. J' en avais un, il s' appelait Mr Gaillard et je le détestais car il m' appelait Simonette et il braillait ça du plus loin qu' il me voyait. Quand aux crottes du Marquis, je me soupçonne d' être capable de les trier par terre et de les manger quand même.

    Merci de nous faire partager ce souvenir à la fois rigolo et émouvant. Il s' insère dans un monde disparu qui était sympa et pas seulement parce que c' était celui de notre enfance. Il y a quelques jours, j' ai revu les vacances de Mr Hulot. C' était aussi dans ce monde disparu.

    Bonne journée Ch'Tite Gâte et fais-nous encore partager d' aussi jolis souvenirs.Bises

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:29

        Simone: Merci Simonette happy Mais oui, je crois qu'on a tous un "Arthur ".

        J'ai eu une élève qui grattait les chewingums sur le sol et les dégustait.

        Mais , des ramasseurs de crottes de marquis, ce serait nouveau ! Regarde bien si t'en trouves pas en ramassant tes feuilles!

    10
    Danielle
    Samedi 2 Janvier 2016 à 10:55

    Bonjour Nicole, après avoir lu tes souvenirs d'enfance, j'ai souri devant ton refus de voir Arthur et de lui faire la bise car j'ai ce même genre de souvenir profondément ancré en moi. Et que d'humour dans l'évocation de la tradition chez la Bertine. Je te souhaite également une très bonne année 2016 pleine de douceur et surtout une bonne santé. Merci pour Brassens et Reggiani qui sont avec Ferrat mes chanteurs préférés depuis mon adolescence ! Quant aux "crottes de marquis, un goût de légende... au parfum (!) de vérité ?" Bonne journée à toi. Danielle

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:32

        Danielle: Merci.Ces souvenirs sont très présents. Je ne les avais jamais écrits et hier, comme je n'aimais toujours pas le premier janvier, j'ai décidé de les mettre sur mon blog. J'espère que t'as bu une ch'tite goutte de Listel , hierhappy

    11
    Samedi 2 Janvier 2016 à 17:25

    Bounne an-née!

    C'est super, de nous la faire commencer avec ces souvenirs.

    C'est frais, doux, authentique.

    Article à lire et à relire :-) !!!!!

    Amicalement

     

    Ramon

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:40

        Ramon: Merci. J'ai eu envie de vous raconter hier ces souvenirs.

        Bien sûr, 1954 c'est une année marquante happy

        Hier, je me disais en écrivant ceci que ton ami Jean -Pierre Marongiu  le courageux devait se rappeler ses souvenirs d'enfance dans sa prison du Qatar.

        Ses voeux sont les plus beaux que j'ai lus 

        http://www.basagana-ramon.com/2016/01/mes-voeux-pour-2016.html#comments.

         

    12
    Samedi 2 Janvier 2016 à 18:31

    Je n'étais pas née en 1954 mais je connais bien le froid rigoureux qui s'est abattu cet hiver là. C'est à ce moment que L'abbé Pierre s'est fait connaitre avec son appel en faveur des sans logis. D'ailleurs, il y a un très bon film à voir avec un excellent Lambert Wilson.

    J'ai apprécié de lire tes souvenirs et d'écouter Brassens et Réggiani, des artistes qui font partie de mes préférés.
    Et bien que je pense comme toi au sujet des souhaits de Bonne année, je te la souhaite quand même sereine.

     

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:47

        In the mirror: Je me souviens très bien de cet appel à la radio. Et mon instituteur nous en avait longuement parlé en classe. Bounne an-née et merci de ton passage sur mon blog.

    13
    Samedi 2 Janvier 2016 à 18:32

    Bonjour,

    Eh bien, tu as bonne mémoire !

    En ce début d'année, c'est dans ma langue maternelle que je t'adresse mes vœux :

    Ik wens je een gelukkig nieuwjaar !

    Gros bisous

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 20:54

        Rfl : Merci pour tes voeux en flamand ( me trompe-je ? happy )

        Je me souviens bien des petits événements de mon enfance et certains sont plus marquants que d'autres .

    14
    Samedi 2 Janvier 2016 à 20:05

    Bonsoir Nicole, de souvenirs pas toujours agréables, mais si bién racontés !!!

    merci

    Bises

    15
    Samedi 2 Janvier 2016 à 20:55

    Jackie: Merci. Il y a pire comme souvenir. Et ce sont mes souvenirs de "tête de cochon " ! happy

    16
    Samedi 2 Janvier 2016 à 21:49
    Marité

    Chez moi aussi il fallait faire la tournée des voeux... et ce n'était pas de la crème... Enfin, si... dans les boules en chocolat. C'était ça le plus intéressant :-)

    Une belle et heureuse année Nini et plein de GROS BECS !

      • Samedi 2 Janvier 2016 à 22:43

        Marité: Merci. Et tu les aimais les boules en chocolat , nos crottes de marquis bourbonnaises.

    17
    Samedi 2 Janvier 2016 à 22:00

    "Bounne An-née et une Bounne Santé", de bon souvenirs, "les crottes de marquis" autre bon souvenir, (je parle des crottes en chocolat !!), elle savait ce qu'elle voulait la ch-tite-gate !! pour ma part,  je n'ai jamais trouvé la tournée des voeux pénible ! bonne et heureuse année, amities et bises

    18
    Samedi 2 Janvier 2016 à 22:47

    renéjeannine:les "crottes de marquis " bof , bof ! Tu devais bien la répéter cette expression au pays d'Emile Guillaumin. Merci .Y te la souhaite bounne et heureuse qu' l'an -née!

    19
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 00:31

    Bonsoir ALN,

    J'ai lu ton récit et vu les vidéos. Je commenterai plus tard.

    Je te souhaite un bon dimanche.

    20
    Dimanche 3 Janvier 2016 à 22:26

    Bonsoir ALN,

    Me revoilà, hier, j'ai regardé les liens et ensuite en écrivant mon commentaire, j'ai voulu écouté et par trois fois je me suis faite avoir. Les liens effacent ce que l'on est en train d'écrire et pourtant je le sais mais... Alors trois fois hier, j'en avais un peu marre et j'ai donc abandonné.

    J'aime beaucoup lire tes récits sans compter que j'aime ces langues anciennes. En te lisant, on ressent l'ambiance dans lequel tu te situes c'est super. Merci de nous conter tes magnifiques souvenirs.

    J'aime aussi les années en France c'est très intéressant. Georges Brassens : les sabots d'Hélène, notre chanson, à mon mari et moi quant à la chanson "Le déserteur", elle reste dans les mémoires et de plus avec "Le dormeur de Val" de Rimbaud en prélude c'est fantastique. Lorsque j'écoute ce prélude, je revois la scène dans le film" Verlaine et Rimbaud". Cette scène m'a beaucoup marquée.

    Moi aussi, je me défilais pour la bonne année quand j'étais gamine. J'allais toujours faire pipi ou plutôt me renfermer dans les toilettes sans que l'on me voit et je revenais  plus tard. Mais un jour, j'avais une dizaine d'année lorsqu'au moment de me sauver, une main m'a attrapé le bras. L'année d'après, je trouvais le bon moment pour me carapater à nouveau.

    Il y avait aussi une scierie à deux, trois kilomètres du village. J'aimais y aller car ça sentait si bon le bois et c'était si beau. On ne me voyait pas car je me planquais mais moi, je voyais tout.

    Merci pour ce bon moment.

    Je te souhaite une bonne soirée.

      • Lundi 4 Janvier 2016 à 12:54

        Marie-Jo : Merci. Je prends plaisir à écrire "Les aventures de La Ch'tite Gâte".C'est plus facile pour moi que de dire "je"yes

        La scierie,j'adorais aussi .Mais elle était à 100 mètres .

        Toi aussi , tu savais te planquer et tu m'as fait sourire .

        Bon après -midi, Marie-Jo 

         

    21
    Lundi 4 Janvier 2016 à 15:51
    Francis

    Merci Nicole pour la sincérité, la justesse et l'authenticité de ce témoignage. Ces obligations qu'ont fait subir les adultes aux enfants laissent des traces... mais le cassis, c'est un sirop divinement parfumé non ? Même avec un peu d'alcool ?

    Ôtes-nous d'un doute, M. le curé n'était tout de même pas du genre à faire sauter les petites filles sur ses genoux mad... sans quoi le paradis intello !

    Moi, j'allais chaque nouvelle année faire la bise à deux cousines vieilles filles : fallait mettre les patins, se tenir assis dans la salle sombre parfumée à la cire et tremper des boudoirs dans le vin mousseux cool ! Elles piquaient un peu du menton mais étaient gentilles et moi aussi, alors un jour, j'ai eu un Louis d'or coolcool (que j'ai toujours avec le second pour mon mariage)

    Bises et bonne semaine

      • Lundi 4 Janvier 2016 à 18:45

        Francis: Merci .La liqueur de cassis a de l'alcool et je ne bois pas d'alcool. J'aime l'odeur du sirop de cassis

        Rassure-toi ! Monsieur le chanoine faisait une bise aux filles pour le 1er janvier. Et c'est tout!  Je n'ai eu ni instit , ni curé qui faisaient sauter les petites filles sur leurs genoux.Mais en ce temps-là , il y a eu beaucoup de silences sur ce sujet .

        Et mon instit et ce curé s'eng..de temps en temps , mais s'entendaient bien et pouvaient boire un ch'tit canon ensemble.

        Du mousseux bourguignon, j'espère ! Elles me semblent sympas tes vieilles cousines. Tu es un homme qui vaut 2 louis d'or .Ouah ouh!

    22
    bardon89
    Lundi 4 Janvier 2016 à 16:23
    Émouvants souvenirs Nicole.Nous non plus chez mes grands parents à Louroux on ne fêtait pas grand chose hormis Noël...
    Par contre puisque tu évoques une scierie 30 ou 40 ans après j ai encore l odeur de la sciure de la scierie Vernadat dans le nez...j y bossais pendant les vacances scolaires.
    Bonne et heureuse année à toi.
    Bises
      • Lundi 4 Janvier 2016 à 18:44

        Bardon 89: Bonsoir Dominique.Meilleurs voeux 2016.

        La scierie Vernadat existe  peut-être toujours? je ne sais plus.Elle a peut-être changé de nom ?

        La scierie dont je parle était juste avant le bourg de T...à 600m environ.Elle a bouclé quand La Bertine et le Touènne ont pris leur retraite.Ils auraient bien 110 ans maintenant.Mais j'ai vu le bâtiment détruit par la foudre , il y a 2 ans. Le hasard fait que j'étais là-bas et que c'est moi qui ait appelé les pompiers.

         

    23
    bardon89
    Lundi 4 Janvier 2016 à 16:30
    On ne fêtait pas grand chose mais je dois préciser que l assiette était tout le temps bien garnie...
    Ça me fait drôle de voir tout ce qu on fête aujourd'hui...
    Dominique
      • Lundi 4 Janvier 2016 à 18:43

        Bardon 89: ça te fait drôle ! Et pourtant tu es encore jeune! Mais c'est sûr que tes grand-parents qui auraient peut-être bien à peu près  l'âge de mon père devaient bien avoir en réserve pompe aux grattons, piquenchâgne et p'tête bien un ch'tit canon. Bises et Bounne an-née !

        Hors sujet : Sais -tu que Pascal Pinel vient de sortir un beau livre sur Charroux et le hameau de Péchenin? Je vais le voir en signature , le 9 janvier .

    24
    Mardi 5 Janvier 2016 à 00:28
    Lannic

    Merci pour ces souvenirs joliment contés qui me rappellent quelques 1er janvier vécus, subis serait peut-être juste :) , au fin fond de ma Bretagne.

    Visiter les grands parents était plutôt une bonne nouvelle, quelques piécettes, bonbons et chocolats étaient au rendez vous, mais pour quelques voisins la visite était moins enthousiasmante. Et pourtant ils n'étaient vraiment pas méchants... Mais bon, lorsque nous sommes gamins on se fait parfois du cinéma et on cherche, je crois, à s'inventer quelques terreurs.

    Ceci étant dit, je souhaite une belle année à la Ch'tite Gâte.

      • Mardi 5 Janvier 2016 à 19:48

        Lannic: Merci.En Bretagne, tu devais le dire en breton et c'est du chouchen qu'on devait te donner, je supposehappy

        Je crois bien aussi que La Ch'tite gâte s'inventait des terreurs car Arthur était sympa 

    25
    H2O-
    Mardi 5 Janvier 2016 à 15:34

    Bouna anada et bouna santa... moi aussi je déteste cette période de l'année mais je ne sais pas trop pourquoi... C'est pourtant une période de fêtes et de réunions de famille que l'on devrait apprécier mais c'est sans doute le coté "imposé" de ces voeux qui me gène.

    Meilleurs voeux à la ch'tite gâte

      • Mardi 5 Janvier 2016 à 19:51

        H20: Merci pour le dire en patois de tes Combrailles , différent de celui du bocage. H2O , on devrait fêter le premier de l'an en juillet.Tu ne crois pas?A bientôt , ma compatriote bourbonnaise.

    26
    Mardi 5 Janvier 2016 à 19:43

    ah regarde comme je sais bien parler ton patois :

    Bouna anada et bouna santa... 

    j'suis fort , hein !

    et d'abord bon mois de janvier, Ch'tite Gâte

      • Mardi 5 Janvier 2016 à 19:58

        Khaz: Bravo pour ton patois. Mais tu parles celui de notre amie commune,H20, la Combraillaise .

        Tu vas apprendre  celui des bouchures : " Bounne an-née et Bounne santa! ".

        T'es un chef et t'as bien gagné de venir faire la fiesta avec H20 et moi au Débredinoire happy Il y a 6 ans qu'on en parle.yes

        La Ch'tite Gâte te remercie.

    27
    daniel63
    Mercredi 6 Janvier 2016 à 07:03

    Bigre , un débredinage de groupe !!!! Là , il y aura du boulot !

    Fanfare prévue ??? Parquet salon pour les agapes ???

     

      • Mercredi 6 Janvier 2016 à 10:35

        daniel: Tu seras invité .Plus on est de bredins, plus on rit .Un restau en face devrait suffire .Mais un parquet salon  s'il y en a encore , ce n'est pas bête du tout ! Mais il y a peut-être un créneau à prendre dans cette organisation de manifestation. Je vais étudier la question happyEt on a déjà un Doc pour assurer les urgences happy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    28
    Samedi 16 Janvier 2016 à 21:54

    Bonsoir ALN,

    Juste de passage pour te souhaiter une bonne soirée ainsi qu'un bon dimanche.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :