• Charroux mon village par PASCAL PINEL

    " comme HARROUX MON VILLAGE " livre de PASCAL PINEL

     

    Charroux est un village bourbonnais classé comme plus beau village de France. C'est le seul village de l'Allier qui a obtenu ce label. Charroux est un village qui a un passé historique important. Voir ici pour les amateurs de détails historiques.

    Ce village est à environ 30 km de mon village au "Milieu de Bouchures " , et c'est un village où j'ai travaillé, une semaine, à mes débuts , en 1964. A cette époque, je me suis perdue dans les ruelles sans nom. Mais, je n'ai pas oublié l'accueil et la sympathie des Charlois. Ensuite , ce village, rénové vers 1990 et années suivantes, est devenu un lieu très touristique .

    Pascal Pinel, écrivain bourbonnais, a passé son enfance et jeunesse à Charroux. Il a pris des photos de ce village depuis son adolescence et prime jeunesse et c'est ce village,d'avant l'an 2000, qu'il fait revivre dans un beau livre où alternent photos, poèmes et écrits sur Charroux. Ses photos ou diapositives ont été scannées.

    Pour moi qui ai connu Charroux, avant la naissance de Pascal,  je vais dire simplement que celui-ci a retrouvé l'âme de Charroux. Dans mon enfance, mon grand-père me racontait déjà des histoires de Charroux.

      Pascal fait revivre également la ferme de ses grand-parents, à la fin de ce livre sous le titre "Visite à Péchenin". C'est près de 120 photos d'époque en couleurs ou en noir et blanc qui illustrent cet intéressant livre .

    Voici ce que l'auteur écrit dans sa longue  introduction dont je vous livre quelques lignes

    "...Je vous propose au fil des pages de "Charroux, mon village" une visite des moins classiques. Nous délaisserons la grande Histoire, mais tant pis. Tantôt nous en raconterons des petites -dans la tradition des "tours de Charroux"-tantôt, à l'écoute de la vie du coeur, nous prendrons la plume des poètes. Une galerie de portraits atypiques des villageois d'avant l'an 2000 nous rappellera l'importance de la place de l'humain ", mais aussi le caractère éphémère de nos parcours terrestres.

    Il s'agit seulement ici de faire revivre un peu, le temps d'un livre, le village de mon adolescence. Il faudra laisser toute nostalgie de côté pour cette plongée dans le passé, ce passé tout proche où Charroux n'était pas encore devenu le village touristique d'aujourd'hui "

    Je vous présente donc la première et la quatrième de couverture de ce beau livre bourbonnais.

    Pascal a déjà présenté son livre depuis décembre  et l'a dédicacé dans de nombreuses librairies bourbonnaises et autres ainsi qu'au marché de Noël de Charroux. Il aura l'occasion de le présenter encore, évidemment. J'ai beaucoup apprécié que cet auteur lise en public quelques morceaux choisis de son livre et un court extrait d'un livre d'un autre écrivain bourbonnais,  car il lit merveilleusement bien ( Eh oui, Pascal, c'est la vérité ! ).

    Vous pouvez voir l'auteur , en dédicace dans une librairie bourbonnaise ( extrait du journal La Montagne )

     

     

    Charroux mon village par PASCAL PINEL

     

     Charroux mon village par PASCAL PINEL

    Charroux mon village par PASCAL PINEL

    ( cliquer pour agrandir )

    Et comme vous êtes sympas, voici une page du livre montrant une rue où Pascal aimait jouer, au siècle dernier, avant la rénovation ( photo et texte de Pascal Pinel )

    Ce n'est pas le premier livre de Pascal. Il a déjà écrit 3 romans et 3 livres de poèmes et Photographies. Je vous parlerai bientôt de "Ricochets de Lumière sur la Bouble " qui a obtenu le Prix du Bourbonnais en 2007.( J'indique les titres des livres dans les commentaires )

    Bravo Pascal et je souhaite un immense succés à "Charroux, mon village" suivi de "Visite à Péchenin" tout en souhaitant au hameau de Péchenin de ne pas voir arriver tous les touristes de Charroux.

      J'écris un extrait de la dédicace que Pascal Pinel m'a faite : "...pour retrouver l'âme de nos campagnes, nos racines terriennes, des émotions oubliées et cette grande famille que nous sommes..."

     

    Ce livre est en vente dans les librairies régionales.Mais où s'arrête la région, maintenant ?

    Si vous êtes intéressés , vous pouvez également contacter Pascal Pinel  puisque Pascal est son propre éditeur.

     


    « Corvée pour La Ch'tite Gâte ( souvenir )Du cochon pour l'Hiver »

  • Commentaires

    1
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 21:11

    DU MEME AUTEUR :

    Récit-roman:

    Le grand sequoïa ( 2011, Prix Daniel Bayon 2012 )

    La rose des vents ( 2012)

    Rabanet (2014)

     

    Poèmes et photographies:

    Ricochets de lumière sur la Bouble(2005, prix du Bourbonnais 2007 )

    Vent de neige ( 2006 avec Karina Mitrecey )

    Grand soleil( 2010 avec Karina Mitrecey )

    Livre pour enfants: 

    Les promeneurs du crépuscule ( 2013 avec Vannina Van Schirin)

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:44

        Rectificatif : "Le Grand Sequoia" n'a pas besoin d'un tréma sur le i pour être un beau et bon bouquin.Et je ne peux pas l'enlever sans détruire le com.

         

    2
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 21:15

    J'ai eu l'occasion de visiter Charroux, quand ce village était devenu "touristique". Il ne m'avait pas impressionné, contrairement à d'autres lieux Bourbonnais bien plus authentiques. pas de lien vers le livre ou des photos?

     

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 10:43

        LMPT :Les photos de Pascal, c'est plutôt le Charroux d'avant .Mais aussi, les portraits de certaines personnes attachantes du village .Allez, je vais me permettre de scanner une ou deux photos de ce Charroux où Pascal jouait car ses textes accompagnant les photos sont une merveille .

    3
    Dimanche 17 Janvier 2016 à 23:14

    j'ai eu l'occasion de visiter Charroux en 2013, le clocher a une forme peu commune, la ville possède une belle porte, maisons anciennes, même si le village a été rénové, il est resté authentique; je me souviens aussi de la fabrique artisanale de moutarde, bocaux de crêtes et roupettes de coq; j'ai pris quelques photos. Ce livre est certainement intéressant, écrit par une personne du village, un bon témoin.Renée

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 10:50

        Campanule: Merci .Les artisans sont assez nombreux à Charroux. En 1964, il y avait plutôt de gros commerces , genre marchand de bestiaux, coquetiers etc...Il y avait 2 écoles dans ce village .

        Le clocher , je crois qu'on ne sait pas trop .Une histoire de Charroux dit qu'on l'a coupé pour qu'il ne soit pas plus haut que le beffroi , une autre que c'est la révolution qui est passé par là .Et je vais te dire ce que mon grand -père me racontait : " Il se serait cassé , en déplaçant l'église parce que des taupinières s'étaient mises devant la porte de l'église " happy Pascal Pinel raconte de jolies anecdotes dans son livre car les Charlois ont toujours eu des histoires bien à eux et fort sympathiques .

    4
    Lundi 18 Janvier 2016 à 08:38
    Francis

    "Marier les photos et les textes", voici une phrase qui me parle bien ! Je me suis arrêté brièvement, sous la charme (et à l'ombre) de CHARROUX pour un peu de repos dans une très chaude journée de vélo de juillet 2011, c'était avant d'arriver au camping de JENZAT je crois. Emerveillé... même si toujours un peu dubitatif devant quelques fastueuses restaurations, plus encore devant les "boutiques à touristes" de ces "Plus beaux villages de France". Je ne garde toutefois pas le souvenir que CHARROUX soit "vulgairement envahi" ?

    On trouve par chez nous des villages ou bourgades bien restaurés, en partie par des "opération cœur de village".

    Bises et bonne semaine

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 17:27

        Francis:Merci ! T'es presque un Bourbonnais! Oui, si tu venais depuis la route Gannat-St Pourçain, c'est avant .

        Peut-être que tu es passé aussi "Au milieu de mes bouchures ".

        Charroux, en 1964, avait beaucoup de maisons inhabitées et instit 'débutante , sans bagnole, je logeais dans le petit hôtel local où mon père m'avait débarquée. Deux écoles, en des lieux différents.Et malgré les explications de l'hôtelière très sympa, je tournais en rond et n'arrivais pas à trouver l'école où j'allais en remplacement .Enfin, un volet s'est ouvert et une brave  dame m'a guidée car j'étais complétement partie à l'opposé Ensuite , j'ai eu l'aventure du Godin à allumer. Heureusement , le garde-champêtre super sympa est venu à mon secours, prévenu par un gentil Charlois qui passait par là. Bon, tu me diras que je n'étais pas douée !

        "Vulgairement " ,tu le prends dans l'origine latine venant de vulgus= la foule ?.Eh ben si, il y a des jours où il y a beaucoup de monde.

        Continue de marier photos et textes dans ton blog !

    5
    Christiane
    Lundi 18 Janvier 2016 à 08:51
    Livre écrit avec beaucoup d'amour pour charroux et pechenin....je suis la maman de l'écrivain je ne peux qu'être fier de mon fils et l'encourager à continuer d'écrire
      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:05

        Christiane: Merci beaucoup de votre passage, vous la Fille de Péchenin. Vous savez qui m'a déjà parlé de vous happy dans l'arbre généalogique aux noms "arrangés" de mon blog. C'est sûr que Pascal exprime tout son amour pour ces deux lieux dans ce livre. Il a merveilleusement lu l'autre jour son passage sur " Marie-Louise" et là, j'ai moi aussi revu ma grand-mère. Il a lu également  "Le ramassage des patates". C' est super également , car sous forme d'histoire de Charroux, votre fils exprime tout son amour pour Charroux.

        Je ne vais pas tout dévoiler happy Mais vous ne pouvez qu'être fière de lui.

    6
    Danielle
    Lundi 18 Janvier 2016 à 09:42

    Faire revivre le village d'autrefois, mettre à jour cette âme, cette vie qui a tellement changé, un village c'était comme une famille, des liens, une authenticité aujourd'hui disparue il faut bien le reconnaître ! Puis le tourisme s'installe et envahit, les commerces se multiplient et l'âme du village s'efface progressivement et se perd. Ce monde rural n'avait rien de commun avec ce que nous connaissons à présent et c'est bien dommage ! Bien sûr je sais que pour vivre il faut évoluer, mais le tourisme prend parfois des proportions bien... envahissantes ! Tout comme dans les villes d'ailleurs... bien placée pour le savoir !!! Bonne journée Nicole. Danielle

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:11

        Danielle : Merci. Charroux, village d'Histoire avait besoin d'être rénové. Ce n'est pas encore envahi comme dans ton coin.Sans cette rénovation, il y aurait beaucoup de maisons inhabitées. Je pense que ce village a quand même gardé une âme .

    7
    Lundi 18 Janvier 2016 à 09:55

    Bonjour,

    Quand les racines sont belles, l'arbre ne peut qu'en être plus beau.

    Bisous de douces Landes

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:16

        Rfl : Merci pour ta jolie citation qui devrait faire plaisir à Pascal également . Belle journée dans tes jolies Landes.

    8
    Simone
    Lundi 18 Janvier 2016 à 11:14

    Pascal Pinel et toi me donnez très envie d' aller visiter ce village. Je crois, à travers les photos, qu' il comblerait mon amour des vieilles pierres où flotte encore un esprit d' autrefois, celui de la France profonde comme on dit maintenant. D' un autre côté, je suis d' accord avec Danielle, le tourisme et ce qu' il engendre sur le plan commercial, tend à effacer un peu l' âme authentique de ces vieux villages, mais, avec un peu d' imagination on peut se servir de l' écrin qu' ils représentent et l' animer dans sa tête.

    Merci pour ce reportage très attractif

    Bonne journée. Bises

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 13:02

        Simone: J'ai perdu ta réponse. Mais oui, que tu trouveras des histoires à raconter en visitant Charroux.Tu y trouveras des tas de bons produits et tu rencontreras peut-être quelqu'un qui te racontera une histoire de Charroux: histoires qui ont fait la réputation du village autant que la moutarde.

        Et si tu lis ce livre,tu en feras des découvertes.

        A Charroux, il y aurait même de la place pour un toubib.Si tu veux reprendre du service...

        Merci et bon après-midi.

    9
    Lundi 18 Janvier 2016 à 12:19

    Merci Nicole pour ce post qui donne vraiment envie de découvrir "Charroux". Important de faire connaître ce travail de mémoire essentiel en cette époque de zapping.

    A noter un Charroux dans la Vienne, beau village également et les habitants sont également des Charlois.

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:55

        Ymds: Ce livre de Pascal Pinel va avoir , je pense, le succés qu'il mérite.  On y trouve même la photo de Rabanet qui fut le héros d'un de ses livres. Charroux te plaîra, je pense, si tu le visites. Dans son livre, Pascal nous entraîne même dans le fournil du boulanger, photographié en plein boulot , il y a 25 ou 30 ans. Et là, on voit que les normes ont changé. Je ne suis pas sûre que les jeunes fêtards de maintenant pourraient aller rendre visite au boulanger, en rentrant chez eux!

         

    10
    Lundi 18 Janvier 2016 à 12:42
    Francis

    Quant aux "charlots", ils habitent partout, et beaucoup à "Chaplin" ! A voir le film "Le clown chocolat" dans lequel joue, Omar SY certes, mais aussi un petit-fils talentueux de Charlie nommé James THIEREE par ailleurs propriétaire dans le Morvan !

      • Lundi 18 Janvier 2016 à 12:47

        Francis: Merci pour ton intervention de jeune retraité. Mais, il n'y a pas de "Charlots" en Morvan happy

    11
    Dominique 89
    Lundi 18 Janvier 2016 à 13:31
    Coucou Nicole
    Je ne peux que confirmer Charroux est un très joli village .et très attachant!
    Je vais me procurer l ouvrage de Pascal Pinel dés que possible.
    Bonnejournée Nicole.Bises.
      • Lundi 18 Janvier 2016 à 15:32

        Dominique 89: Toi, tu auras des facilités puisque Pascal qui est son propre éditeur m'a autorisé à donner son adresse. Il vit maintenant dans un lieu que tu connaîs bien :

        Le Bourg 03330 Louroux de Bouble .

        Quand tu séjourneras dans ce coin de ton enfance et adolescence, tu pourras avoir une dédicace chaleureuse de l'auteur.

        Son adresse mail est ici .

        Et Pascal aime autant La Bouble que toi. Bonne journée

         

    12
    daniel63
    Lundi 18 Janvier 2016 à 17:54

    Une éternité que je n'ai mis les pieds à Charroux !

    Mais un peu sur la défensive , comme d'autres l'ont dit avant moi ....Tellement déçu par certains "plus beaux villages" remplis des mêmes savonneries ou autres commerces "artisanaux" , style bougies puantes !

    Surement intéressant ce bouquin !

    Si tu lis bien le troisième lien que tu as indiqué , tu sauras le pourquoi du comment du clocher !!!!

    13
    Lundi 18 Janvier 2016 à 18:37

    Daniel:Merci ! J'avais lu: yes1698   " Lors d’une visite épiscopale, l’évêque constate que dans l’église « une partie de la voûte est abattue, ainsi que la pointe du clocher ». De nombreux documents témoignent de la nécessité de faire des travaux à l’église et des conflits entre Commandeur et Corps commun sur le partage des tâches de restauration du clocher, cause probable de sa forme tronquée actuelle. Jacques Le Vayer indique dans Mémoire de la Généralité de Moulins que Charroux « n’est plus qu’un monceau de pierres ».

    Ensuite le clocher est réparé , mais foudre et on dit "cause probable "

    Et moi, j'aime bien les histoires de Charroux qui ne tiennent pas toujours debout mais qui se sont transmises de génération en génération.Et l'histoire des taupinières m'a toujours plu happy

    A Charroux tu auras de l'huile, de la moutarde , des bougies, des roupettes de coq...

    .Mais le Charroux de Pascal c'est celui d'avant la rénovation, celui que tu as connu.

    14
    L.N.
    Mardi 19 Janvier 2016 à 09:49

    Merci de ta valade à Charroux..Mais dans le LOT, prés de LIMOGNE habotaot ma meilleure amie disparue, Virginie, et le mas  s'appelait CHARROUX! Ce n'était qu'un groupe de vieilles maisons villageoises, mais les voisins étaient comme frères et soeurs. Combien de fois suis-je aller regarder peindre mon Amie. Hélas elle est au paus des anges! Merci et bises

    15
    Mardi 19 Janvier 2016 à 10:01

    LN: Merci de ton passage ! Il y a aussi Charroux dans la Vienne. Mais je comprends que ce nom ait réveillé des souvenirs .Ce mas devait être très beau. Et Virginie doit continuer de peindre , près de ceux que tu aimes, au pays des anges. Bonne journée , LN. Je t'embrasse .

    16
    Mardi 19 Janvier 2016 à 17:48

    je connais Charroux de réputation, mais je n'y suis jamais allé , grave lacune pour un "bourbonnais" !! merci pour ce bel article et cette excellente analyse du livre de Pascal Pinel, je vais essayer de me le procurer, la couverture est sympathique ! bonne soiree bises 

    17
    Mardi 19 Janvier 2016 à 18:11

    Renéjeannine: Merci.Tu connaissais les histoires de Charroux . T'es pardonné car un gars d'Ygrande ne faisait pas d'aussi grands voyages dans son enfance happy Le cheval aurait été obligé de dormir en route 

    Le livre de Pascal te montrera le Charroux d'avant rénovation totale et des Charlois de l'époque avec leurs surnom. Ensuite , tu pourras aller visiter le Charroux de maintenant .

    J'aime bien moi aussi la couverture où les Charlois n'ont pas mis costard et cravate. Le monsieur de gauche ( Visite à Péchenin ) était le grand-père de Pascal. Bonne soirée.

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 17:32

        oui tu as raison, les gens au bon vieux temps, ne rayonnaient pas loin ! notre arbre généalogique remonte à 1623, et la famille n'a jamais dépassé 20 kms autour d'Ygrande !! maintenant c'est autre chose, le monde ne suffit plus !

    18
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 09:53

    Merci pour cette découverte Nicole

    Bises

      • Mercredi 20 Janvier 2016 à 22:57

        Parnassie : Merci Jackye. Je pense que le livre de Pascal te plaîrait,à toi l'Artiste !

    19
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 22:18

    Nicole, les quelques photos que l'on voit sont superbes et donnent vraiment envie de découvrir le livre. Même si on n'est pas du bourbonnais! Comme le dit l'auteur dans ta dédicace  "...nos racines"... et oui, c'est tellement important. Les racines ressortent forcément à un moment ou l'autre d'une vie.

    Je souhaite à ce livre de longues et belles soirées, se promenant du coin du feu au salon, croisant de nombreuses mains, jeunes, âgées.

    Je t'embrasse! 

    20
    Mercredi 20 Janvier 2016 à 23:12

    Alroga:Merci! Les photos datent des années 90.Pascal a scanné des diapos. Il a fait de beaux portraits, mais je ne m'autorise pas à mettre ces gens sur le net .C'est le livre des gens et des rues de Charroux avant la rénovation Certaines personnes sont encore là , d'autres ont disparu. Les textes donnent vie aux photos.

    Pascal Pinel a écrit des romans comme je l'ai dit plus haut et ces livres sont sur un superbe papier avec les pages à découper. J'espère bien que ce livre dépassera nos frontières bourbonnaises. Il le mérite !

    "Ol  a  ben des idées  quo  gars do Bourbonnais! Et voué sûr quo fa ben plaisir aux gens do coin! N' sons ben fier de se ! "happy

     

    21
    Jeudi 21 Janvier 2016 à 21:41
    Lannic

    J'imagine que les Charlois doivent grandement apprécier de découvrir ou redécouvrir leur village à travers les photos et les mots de cet auteur.

    J'ai bien aimé les cartes postales anciennes et les "parfums d'antan" dans la galerie en partant de ton 1er lien. 

    Maintenant il ne me reste plus qu'à aller rencontrer ces Charlois et leur beau village...

      • Vendredi 22 Janvier 2016 à 09:50

        Lannic: Les Charlois doivent apprécier qu'un natif du pays écrivent sur leur village avec photos .Pascal Pinel, par son travail connaît également les moindres coins de cette région.

        Les Charlois de maintenant viennent parfois d'horizons divers.Il y a peut-être des bretons yes

        Merci de ton passage  et ravie que mon premier lien t'ait plu également 

        Pour ceux qui veulent voir les photos d'un breton, prises au-delà des mers , vous pouvez aller sur le blog de Lannic en cliquant ici 

    22
    henri
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 13:28

    j'ai aussi connu les joies de la mise en service du GODIN dans un patelin gersois moins touristique que Charroux! C'était ...autrefois.

    Amitiés

    23
    Vendredi 22 Janvier 2016 à 15:05

    Henri: Merci.Marrant , quand on enfume la classe et que les élèves sont dehors jusqu'à 10h!!! Mais en 1964, il n'y avait pas de touristes à Charroux. Mais qu'est ce le garde-champêtre était sympa pour venir à mon secours! Et le monsieur qui était allé appeler le garde aussi ! Ben oui! c'était ....autrefois .

    Même le Charroux de Pascal Pinel d'avant 2000,  c'est....autrefois !

    24
    Dimanche 24 Janvier 2016 à 16:13

    Bonjour ALN,

    Ce village est encore plus petit que celui où je suis, mais beaucoup plus beau. Quatre-cents-quatre-vingt-une âmes chez moi et un passé beaucoup ignoré et ça je regrette beaucoup car j’aime savoir le passé, la vie, l’histoire là où je vis. Il y a juste un livre qui est sorti que j’aie acheté car ce ne sont que les témoignages des anciens dans ce livre avec les photographies de leur jeunesse etc… Bref, là n’est pas le sujet.

    J’aime beaucoup lorsque tu mets un lien avec le passé, l’histoire. Et, le passé de Charroux remonte très loin et j’ai beaucoup apprécié et aimé lire ce passé.

    Ce livre doit être très intéressant ; rien qu’à voir les photographies noir et blanc.  Remarque, tout ce qui est photographie noir et blanc m’attire comme un aimant. Mais en général, je ne suis jamais déçue de mon achat.

    Je te souhaite une bonne fin d‘après-midi.

     

      • Dimanche 24 Janvier 2016 à 22:19

        Marie-Jo: C'est sûr que les historiens se sont penchés sur Charroux 03. Belle rénovation .

        Pascal Pinel a mis des photos couleur aussi. Il a réalisé un livre différent de ses précédents mais où on ressent tout son amour pour son village d'enfance et d'adolescence et pour ses habitants.Les dernières pages sur Péchenin ( hameau où vivaient ses grand-parents )sont une merveille avec les photos de la vie de tous les jours et de très beaux textes.

        Bonne semaine Marie-Jo

    25
    Lundi 25 Janvier 2016 à 10:13

    en vain ai-je cherché le chat roux

    sans doute circule-t-il entre tous les tonneaux

    pour humer le bon vin....

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 21:50

        Khaz: Le chat roux chasse les souris. De plus , il aime la moutarde et l'huile de Charroux .Merci,Khaz le Terrible .

    26
    Lundi 25 Janvier 2016 à 19:33

    Un livre qui donne envie de partir visiter ce village. Il est important de garder ses racines et de les faire connaitre lorsque l'on voit tous ces villages se désertifier.
    Tes liens sont aussi très intéressants, j'ai bien aimé me balader au travers des anciennes photos.
    Merci.

      • Lundi 25 Janvier 2016 à 22:00

        In the mirror: Merci .Sans rénovation, ce village serait désertifié car beaucoup de maisons étaient en très mauvais état.Ravie que mes liens t'aient plu.

    27
    Lundi 25 Janvier 2016 à 19:43

    merci Nicole de ta visite, bonne soirée, bises. Renée

    28
    Lundi 25 Janvier 2016 à 22:07

    Renée: Merci. Bonne soirée à toi aussi !

    29
    Mardi 2 Février 2016 à 21:44

    Je suis parti faire un tour rue de la Poulaillerie, rue des tanneurs, rue de la corderie… et même du four à chaux!

    Je pense que ce village est parmi les beaux de France parce qu'il a gardé son âme.

    Enfouie quelque part au fond de la "poulaillerie"… :-)

    Bonne soirée,

    amitiés,

    Ramon

    30
    Mardi 2 Février 2016 à 22:18

    Ramon: Avec les noms de rue , on ne se perd plus comme ça m'était arrivé en 1964. Je pense que Pascal Pinel sait où elle se trouve cette âme.happy

    Merci pour Pascal également à qui je souhaite la même réussite littéraire qu'à toi .

    31
    jacqueline
    Samedi 13 Février 2016 à 23:48

    Merci , Pascal mon cher neveu ! ( pour qui j'éprouve une grande admiration ! )  Quel cadeau tu nous offres à tous  à travers ce passage ou tu fais revivre nos parents, grands et arrières grands parents !

    Je suis sure que d'autres idées te trottent déjà dans la tete afin de combler nos moments de lecture ! 

    je ne peux que te féliciter et beaucoup de gens aimeraient posséder tout ce talent ! tu es différent des autres et bien reste ainsi c'est cela qui fait ton charme .

    Bises de ta tante . 

    Jacqueline

    32
    Dimanche 14 Février 2016 à 09:31

    Jacqueline: C'est sympa de venir mettre un com sur un article que j'ai eu envie d'écrire après avoir rencontré votre neveu en signature de son livre. Je pense qu'il passera vous lire. Votre neveu a du talent.  Je précise qu' il ne m'a pas commandé cet article de blog happy Vous pouvez être fière de lui.

    33
    Dimanche 28 Février 2016 à 12:53

    Bonjour. Je connais bien Charroux. J'ai, enfin, nous avons habité quelques temps à St Germain de Salles, à quelques pas de ce village. Nous avons donc connu les premiers balbutiements du nouveau Charroux. C'était en....en, comptons voir. Mes enfants ont fait leur communion à St Germain de Salles. Ils ont 40 ans maintenant. Mon dieu, que ça remonte donc loin, 30 ans.

    Nous l'avons vu évolué, changé. J'ai été super heureuse quand il a fait partie des plus beaux villages français et fière pour tous les bourbonnais. Certes, pas forcément le plus beau, avec la plus belle vue - quoique, mon dieu que c'est beau quand le Colza est en fleur, avec en arrière plan les Volcans auvergnats - mais, au moins, lui, vit presque toute l'année, pas comme St Cirq La Popie, qui, l'hiver, est mort de chez mort...Pas que l'hiver d'ailleurs, essayer donc d'acheter une bouteille d'eau au printemps - c'est surtout la vue qui est à tomber par terre - Au moins, à Charroux, on peut aller acheter ses superbes confitures toute l'année, acheter du bon vin auvergnat.....ou aller manger à la ferme St Sébastien.

    Ca fait tellement plaisir de voir un village qui revit. N'eusse été la bande de passionnés qui y ont cru, qui ont œuvré pour, ce village aurait pu mourir comme la plupart des villages français. C'est tellement moche de voir nos villages mourir les uns après les autres.

    Charroux, j'aime y prendre des photos des puits. Ils sont si nombreux. On disait "un par famille".

    Par contre, un petit bémol. L'année dernière, un lundi, nous y avons emmené de la famille. Rien pour se restaurer, ni boire un verre. Oui, au printemps, pas en novembre. Nous avons atterri à Gannat. C'est dommage.

    Je vais partir à la recherche du livre de Pascal Pinel. On doit bien le trouver à Vichy, non !

    Je crois que je vais finir par vous mettre dans mes liens, car, il m'arrive de plus en plus souvent de venir sur votre blog. Je dois de plus en plus être nostalgique du passé. Enfin, c'est surtout des vieilles pierres que je suis amoureuse. C'est à chaque fois un crève-cœur, quand je vais chez ma mère dans le Morvan, de voir de plus en plus de volets clos. Ca m'insupporte cette mort programmée de nos villages. Quand il n'y aura plus de paysans, quand on les aura tous tués, tous poussés au suicide, c'en sera fini de nos campagnes.

    Sur ce, bon dimanche. Il fait un peu frisquet, mais, un but de promenade, aller acheter des confitures à Charroux. Ce serait bien le diable que cette petite boutique ne soit pas ouverte.

    34
    Dimanche 28 Février 2016 à 13:23

    Julie: Merci de votre passage.Vous adorez Charroux , Saint Germain de salles...C'est votre coin.

    Moi, je n'ai vécu et travaillé qu'une semaine dans l'ancien  Charroux. Mais je connaîs bien le coin.

    Vous pouvez demander le livre dans une librairie bourbonnaise : Gannat,St Pourçain, Vichy etc.. Il doit bien être vendu à Charroux également. Ce livre semble avoir beaucoup de succés . Pascal vous renseignera avec plaisir ( suivez mon lien dans la dernière ligne de mon article )

    Merci de venir sur mon blog qui n'a d'autres buts que de parler de ma région d'origine .

    C'est vrai que les paysans ont de gros problèmes , en ce moment .On peut comprendre certaines réactions au salon de l'agriculture !!!!

    Certains villages bourbonnais essaient de s'en sortir en faisant des lotissements communaux ( terrains bon marché ).Bon dimanche avec les confitures de Charroux ! A bientôt!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :