• 1950:La Ch'tite Gâte va à l'école

    1950:La Ch'tite gâte va à l'école  10/11/2017

    Au milieu des bouchures, pas d'école maternelle à cette époque ! Mais l'école primaire accueillait les enfants dès 5 ans et demi. Le Piarre et la Tonine ont enfin envoyé la Ch'tite Gâte à l'école , le 1er octobre 1949.

    Elle rêvait d'y aller car son grand-père lui avait dit , peu de temps avant, qu'il regrettait de n'avoir pu aller à l'école plus longtemps.

    La Ch'tite gâte a appris à lire rapidement. Et là, encore, son grand-père lui avait expliqué que si elle ne voulait pas être paysanne ( ses parents et grand-parents étaient alors métayers) il fallait qu'elle travaille bien à l'école et qu'elle en fasse le moins possible dans la métairie .

    1950:La Ch'tite Gâte va à l'école

     

    Photo archives familiales 

    Les mots du Touène devaient être à peu près ceux-ci:

    "Qui dont qu'te veux faire quand te seras plus grande ?

    -Maîtresse, Pépé, comme madame Chopin

    -Ben si t'veux êtes maîtresse un jou, faut ben travailler à l'école et t'en fas le moins possib' dans la ferme ".

    Et c'est ainsi que dès ses 6 ans, La Ch'tite Gâte avait été orientée par son pépé.

    Voici donc une photo prise au printemps 1950 dans l'école que la ch'tite Gâte allait quitter à l'automne suivant car ses parents allaient  déménager  pour aller dans une ferme à 10 kilomètres de là.

    Cette vieille photo vient juste de sortir d'un tiroir car la Ch'tite Gâte l'avait oubliée et La Tonine  l'avait bien rangée, comme une relique, avec deux ou trois autres objets.Vous pourrez retrouver facilement La Ch'tite Gâte en vous aidant du mini arbre généalogique du Piarre ,colonne de droite.

     Quelques  chansons de Georges Chelon extraites de son dernier C D : "Dans la cour de l'école " 

    Dans la cour de l'école

    Chanson-devinette 

     

    Un amour d'enfance

    Pour celles et ceux qui n'arrivent pas à écouter avec le lecteur ci-dessus voici un extrait sur Deezer :

     

     

     

     

    « PERDUS DANS L'AllierLa Ch'tite Gâte ne croit plus au Père Noël »

  • Commentaires

    1
    jfm
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 02:17

    Une belle histoire dont je n'ai ni l'image ni le son, je me contente du texte.

    J'apprends aussi en passant qu'il y a eu un album de Chelon en 2016, je n'avais pas suivi son actualité, merci pour cette info je vais écouter cela dès que possible ;)

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:19

        JFM: Merci.L'image, je tenterai de te la faire parvenir car photo personnelle.Cet album n'a pas fait grand bruit!

    2
    daniel63
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 06:44

    Madame Chopin ....Tout  un programme !

    N'aurais-tu pas une blouse rappelant la sienne ?

    Sages , mais aussi astucieux les conseils de ton grand'père !

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:23

        Daniel 63: Bingo, gagné. Et une blouse confectionnée par ma mémé! Madame Chopin, ce fut ma première instit.Et le fils de la maîtresse, c'est le garçon au premier rang happy

    3
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 07:08

    je ne t'ai pas trouvée 

    tu ne serais pas la tite du milieu !!!!

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:11

        Khaz: Aurais-tu retrouvé la lumière orange ??happy

        La Tite du milieu, non! En effet ,on m'a toujours dit que j'étais "grande pour mon âge", quand j'étais enfant .

    4
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 07:51
    eMmA MessanA

    Bonheur d'aller à l'école et de devenir un jour la maîtresse...

    Jolie photo avec toutes ses petites bouilles. Tiens, déjà une classe mixte ?

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:16

        eMma: Eh oui,"être la maîtresse d'école"  était un rêve d'enfant ( comme pour beaucoup d'autres, je pense).J'ai toujours été scolarisée en classes mixtes sauf en terminale où j'ai découvert ce qu'était un lycée de jeunes filles. Cette année de terminale est mon plus mauvais souvenir d'école pour l'ambiance yes

    5
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 08:47

    Je n'ai pas eu de conseils par les grands-parents, je n'en ai pas connus; par contre, ce sont les recommandations que je donne à mes petits-enfants : "travaillez bien à l'école si vous voulez avoir un beau métier !" sur la photo, je pense que tu es la 3ème en partant de la droite, au 2ème rang en partant du bas. Bonne journée, amitié. Renée

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:20

        Campanule: Tu as bien raison de donner ce conseil à tes petits enfants .

        Non, ce n'est pas moi .Je ne faisais pas la tête sur mes photos d'école happy

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    6
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 08:47

    Quand une vocation est encouragée par l'entourage.

    Bien belle histoire.

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 21:09

        Yanik: Je pense sincèrement que mon grand-père m'a orientée ce jour-là. En réalité,quelques années plus tard,  je rêvais d'être Prof' de maths . Mais j'ai beaucoup aimé mon métier et mes élèves .

    7
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 09:40

    ils n'ont pas tous l'air heureux de devenir grands...

    un nouveau CD de Chelon?

    malheureusement pas de son : j'appelle le dépanneur sarcastic

      • jfm
        Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:57

        Ah je ne suis pas le seul à être surpris du nouveau Chelon :) Ensuite j'ai regardé sa discographie sur Wikipedia et ce fut une énorme surprise ! Il est hyper-productif le Jojo, jusqu'à "3 albums studio" par année (voir 2003). Mais que contiennent ces albums nom de bleu ?! Il a plus d'album à son palmarès que bien d'autres artistes :)

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 11:32

        Georges Chelon, malgré sa petite taille, est l'un des plus grands, au moins parmi les auteurs compositeurs interprètes français vivants.Il est malheureusement méconnu du "grand public".
        Toutes ses compositions ne sont pas géniales et il a parfois succombé aux sirènes de l'actualité mais il a composé des perles pour qui sait entendre et écouter.

        écoute par exemple http://www.deezer.com/album/1011749

        http://www.deezer.com/album/612188

        http://www.deezer.com/album/238390

         

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:29

        LMPT73: J'ai découvert et acheté ce CD , il y a peu de temps, juste avant de retrouver cette photo de classe .

        Il y avait 2 classes dans ce village .Je pense que les plus grands avaient 3 ans de plus que moi .Ensuite, ils allaient dans la classe qui préparait au certificat d'études.

      • jfm
        Vendredi 11 Novembre 2016 à 04:42

        "l'un des plus grands, au moins parmi les auteurs compositeurs interprètes français vivants."

        On peut voir ça comme ça. Ils sont d’ailleurs tous les meilleurs le jour de leurs funérailles.
        Ça dépend quand même de la manière dont on les considères, à leur succès, leurs ventes (c’est un peu lié), nos gouts personnels, etc.
        Et « l’un des » sur combien ? Car je pense que sur les dix dits (non pas Lady Di ! les dix dits!) « plus grand actuel vivant » on ne le trouverait peut-être pas. Je ne le critique pas, j’aime systématiquement les auteurs compositeurs interprètes, mais ce n’est pas Aznavour, Polnareff, Manset, Lavilliers, Christophe, Sheller, Couture, Higelin, Cabrel, le Forestier, Miossec, Sanson (nouvel album tout neuf tout chaud : Dignes Dingues Donc), Jonasz, Renaud, Dutronc,  etc. et j’en oublie plein.

        Autre sujet musique du jour, la disparition de Léonard Cohen. On réécoutera Suzanne, The partisan, Hallelujah, etc. etc

    8
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 09:53

    mystère : ça remarche sur Google Chrome mais pas sur Firefox erf

    Ok aussi sur edge de microsoft

    9
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 10:04

    3ème rang / 2ème à partir de la gauche...

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:33

        LMPT73: Gagné!

        Les mystères de l'informatique sont insondables happy Les lecteurs proviennent d'un CD que j'ai acheté. Merci pour la mise en ligne du lecteur Deezer pendant mon absence.

    10
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 11:06

    @TOUS: Suite des réponses ce soir. Je dois m'absenter et laisse un peu mon ordi au repos happy

    11
    Danielle
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 11:59

    Tu rentrais à l'école... je naissais, même vocation, même envie de s'en sortir mais hélas pour moi, j'ai du abandonner pour des raisons... bien particulières ! J'ai eu du mal à accepter mais il a bien fallu pourtant ! Heureusement quand même que j'ai exercé une profession passionnante... Il me semble te voir : la deuxième debout à gauche avec une blouse à carreaux. Bonne journée, et toujours ces photos remplies d'un passé émouvant (à mes yeux). Danielle

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:35

        Danielle: Gagné!

        Va savoir.Peut-être que j'ai été instit' pour avoir beaucoup de vacances happy

    12
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 14:47
    Francis

    Bon nombre de collègues plus jeunes évoquent encore avec une reconnaissance éternelle cette école publique, puis plus tard l'école normale qui leur ont permis, grâce à la gratuité, de poursuivre bien au delà de ce que leur famille aurait pu consacrer financièrement. D'un vilain mot, on dit maintenant "ascenseur social" qui serait en panne parait-il... J'ai un peu de mal à reconnaître à coup sûr la Ch'tite gâte au milieu de ses premiers camarades de classe... d'autant que toutes les filles (et le p'tiot Chopin) ont des blouses ou des tabliers clairs à rayures ou à carreaux ???

    Bises et bonne fin de semaine   

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:52

        Francis: Tu écris au sujet de ce qui me touche le plus.Mes parents n'avaient pas les moyens financiers de m'envoyer en pension en sixième.Et pas d'autres solutions que l'internat, à l'époque. Ils venaient juste de commencer de remonter la pente après la perte totale de leur cheptel ( fièvre aphteuse ) .Mon instit ' de l"époque ( quelqu'un de la trempe de ton instit ' de papa )est venu , 2 ou 3 fois par semaine, expliquer à mes parents que je pourrais avoir une bourse et plaider ma cause smile

        Donc, je suis entrée en sixième avec une demi-bourse. J'ai beaucoup bossé pendant cette année et ensuite, j'ai obtenu une bourse entière au mérite pour mon année de cinquième et la suite. Là, ça motive pour obtenir de bonnes notes .Si je perdais cette bourse, c'était retour au "Milieu des bouchures" à 14 ans yes

        Je suis donc à fond pour les bourses au mérite et je considère que "l'ascenseur social " a fonctionné pour moi

        et que cet "ascenseur " pourrait sûrement être dépanné..

    13
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 14:50

    Merci pour cette photo qui fait ressurgir de lointains souvenirs.

    A bientôt,

    Bernard

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 20:54

        Tirebouille: Merci de ton passage .Je vais retrouver ainsi  le chemin de ton blog 

    14
    Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:58

    Je suis également surprise de voir une classe mixte.
    J'ai moi aussi souvent entendu cette phrase, faut bien travailler à l'école...
    Très belle photo de classe ! En partant du haut, je vois la ch'tite gâte au 2ème rang, 2ème gauche ;)
    Bonne soirée

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 18:59

        Merci pour le lien de Georges Chelon, cela faisait une éternité que je ne l'écoutais pas. C'est un très bon compositeur, interprète.

      • Jeudi 10 Novembre 2016 à 21:05

        In the mirror: Comme je l'ai dit à eMma , je considére que j'ai eu la chance d'être toujours en classe mixte ( sauf terminale).

        Gagné pour la Ch'tite Gâte!

        J'approuve tout à fait ce que dit  LMPT73 , au sujet de Chelon. Je copie , colle ses phrases:

        "Georges Chelon, malgré sa petite taille, est l'un des plus grands, au moins parmi les auteurs compositeurs interprètes français vivants.Il est malheureusement méconnu du "grand public".

        Et tu peux suivre les liens qu'il a ajouté menant vers de super albums.

    15
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 21:19

    Super compte rendu.

    Regard vif, front dégagé, cette petite a l'air sage, pas du tout impressionné et sait ce qu'elle veut.

    Pour sûr, elle emboîtera les pas de Mme Chopin!

    :-)

    Bonee soirée, amitiés.

    Ramon

    16
    Vendredi 11 Novembre 2016 à 22:07

    Ramon: Tu lis l'avenir dans les yeux ?happy Une corde de plus à ton arc! smile

    Merci et Bonne soirée 

    17
    L.N.
    Samedi 12 Novembre 2016 à 09:24

    J'aime les histoires de l'école passé, comme on était insiusciants  ce temps-là, et les copines  ço comptait vraiment. Elles étaient sans doute moins dissipées que maintenant et écoutaient la maitresse. Bises

    18
    Samedi 12 Novembre 2016 à 09:51

    LN: Merci.Je ne suis pas sûre que tous , sur cette photo, étaient insouciants.Certains n'ont pas l'air gai.

    Je me souviens d'avoir eu une page de cahier arrachée par cette maîtresse car, au lieu de faire l'exercice demandé ( lignes d'écriture ) j'avais tenté de faire l'exercice des plus grands qui était au tableau .

    On écoutait la maîtresse , c'est vrai.Mais j'ai eu la chance d'avoir 2 super instits sur les 3 que j'ai eus en primaire 

    La troisième, j'en parlerai un jour dans mon blog : c'était un cas, comme on n'en trouve plus, je pense!!!happy

     

    19
    Samedi 12 Novembre 2016 à 18:25
    Marité

    Rooh, j'adore cette photo avec ta maîcresse d'école Mme Chopin... C'est elle qui a donné les gammes pour être à ton tour une maîcresse ?

    GROS BECS picards bien frais !!!

    20
    Samedi 12 Novembre 2016 à 18:57

    Marité: Ben oui, c'est sûrement elle. Et c'est le vrai nom de cette dame. Je ne voulais pas lui mettre un pseudo . J'ai beaucoup aimé et respecté cette dame. Bon dimanche, Maîcresse de Picardie

    21
    Cornus
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 12:52

    Plusieurs choses :

    - mes arrière grands-parents (côté de ma grand-mère paternelle) étaient fermiers dans le Morvan et s'en sortaient assez bien, mais la guerre de 1914-18 a "tué" complètement cette relative prospérité et cela a été la misère pendant et après la guerre. Je pense que lorsque cela marchait bien, le fermage était plus intéressant que le métayage ;

    - mes grands-parents ne m'ont jamais orienté, mes grands-mères souhaitaient juste que je travaille bien à l'école. Ma grand-mère paternelle n'a pas vécu assez longtemps pour me voir réussir mon bac. C'est une forme de regret ;

    - je trouve très moderne ce que te disais ton grand-père, car combien de fois ai-je entendu des parents (et encore aujourd'hui, je l'entends) dire qu'il ou elle fera ce qu'elle peut ou qu'il ou elle se débrouillera ou je ne sais quoi. En somme, aucune émulation, aucun objectif, aucun encouragement à réussir, à commencer des études. Certes, les métiers manuels ne sont pas à négliger, mais je ne supporte pas les "petits bras" qui renoncent avant même d'avoir essayer de s'élever. Mon père était ouvrier et n'aurait pas voulu que je fasse le même métier que lui, même si c'était un ouvrier hautement qualifié. Mes parents m'ont poussé et sont heureux de mon parcours que j'ai pourtant complètement choisi ;

    - bravo pour être sorti de la métairie et d'y revenir d'une autre façon.

      • Dimanche 13 Novembre 2016 à 15:43

        Cornus: Merci pour ton com qui me touche . Tu es jeune, tu as un poste à responsabilités et tu t'es élevé dans "l'ascenseur social " ( même si ce nom est moche).

        Tout d'abord, quand je suis entré en sixième, mes parents étaient devenus fermiers.

        Mes parents ont été fermiers après avoir été métayers. C'est une certitude qu'on s'en sort mieux en étant fermier.Tu payes une sorte de loyer ( fermage) et ensuite , tu es libre.Pour le métayage, c'était la division par 2 de tout ( ventes et achats ) avec le propriétaire .J'ai l'intention d'en parler un jour de ce métayage car j'ai des souvenirs précis à ce sujet.

        Mon grand-père aurait voulu faire des études .Mais pour en faire, sa seule voie était l'entrée au séminaire où on lui aurait payé ses études. Ce fut le grand regret de sa vie de n'avoir pas fait d'études .

        Les métiers manuels demandent aussi des bagages scolaires.De plus , j'admire les gens de mon âge ou moins  qui "ont mis les mains dans le cambouis" et qui se sont cultivés par eux-mêmes. La formation en alternance, c'est bien.Et tu le sais mieux que moi .

        Je dis aussi " Bravo " aux membres de ma famille ou aux copains qui ont choisi ( mais pas toujours ) de rester à la ferme .Les paysans de maintenant sont des chefs d'entreprise qui ont pas mal de difficultés , en ce moment.Et tu le sais bien yes

         

         

         

         

    22
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 12:55

    ...quelle belle photo souvenir!

    J'ai aussi gardé les miennes, nous avions un tablier neuf qui devait durer tout l'année si ce n'est plus..

    Un chanteur plein de tendresse que j'avais quelque peu oublié, merci de me rappeler son talent et sa poésie.

    Bises de Mireille du sablon

    23
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 15:48

    Mireilledusablon:J'ai retrouvé cette photo, il y a peu de temps . C'est une de mes grand-mères qui me confectionnait mon tablier annuel . Chelon a dû aimer l'école puisque " Dans la cour de l'école " vient de sortir début 2016. Peut-être l'a -t-il écrit pour ses petits enfants ? Merci de ton passage .Bonne fin de journée.

    24
    DOMINIQUE 89
    Dimanche 20 Novembre 2016 à 12:42

    bonjour Nicole.Moi aussi  Je t,ai reconnue, troisiéme rang ,deuxième à gauche mon smart est au sav et je suis presque comme un orphelin snif!!!pas à l aise sur ce clavier d ordi... j ai continuées mes recherches généalogiques et un de mes aïeuls etait domestique au moulin de Cornassat...

    Grosses bises Nicole

    bon dimanche

    dominique

      • Dimanche 20 Novembre 2016 à 13:50

        Dominique 89: Gagné ! Pas de bol avec ton beau joujou happyUne  Réponse que je t'envoyais concernant  tes recherches m'est revenue.Peut-être ai-je fait une erreur ?

        Y ai pas eu le temps de m' "creuser le caffiot ", mon pôv ' gars 

        Quand j'ai terminé ma cure thermale, j'irai en vacances à Cornassat happy pour en découvrir les secrets . Je dois bien avoir de la famille qui a dû y passer. Non , je te le laisse celui-là ! Je m'intéresse plutôt à celui de Vernusse qui porte mon nom .Va savoir si un de mes ancêtres n'y a pas habité .Mais les meuniers de ma famille étaient plutôt du côté de ma grand-mère maternelle .Donc...

        Bon dimanche, Orphelin de smart !yes

    25
    H2O-
    Lundi 21 Novembre 2016 à 19:20

    Bonsoir Nicole,

    Il me semblait bien avoir mis un commentaire mais je ne le trouve pas alors j'ai du faire une fausse manœuvre...

    Certaines paroles ne s'oublient pas, elles indiquent le chemin à suivre... c'était un conseil avisé du Touène après l'expérience d'une vie de labeur et de travail pénible. Enfin, c'est ce que j'imagine...

    Je suis fan de Georges Chelon mais ne connaissais pas cet album. Les mots, la voix, c'est super !

    Merci pour ce partage

    26
    Lundi 21 Novembre 2016 à 19:32

    H2O: Ravie de te retrouver , La Combraillaise.

    Oui, certaines paroles restent ancrées toute la vie dans la tête où on les a mises.

    Cet album est sorti au début de l'année.

    Ce serait bien si le Mupops de Montluçon faisait une expo sur lui.On irait bien y passer huit jours à l'écouter.

    Bonne soirée

     

     

    27
    Samedi 3 Décembre 2016 à 17:27

    bonjour chere Nicole, heureux de te retrouver apres ma longue pause en famille, au  soleil de l'ocean indien...1950, la ch'tite gàte, à l'école, oui dans ces temps là, pas de maternelle dans les campagnes, moi ce fut en 1933 ! je n'oublierai jamais le couple de maitres qui m'a donné les premieres notions, et le gout d'apprendre, ton grand père était un brave homme, avec un tres bon  jugement, un enseignant était hautement considéré, dans ces temps là, ce n'est helas plus beaucoup le cas ...j'espère que tout va bien pour toi et les tiens , sympa Georges Chelon, bonne fin de semaine et grosses bises   

    28
    Samedi 3 Décembre 2016 à 18:48

    renéjeannine: Merci.Te voilà revenu en France .C'est bien d'aller rencontrer  ta famille aussi loin.Ils devaient être contents et tu as dû faire de jolies photos .Dans nos villages, le curé et l'instituteur étaient vénérés .Ils n'avaient pas toujours les  mêmes idées mais entretenaient de bonnes relations ( du moins dans mon village ).Bon dimanche.

    29
    Mardi 6 Décembre 2016 à 00:12

    Bonsoir ALN,

    Me revoilà. Je suis déjà passée mais j'aime bien relire tes articles plusieurs fois avant de mettre un commentaire et heureusement que tu ne publies pas souvent car j'aurai bien du retard.

    J'aime beaucoup ton récit surtout avec le parlé de l'époque. Un plaisir de te lire.

    Pour la ch'tite gate, je dirai au la deuxième petite fille sur la gauche au troisième rang. J'aime ces photos en noir et blanc même si je ne connais pas, j'aime bien regarder.

    J'ai été étonnée de voir que Georges Chelon a sortit un dernier CD. C'est passé inaperçu. J'aime beaucoup cet artiste je l'écoute souvent en ce moment.

    Je te souhaite une bonne soirée  

    30
    Mardi 6 Décembre 2016 à 18:00

    Mari Jo 21: Merci. Je ne publie vraiment pas souvent en ce moment pour diverses raisons .Je  referai un récit en patois sans tarder.

    Gagné pour La Ch'tite Gâte! Georges Chelon est oublié des médias mais il est un excellent chanteur.

    De plus , regarde ici . Depuis 2012, il a sorti un CD par an .

    Bonne soirée 

    31
    Dominique89
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 21:56
    Coucou Nicole.peux tu m'envoyer un mail stp?j'ai perdue ton adresse.
    32
    Mercredi 14 Décembre 2016 à 22:00

    Dominique 89 : Les bourbonnais expatriés perdent tout quand ils sont loin de leur clocher natal happy Je t'envoie un mail 

    33
    Samedi 17 Décembre 2016 à 07:48

    Petit salut en passant pour te souhaiter un bon w-end!

    Bises de Mireille du Sablon

    34
    Vendredi 23 Décembre 2016 à 16:47

    Bonjour ALN,

    Je passe te souhaiter avec un p'tit peu d'avance un joyeux Noël.

    Bonne fin de journée.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :